Accueil / Faits divers / Le Roc-Saint-André. Les gendarmes maitrisent le forcené

Publié le 11 janvier 2016

Le Roc-Saint-André. Les gendarmes maitrisent le forcené

 

Le 9 janvier 2016 vers 15 heures 30, une patrouille de la communauté de brigades de Ploërmel est engagée au lieu-dit la Touche Carné au ROC SAINT ANDRE (56) pour un litige intra-familial. Une femme a été menacée avec une arme de poing et violentée par son compagnon. La femme a pris la fuite tandis que l’homme est seul au domicile conjugal.
Les gendarmes se portent à la rencontre du mis en cause qui leur ouvre la porte de son domicile et les menace à l’aide d’une arme de poing manifestement pas factice. Les gendarmes le tiennent en respect sans faire usage de leur arme et se mettent à couvert pour avertir les renforts. Un dispositif de bouclage et d’intervention d’urgence est mis en place en attendant les négociateurs régionaux. Un contact téléphonique est finalement établi et permet de faire sortir l’homme qui accepte de déposer son arme. L’arme se révèle être un pistolet d’alarme de calibre 9mm qui était approvisionné et armé. Les deux militaires de la patrouille déposent plainte pour les menaces.
Placé en garde à vue, l’homme, né en 1969 à Versailles, devra répondre des délits de violences sur conjoint sans ITT et menace avec arme sur militaire de la gendarmerie nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires