Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Malestroit / Malestroit. Contournement : la colère du maire de Missiriac

Publié le 30 décembre 2015

Malestroit. Contournement : la colère du maire de Missiriac

Jean-Yves Laly (photo d'archives)
Jean-Yves Laly (photo d’archives)

On parle beaucoup du contournement de Malestroit, mais ce dossier concerne aussi une autre commune, celle de Missiriac. Jean-Yves Laly, le maire de Missiriac n’apprécie pas du tout la polémique qui s’installe et les incertitudes qui apparaissent sur ce dossier.

Il s’exprimera lors de ses voeux mais réagit à travers un communiqué que nous publions ci-dessous :

« Réponse du Maire de Missiriac 

N’ayant cesse d’être interpellé par mes administrés au sujet des différents articles parus dans les médias et concernant le contournement de Malestroit et ne voulant surtout pas alimenter la polémique qui semble s’installer sur le sujet sachant que nous en avons déjà trop, je ferai connaître ma position et celle de mon conseil lors de la cérémonie des vœux le samedi 9 janvier prochain.
J’ai interrogé le directeur des routes du département, Mr Domaniecki sur l’abandon du projet (info ou intox) ? J’ose espérer une réponse…
En tout état de cause, il est regrettable que certains aient oublié que Missiriac supporte 98% du tracé retenu (car il y en a un validé par Malestroit et Missirac!) et qu’à ce titre et au regard des nuisances engendrées sur notre commune, nous aurions souhaité être informés de cet éventuel abandon.
Quoiqu’il en soit, ce sujet mérite d’être traité en toute sérénité et transparence, ne serait-ce que par respect pour les personnes impactées par ce contournement.
Qui dit la vérité ? Ou existe-t-il plusieurs vérités ?
Pour ma part, j’exercerai mon droit de réponse le samedi 9 janvier, au risque de déplaire à certains. »

3 commentaires "Malestroit. Contournement : la colère du maire de Missiriac"

  1. Il ne s’agit pas de polémique…Et nous pouvons comprendre la réaction de Monsieur le Maire de Missiriac. En effet, l’édile de cette commune aurait du être informé de cette annonce « d’abandon de voie de contournement » (dixit monsieur le Maire de Malestroit).
    Les terrains sur le projet retenu en dernier par le « Conseil Général (de l’époque) », étant situés sur la commune de Missiriac…
    Mais tout le travail réalisé jusqu’à présent ne doit pas être vain. Il est maintenant nécessaire, de réfléchir et de trouver une issue à ce dont on parle depuis cinquante ans !!!
    Ce sujet doit effectivement être traité en toute transparence et sérénité. Non seulement pour le respect des personnes impactées (pour ce qui est des terrains concernés)… Mais en priorité, et il ne faut surtout pas le négliger, des riverains (au nombre important) qui doivent subir journellement les nuisances occasionnées par le trafic des véhicules traversant l’agglomération de Malestroit.
    Pas de guerre de clochers… et encore moins d’intérêts personnels.
    Au besoin, une consultation publique est-elle nécessaire : en effet, il ne se passe pas un jour sans que ces questions ne reviennent dans la discussion : La sécurité des usagers dans la traversée de Malestroit… La vitesse des véhicules, quels aménagements à mettre en place… Le trafic des poids-lourds, les transports exceptionnels, le transport de matières dangereuses, le flux des cars scolaires… Le pont-neuf fragilisé (seul ouvrage permettant la liaison entre les deux rives d’une agglomération)… Les riverains excédés par les nuisances… L’immobilier ancien qui se vide… L’avenir commercial et économique d’une cité médiévale qui se voit polluée par les nuisances d’une circulation constante… Le désenclavement vers un rapprochement vers les CC de Guer et La Gacilly etc…
    Pourquoi à nouveau repousser toutes les études qui ont été faites. Est-ce un choix politique ? Nous avons cru entrevoir une satisfaction de monsieur le Maire de Malestroit à l’annonce rapide faite de l’abandon de cette voie de contournement, justifiant cela par un coût financier trop important pour la réalisation d’un nouveau pont et mettant en avant les risques d’inondation en cas de construction d’un nouveau pont ? Et de surcroit, d’annoncer d’autres mesures pour se garantir d’une action aux fins de préserver la sécurité de sa commune : l’interdiction des poids-lourds en transit… sachant très bien que cela est impossible puisqu’il n’y a pas de solution annexe ? Des travaux sur le pont neuf pour une mise en sécurité des piétons… Et qui restera le seul ouvrage de communication entre les deux rives et le flux de circulation qui ne changera pas !
    Que d’incertitudes dans ces annonces !!!
    Et cette annonce, au grand merci relayée par les médias, a pu permettre de déclencher des réactions et c’est tant mieux ! Chacun peut s’exprimer et nous voyons que cette question est toujours d’actualité et suscite beaucoup d’intérêt.
    Nous attendrons ainsi maintenant l’annonce faite dans son droit de réponse par monsieur le Maire de Missiriac… N’en déplaise à certains comme il le dit…
    Nous faisons confiance à nos élus mais ceux-ci ne doivent pas nous décevoir : Il est nécessaire qu’ils puissent agir en toute sagesse, impartialité et dans l’intérêt commun… Pensons à ce que nous allons laisser à nos enfants !!!
    Nous suivrons avec intérêt la suite, et encore merci au journal des infos du pays gallo, pour leur réactivité et impartialité… Continuez ainsi.

    1. Je suis de Missiriac et c’est avec impatience que j’attends le 9 janvier pour la vive réaction de Jean Yves Laly.Christian dit qu’il ne s’agit pas de polémique, je pense que ce dossier sent la magouille à plein nez et que des intérêts personnels priment avant tout depuis le début de ce dossier.Qu’un Maire, pour ce faire le buzz , puisse faire une telle annonce « abandon du projet de voie de contournement » alors que Malestroit est très peu impactée par un tracé retenu par les deux communes me semble très déplacé.
      Mon voeu pour 2016 que l’on dise la vérité sur ce dossier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires