Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Saint-Marcel / Saint-Marcel. Il part lutter contre le braconnage en Afrique

Publié le 28 novembre 2015

Saint-Marcel. Il part lutter contre le braconnage en Afrique

Claude Lemeau, 66 ans, part aujourd'hui en Republique democratique du Congo
Claude Lemeau, 66 ans, part aujourd’hui en Republique democratique du Congo

Claude Lemeau connait bien l’Afrique. Et c’est nécessaire pour le genre de mission qui va lui être confiée. L’Institut congolais de conservation de la nature (http://www.katanga-tourisme.org/institut-congolais-pour-la-conservation-de-la-nature-iccn/), l‘association GFA consulting d’Hambourg, avec le ministère de la coopération allemande, créent un parc dans la forêt, à l’Est du pays. On y trouve une faune remarquable. Pour la protéger, des gardes bien formés sont nécessaires. Il y faut lutter contre la chasse des animaux, que ce soit pour se nourrir ou pour en faire un commerce illicite. Les autorités sont bien conscientes de l’enjeu dans un monde où plusieurs espèces sont en voie de disparition (http://whc.unesco.org/fr/actualites/1383). Le Saint-Marcellois aussi.

Sécuriser la zone

Son background de militaire du 8e RPIMa (régiment de parachutistes d’infanterie de marine) de Castres lui sera utile pour sa propre sécurité mais aussi pour transmettre ses connaissances. Il débarquera, demain dimanche 29 novembre, à Kinshasa. Dès le lendemain, une rencontre est prévue avec valider sa participation au projet. Il devra ensuite effectuer un recrutement de 90 personnes dans les villages environnants, à l’Ouest du Kivu. Pour cela, il sera basé à Kindu puis, dans un mois, à Kisangani. http://www.rfi.fr/pays/republique-democratique-congo-chronologie-dates-carte-geographie-demographie-economie-chiffres

Le sexagénaire va donc chercher des hommes qui ont une bonne connaissance du terrain avec une aptitude certaine au travail d’équipe. Ils surveilleront la zone du futur parc pour la sauvegarde des animaux sauvages (bonobos, okapis, potamochères, éléphants, et autres félins…). Lui-même a déjà participé à la lutte anti-braconnage avec plusieurs ONG (Care, WWF).
Une bonne condition physique est indispensable. Claude Lemeau a toujours été sportif et il continue. Pas moins de 85 sauts en parachute en 2014 ! Il pratique les arts martiaux sur Malestroit (http://www.ouest-france.fr/bretagne/vannes-56000/aiki-jutsu-un-12e-stage-dete-de-haut-niveau-712895). La rencontre des gens et l’action positive le motivent. Il a d’ailleurs été instituteur avant d’intégrer l’armée. Et il est heureux de bénéficier d’une bonne santé et, jusque là, d’une bonne étoile.

 


Carte : L’Est de la République démocratique du Congo est une région considérée comme instable

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires