Accueil / Vie Pratique / Morbihan. Le nouveau préfet, un homme de terrain

Publié le 9 mai 2016

Morbihan. Le nouveau préfet, un homme de terrain

DSC_0858

Raymond Le Deun, nouveau préfet du Morbihan vient de prendre ses fonctions à Vannes. Il rencontrait ce lundi après-midi les représentants de la presse, quelques heures après son arrivée dans le département. Cette nomination est, pour le nouveau préfet un retour dans sa région d’origine. « J’ai vécu à Brest jusqu’à l’âge de 24 ans », insiste-t-il évoquant une certaine émotion de retrouver des noms, une culture dont sa carrière l’avait un peu éloigné. Car, c’est la première fois que Raymond Le Deun revient en Bretagne pour des raisons professionnelles et cela après un parcours partagé entre l’administration centrale et territoriale. De la Haute-Corse au Morbihan, il est passé par de nombreuses régions de France aux profils très différents : Seine-Saint-Denis, Marne, bouches-du-Rhône, Pas-de-Calais, Yonne, Aisne…

Et d’ailleurs, Raymond Le Deun avoue une certaine passion pour « le terrain ». « J’ai du mal à comprendre les choses si je ne vois pas concrètement ce qui se passe. Je préfère aller à la rencontre des élus, des responsables associatifs ou des milieux socio-économiques, plutôt que de les recevoir dans mon bureau », explique-t-il.

Intercommunalité, festival interceltique…

Il va donc multiplier dans les prochaines semaines, les rencontres tout en se penchant sur quelques dossiers prioritaires. Le schéma de coopération intercommunale. « Ce n’est pas la première fois qu’on fusionne des collectivités, il y a parfois des difficultés. Il va falloir l’appliquer et l’Etat est là pour aider les élus à le faire… », a-t-il indiqué. Les dossiers économiques que ce soit sur les secteurs en difficultés ou sur les projets de création sont sur le haut de la pile, tout comme les questions relatives à la sécurité. Il a notamment désigné le festival interceltique de Lorient comme une préoccupation majeure en période de lutte contre le terrorisme. « Ce festival qui attire des centaines de milliers de personnes ne peut plus être géré « comme avant ». Il faudra élever notre niveau de sécurité », a-t-il souligné

Raymond Le Deun est aussi convaincu de l’utilité des réseaux sociaux et sa première décision a été de créer un compte facebook « préfet du Morbihan ».

VIDEO. Raymond Le Deun, un homme de terrain

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires