Accueil / Oust à Brocéliande / Ruffiac. L’ancien presbytère dédié à tous les habitants

Oust à Brocéliande

Publié le 26 juin 2016

Ruffiac. L’ancien presbytère dédié à tous les habitants

Ruffiac a rassemblé sa population et ses amis, samedi matin, pour inaugurer la place qui jouxte la mairie, l’ancien presbytère et son jardin. « Ces travaux ont été subventionnés à 58% », a expliqué le maire, Thierry Gué, qui a mis en avant à cette occasion la vitalité de la commune. Une matinée où l’on a célébré l’évolution de Ruffiac à travers les années.

P1050302

Des bureaux pour l’ADMR, l’animateur sportif, le cabinet médical, une salle de réunion pour les associations et une autre, multifonctions, dédiée aux rencontres intergénérationnelles, voilà ce que les Ruffiacois pourront trouver dans l’ancien presbytère. Un jardin paysager, disposant de jeux pour enfants et de bancs, a également été aménagé pour donner une sorte « d’agora, comme disaient les Grecs. C’est très important », a souligné Jean-Marc Galland, sous-préfet. Ces travaux, qui ont coûté 728.500 euros, largement subventionnés, sont le meilleur témoin de la vitalité d’une commune », s’enthousiasmait Thierry Gué.

Une bonne nouvelle pour les communes rurales

Les maires présents ont apprécié l’annonce du sous-préfet, indiquant que la DETR (dotation d’équipement pour les territoires ruraux) allait augmenter l’an prochain, passant de 8,5 millions à 10. « On ne pourra pas financer un projet par commune par an, mais on contribue tout de même à 150 réalisations environ par an. On pourra en aider à l’avenir 170 », précise Jean-Marc Galland. A Thierry Gué et Alain Launay qui rappelaient combien il fallait être déterminé pour décrocher ces subventions, il a répondu « C’est normal de réclamer, cela nous permet de prendre conscience des besoins et de dégager des priorités ». La leçon du jour est celle-ci : amis élus, ne vous découragez pas, réclamer et insister lourdement font partie du boulot !

Un hommage appuyé à Louis Guillemot

Un nom a été donné à la place de la Mairie. Une plaque a été dévoilée par les arrière-petits enfants de feu Louis Guillemot. Décédé en 1999, celui-ci a été maire de Ruffiac de 1945 à 1983. « Maréchal des logis dans la division de Gaulle, ce grade lui a valu d’être rappelé alors qu’il se trouvait à Saint-Brieuc en 1945. Une délégation spéciale de la commune est allé le chercher pour s’engager dans l’équipe. C’est ainsi que son travail de 38 années au service de la commune a commencé ». Thierry Gué a ensuite énuméré les multiples réalisations insufflées par Louis Guillemot : électrification dans les villages, aménagement d’un terrain des sports, etc. Des souvenirs ravivés pour de nombreux spectateurs qui ont ensuite pu retrouver les images de l’époque, dressées dans le jardin et également visionner le film de l’évolution du presbytère, notamment son inauguration en mai 1963. Anciens et nouveaux Ruffiacois ont avec plaisir fait un saut dans le passé, à l’image de Jean-Luc Bléher qui y a passé son enfance et dont le père, Jean, a succédé à Louis Guillemot en 1983, et de Laurence Bedas, de la médiathèque. « Ce sont les habitants eux-mêmes qui ont transporté les pierres du château d’Ereck pour construire le presbytère ! », rappelle-t-elle. Un élan commun qui va peut-être trouver un écho aujourd’hui par le biais de cette maison et de ce jardin dédiés aux Ruffiacois.

 

JC Riallin (Saint-Nicolas-du-Tertre), JY Laly (Missiriac), Bruno Gicquello (Malestroit), JL Bleher (Guer), Michel Guegan (Val d'Oust), Joël Leveau (Saint-Marcel), Isabelle Michel (Saint-Laurent-sur-Oust), Alain Launay (Pleucadeuc), le père Yves Carteau, Noël Colineaux (Caro), Régine Le Viavant (députée suppléante).
J.C. Riallin (Saint-Nicolas-du-Tertre), J.Y. Laly (Missiriac), Bruno Gicquello (Malestroit), J.L. Bleher (Guer), Michel Guegan (Val d’Oust), Joël Leveau (Saint-Marcel), Isabelle Michel (Saint-Laurent-sur-Oust), Alain Launay (Pleucadeuc), le père Yves Carteau, Noël Colineaux (Caro), Régine Le Viavant (députée suppléante), Florence Prunet (conseillère départementale) et Thierry Gué (Ruffiac).

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires