Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Malestroit / Malestroit. Contournement : le tracé était inondable!

Publié le 30 mars 2016

Malestroit. Contournement : le tracé était inondable!

Si le contournement de Malestroit a été abandonnée, c’est notamment parce que lors des inondations de début 2014, une partie du tracé retenu s’est retrouvé sous les eaux. C’est ce que confirme François Goulard, le président du conseil départemental du Morbihan, dans un courrier adressé au maire de Malestroit, Bruno Gicquello. Un document que ce dernier a lu lors du dernier conseil municipal et dans lequel la fragilité du pont actuel est souligné.

Par ailleurs, dans ce même courrier, François Goulard demande au maire de Malestroit de faire disparaître toute référence au contournement dans les documents d’urbanisme de la ville.

La lettre du président du conseil départemental au maire de Malestroit

Archive
Archive

2 commentaires "Malestroit. Contournement : le tracé était inondable!"

  1. Nouveau argument ou plutôt prétexte pour justifier l’abandon de la voie de contournement de Malestroit : le caractère inondable d’une partie de celle-ci révélé par la crue de 2014.

    En effet, ce caractère inondable n’est ni nouveau ni rédhibitoire (il suffit de voir les travaux routiers réalisés dans les marais de Redon, zone autrement inondable pour créer une voie d’accès à Redon contournant Saint-Perreux)

    Où sont toutes les études notamment hydrographiques effectuées dans le cadre de l’interminable gestation (avortée) de cette voie de contournement ?

    Quel sera l’impact de ce nouveau pont-neuf sur les inondations sachant que le goulot d’étranglement constitué par le rétrécissement et la courbure du canal à la sortie de Malestroit vers Saint-Congard est sans doute plus déterminant ?

    La vie à Malestroit est donc condamnée pour longtemps à être perturbée par la circulation
    L’augmentation du nombre de maisons à vendre avec une forte décote va se poursuivre

    Alors que la voie de contournement était une opportunité pour créer un nouvel axe de développement économique et urbain corrigeant le déséquilibre croissant entre la rive droite et la rive gauche

    Merci Mr le Maire pour ces années

  2. GOULARD ne parle pas de la partie Feuillardaie , mais de la RD 764 au niveau du Crédit Agricole qui, même avec les travaux prévus sur le pont sera quand même recouverte d’eau en cas de crues . Je ne suis pas pour autant d’accord avec l’abandon du contournement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires