Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Malestroit / CCVOL. Musée : où en sont les subventions promises?

Publié le 26 novembre 2015

CCVOL. Musée : où en sont les subventions promises?

image

Dans l’interminable feuilleton du misée de la Résistance, il y a un débat qui revient très souvent : où en sont les subventions promises par ces différents partenaires. Un débat qui nous renvoie plus d’un an en arrière, lorsque le préfet de l’époque avait rassemblé tous les partenaires autour d’une table pour « bétonner » le financement du projet de rénovation du musée. Cela dans le cadre d’une enveloppe initiale de 2,5 millions d’euros – on sait qu’actuellement c’est la somme de 3,8 millions d’euros hors taxes qui est évoquée. Pour mémoire la répartition de cette somme était la suivante : 1 million d’euro venant de l’Etat, 0,5 millions du Conseil Départemental, 0,5 millions de la Région et 0,5 millions de la CCVOL.

On retrouve donc lors de chaque réunion de la CCVOL évoquant le sujet, un dialogue que l’on pourrait résumer ainsi : « on les a » affirme Alain Launay, le président de la CCVOL. « Prouvez-le » demande régulièrement Bruno Gicquello, le maire de Malestroit. Selon nos informations ce dernier aurait ou serait sur le point de demander par écrit au présdent de fournir les documents attestant l’attribution de ces aides.

Pour essayer de fixer les choses, nous sommes remontés à la source et nous avons demandé au Département et à la Région où en était les dossiers de financement du musée de la Résistance. Ils nous ont répondu, en précisant bien à chaque fois qu’il s’agit du projet de 2,5 millions d’euros. Voici donc un tour d’horizon précis de la situation :

Sur les 2,5 millions d’euros :

-L’aide de l’Etat. Le million d’euros promis par le ministère de la Défense fait l’objet d’un courrier officiel. On peut donc le considérer comme acquis.

-L’aide du Département : après le tour de table du préfet, François Goulard le président du conseil Départemental s’est engagé par écrit à verser 500 000 euros ainsi qu’une aide de 35 000 euros pour le fonctionnement. « Pour le moment on en est là. C’est un engagement écrit que le conseil Départemental tiendra. Mais encore faut-il que nous ayons un dossier complet, formalisé afin de le soumettre au vote de l’assemblée départementale. La balle est dans le camp de la CCVOL », nous explique le chef de cabinet de François Goulard. A noter que le Département vote son budget le 16 décembre prochain, soit la veille de la réunion de la CCVOL au cours de laquelle doit être choisi le projet de rénovation. « Ce sont les grandes masses budgétaires qui sont définies. Ensuite la commission permanente se réunit régulièrement pour débloquer des fonds en fonction des projets », explique le chef de cabinet. Donc le dossier du musée pourrait donc quand même être examiné au cours de l’année 2017.

-L’aide de la Région. La Région rappelle qu’elle a versé une somme d’environ 26 000 euros de participation aux études. En ce qui concerne les 500 000 euros, il n’y a ni décision officielle, ni promesse formelle. « Ce type de dossier est effectivement susceptible de bénéficier d’une aide de deux fois 250 000 euros… », nous explique la Région. Mais là encore, il faut qu’un dossier complet soit constitué autour d’un projet précis et argumenté qui est ensuite, comme les autres dossiers de ce genre, soumis au vote de l’assemblée. Ce qui n’est pas encore le cas pour le musée. Compte-tenu des échéances électorales à venir, aucune nouvelle réunion de la commission permanente (qui distribue les aides) n’aura lieu avant la désignation d’une nouvelle assemblée. Donc, c’est un dossier qui ne peut être étudié avant 2017.

-L’aide de la CCVOL. Il va de soi que la CCVOL a programmé le versement des 500 000 euros qui lui reviennent.

En résumé. Sur l’enveloppe de 2,5 millions d’euros, 2 millions sont acquis de façon quasi certaine. Reste un doute sur la participation régionale, d’autant plus que nul ne sait quelle assemblée sortira des urnes et quelles seront les orientations budgétaires de la prochaine équipe. Une chose est certaine, il est désormais urgent que le dossier avance. Selon certains de nos interlocuteurs, les financements pourraient ne pas intervenir avant le dernier trimestre 2017.

On sait que les élus ont demandé lors de la dernière réunion de la CCVOL le report du choix d’un projet après la présentation d’une option, considérée comme « la meilleure » mais portant sur une somme de 3,8 millions hors taxe et un déficit de fonctionnement prévisionnel de 120 000 euros la première année. « Il s’agit d’une somme colossale… », nous ont confié certains experts en finances publiques que nous avons consultés. On ne sait pas quelle décision prendra la CCVOL le 17 décembre, mais selon le tour d’horizon que nous avons effectué, il sera très difficile -pour ne pas dire impossible- pour la CCVOL d’obtenir des aides dépassant celles envisagées dans le dossier à 2,5 millions d’euros…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires