Questembert. Trame verte et bleue : la commune dit non à la charte

DSC_0003

La commune de Questembert sera donc la seule des 9 communes concernées à ne pas signer la charte de gestion communale du patrimoine bocager et des bords de voirie. Cette charte élaborée par le syndicat mixte bassin versant du Trévelo vise à restaurer et à valoriser le bocage d’une manière « passive » en laissant pousser les végétaux ligneux, mais aussi en imposant des méthodes d’entretien différentes. Par exemple en utilisant le lamier (un outil équipé de disques) plutôt que l’épareuse pour tailler les haies. De même, il s’agit de mettre en place une gestion différenciée des bords de voirie.

Cette charte a déjà été présentée à la commission « Trame verte et bleue » de Questembert le 17 septembre. N’ayant pas pu se prononcer la commission a demandé que le conseil municipal l’examine. Les techniciens du syndicat mixte sont donc venus lundi soir présenter les détails de ce document devant les élus. Au-delà de l’aspect technique, ils ont souligné le fait que seuls 7 kilomètres sont concernés sur Questembert. Les communes peuvent par ailleurs adopter la charte selon des niveaux de contrainte différents.

Prenant la parole, Erwan Le Borgne, conseiller municipal a indiqué que les agriculteurs du secteur étaient majoritairement opposés à cette charte, parce que celle-ci est trop contraignante et trop coûteuse. Soumis au vote la proposition de charte a été rejetée en bloc par 16 voix contre, 5 abstentions et 6 pour.


'Questembert. Trame verte et bleue : la commune dit non à la charte' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.