Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Sérent / Sérent. Les enfants à la rescousse des oiseaux

Publié le 27 février 2016

Sérent. Les enfants à la rescousse des oiseaux

Nichoirstete
Le conseil municipal des jeunes a procédé à l’installation de dix nichoirs à oiseaux à l’étang, ce samedi matin.

Le froid mordant mais sec de ce samedi matin était idéal pour l’accrochage de dix nichoirs à l’étang de Sérent. Le conseil municipal des enfants était présent, aux côtés de Céline Olivier, adjointe au maire chargée de la jeunesse, Marie-Paule Denos, conseillère municipale, et Isabelle Ristord, animatrice du groupe.

Voter pour placer les nichoirs judicieusement

Les enfants ont peint les mini-cabanons fabriqués par des bénévoles sollicités par la commune, André Hoellard  et Rémy Billard. La Ligue protectrice des oiseaux 56 a prodigué quelques conseils, un peu tardifs, comme l’absence de bordure pour ne pas tenter les prédateurs. Un ancien membre du CME, Matthys, aujourd’hui en 6e, est venu au rendez-vous ce matin. « Dommage que ça ne dure pas plus que deux ans ! On a pris goût à la démocratie ! », déclare-t-il. En effet, la place des nichoirs a été déterminée par vote. L’idée de les mettre dans les cours d’écoles a été évoquée mais les jeunes sages ont craint que le bruit n’effraie les volatiles. Le collectif a donc opté pour le site de l’Ehpad et celui de l’étang. A Sérent, le CME n’a pas de maire : les jeunes président les débats à tour de rôle. « La tâche de partager les temps de parole est prise très au sérieux », souligne Céline Olive. Ce projet de nichoirs est un bon exemple de projet concrétisé.

Les conseils d’un amateur éclairé

Il s’agit maintenant de trouver les arbres bien placés, avec des branches plutôt hautes, pour accueillir les oiseaux. Dominique Bochet grimpe aux arbres pour fixer les maisonnettes. « C’est un peu tard dans la saison, dit-il, mais c’est quand même bien. 2 mètres de hauteur minimum pour éviter les humains mais aussi les chats, etc. ». Les distinctions entre la mésange charbonnière et la mésange bleue ou encore la méthode pour fabriquer une boule de graisse sont décrites, tandis que le pain est déconseillé. Ce passionné d’ornithologie est abonné à « Oiseau magazine » depuis une trentaine d’années et a même assuré une mission de gardiennage pour busards en Vendée ! Il indique avoir déposé, à l’intention des jeunes Sérentais, des exemplaires d' »Oiseau magazine junior », à la bibliothèque. « Pour les connaître, dit-il, il faut les observer ». Reste à attendre des habitants tels que le pinson, le moineau ou l’accenteur mouchet !

E.M.

VIDEO. Comment bien installer un nichoir

IRetCO
Isabelle Ristord (à gauche) et Céline Olivier encadrant trois jeunes édiles.

DBochetarbre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires