Accueil / Questembert Communauté / Questembert / Questembert. Les grands projets de la municipalité pour 2015

Publié le 11 janvier 2015

Questembert. Les grands projets de la municipalité pour 2015

Marie-Annick Martin maire de Questembert
Marie-Annick Martin maire de Questembert

Pour la première fois de son mandat, Marie-Annick Martin, maire de Questembert accueillait la population pour la cérémonie des voeux. Les nouveaux habitants étaient notamment conviés à venir ainsi découvrir leurs élus, leurs projets. Ils sont plusieurs centaines, un chiffre qui témoigne du dynamisme démographique de la ville. Huit mois se sont donc écoulés depuis la mise en place du nouveau conseil

« Ce temps passé nous a permis de prendre la mesure de la tâche, et de nous atteler à mettre en œuvre le programme qui nous a porté aux responsabilités. Cependant, il est bien évident que nous n’allons pas déjà tirer le bilan de notre action. Celle-ci manque encore de visibilité. Huit mois, c’est peu pour réellement donner notre empreinte aux projets de la commune. Mais dès l’année prochaine nous pourrons vous présenter nos premières réalisations », prévient Marie-Annick Martin qui explique que l’une des priorités de son équipe a été d' »entretenir les meilleures relations possibles avec celles et ceux qui, sur notre territoire, créent, produisent et vendent, industriels, artisans, commerçants, ils sont les forces vives de notre commune. L’environnement morose nous oblige à la prudence, mais la confiance est un produit intangible, dont l’absence nuit gravement à l’économie ».

Elle est ensuite revenue sur les incidents de l’été, marqués notamment par l’incendie du local des Restos du coeur, rendant un hommage appuyé au travail des gendarmes « qui ont permis de mettre rapidement un terme à cet épisode violent mais aussi de trouver rapidement la source des problèmes d’insécurité » dont le travail, explique-t-elle a été facilité par les caméras de vidéo-surveillance. « C’est un élément que nous ne manquerons pas de mettre en avant lorsque nous allons remettre sur les rails, dès ce début d’année, le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance. C’est une instance réunissant tous les acteurs de la sécurité et de la prévention : des responsables associatifs, les responsables de collège et lycées, la gendarmerie, les élus et des représentants de la préfecture », souligne-t-elle, estimant que « c’est un outil pour nous permettre de tout mettre en œuvre pour nous garantir de vivre sereinement dans notre commune ».

Elle a ensuite présenté les membres de son équipe et leurs missions.

« Un héritage qui nous plombe un peu… »

Sur le plan financier elle n’a pas caché que « les perspectives qui sont les nôtres, ne se déroulent pas uniquement sous un soleil radieux… Les dotations d’état vont être lourdement affectées. Sans avoir encore les chiffres précis, on pense perdre 8,3 % de dotations d’État en 2015, ce qui représente 140 000 € ». Une tendance à la baisse qui devrait se poursuivre dans les années à venir.
« Mais il ne faut pas voir dans ces chiffres que des mauvaises nouvelles, estime Marie-Annick Martin. Il faut aussi se dire que les prochaines années s’annoncent comme étant une période d’imagination, d’adaptation, de création, pour faire mieux, faire autrement, faire différemment, utiliser des mots comme territoire plus souvent que commune, concevoir ce territoire, mutualiser avec les autres communes pour pouvoir mettre en commun les prestations, sans pour autant perdre notre âme.  Ensemble, nous allons participer à un magnifique challenge dont nous sortirons grandis ».

Elle a cependant évoqué « un héritage qui en matière de finances nous plombe quelque peu », citant les travaux d’extensions au Foyer-logements qui ne sont pas finis et « il nous reste à payer 
936 354 € ». Quant à l’Hostellerie le Guennego « c’est également une belle réalisation. Mais coûteuse elle aussi, puisque nous devons encore en assumer les 350 336 € de reste à charge pour l’année 2015 »

Les grands chantiers de 2015

Marie-Annick Martin a passé en revue les grands projets qui vont jalonner la vie de la commune pendant les prochains mois.

L’Hostellerie Le Guénnego. Concernant donc l’Hostellerie Le Guénnego, c’est l’ancienne municipalité qui avait lancé ce chantier.

« A notre arrivée, nous avons souhaité changer de finalité et transformer le projet. Dans notre programme, nous avons martelé qu’il fallait redynamiser le centre-ville. Et bien c’est ce à quoi nous nous employons. Ainsi, c’est l’office de tourisme qui ira s’installer dans l’Hostellerie Le Guénnego avant l’été. L’équipe de l’Office de Tourisme bénéficiera de bureaux flambant neufs et d’un espace d’accueil tout à fait agréable et confortable dans la plus vieille maison de la ville. »

Un commerce dans l’Hôtel Belmont. « Quant à l’Hotel Belmont que l’office de Tourisme occupe actuellement, il accueillera du commerce. Sans vous révéler quoi que ce soit, puisque rien n’est encore signé, je peux quand même vous annoncer que les négociations sont bien avancées et qu’un nouveau commerce devrait prochainement s’ouvrir au bord des Halles. »

Maison de santé. « 2015 nous offre de nouvelles perspectives et nous comptons bien mettre à profit ce temps pour nos nouveaux projets comme celui d’un Pôle Pluridisciplinaire de santé. C’est un vrai projet « Serpent de mer » qui a déjà fait couler beaucoup d’encre.

Il s’agit d’accompagner les professions de santé présentes à Questembert dans la création d’un pôle qui regroupe des médecins et autres professions médicales.
Quand nous sommes arrivés en mars, un terrain était pressenti, mais les négociations antérieures se heurtaient sans cesse à des fins de non-recevoir. Lors du conseil municipal de Juin, nous avons relancé la procédure d’expropriation pour abandon manifeste qui avait été annulé avant notre arrivée. Mais bien entendu, cette procédure avait un coût. Au mois de novembre, j’ai opté pour une négociation directe, donc, sans coût superflu, avec les propriétaires. Et le terrain du centre-ville tant attendu, tant espéré, est acquis le 4 décembre.

Depuis, nous travaillons concrètement avec les professionnels de santé à la réalisation de cet outil qui leur est dédié mais qui sera d’une utilité évidente pour l’ensemble des Questembertois. Cette acquisition fait partie d’un projet d’ensemble de re-dynamisation du centre ville avec une ouverture partant de la place du 8 mai et l’aménagement de l’espace de l’ISSAT. » La destruction du bâtiment anciennement occupé par l’ISSAT débutera courant février.

Le cimetière. Le projet de cimetière avance. « Pour l’heure, nous travaillons à l’extension de l’actuel cimetière afin de nous permettre d’envisager dans la sérénité la réalisation d’un nouveau cimetière dans les années à venir. Quelques aménagements, dont l’agrandissement, devraient démarrer prochainement dans l’ancien cimetière. Les semis de pelouse à pousse lente ont déjà eu lieu. Tout ceci devrait faciliter son entretien régulier et éviter d’être envahi par les herbes folles comme ce fut le cas cet été.
Quant au projet de nouveau cimetière, nous en sommes à l’étape d’étude et de chiffrage comparée entre le site pressenti par l’ancienne équipe au Grand Célac et le site que nous envisageons, plus près du centre-ville, du côté de Kerojonc. Ces études avancent et la population sera consultée au cours de l’année afin de choisir en connaissance de cause l’emplacement du nouveau cimetière.

Réunions de quartier. « J’ai parlé de consultation et j’en profite pour vous annoncer que les réunions de quartiers vont débuter très vite. C’était un de nos engagements, et nous le tiendrons. Des réunions auront lieu régulièrement.

Patrick Dubois qui est en charge des correspondants de quartier, organisera avec eux ces rendez-vous auxquels je m’efforcerai d’être présente, tout comme mes adjoints, afin que les questions que se posent les habitants trouvent des réponses concrètes et que nous soyons toujours au plus près de vos préoccupations ».

Etudes sur les écoles. « Enfin, parmi les grands chantiers qui nous attendent, nous lancerons une étude sur un projet concernant la maternelle et l’école primaire « Beau soleil ». C’est un projet à moyen terme, mais à gros budget. L’école publique nécessite d’importants travaux qui sont liés au vieillissement des bâtiments et au rajeunissement de la population ! De plus en plus d’élèves dans une école de plus en plus vieille… Nous avons la chance d’avoir dans notre commune une population active et jeune. A nous de savoir la conserver et de donner à nos enfants tous les moyens de réussir. »

Le kit du parfait « nouvel habitant »

Chaque nouvel habitant s’est vu remettre un petit sac qui devrait lui permettre de découvrir et d’apprécier leur nouvelle ville d’accueil. Voici ce que contient ce kit :

-un stylo,
-un disque de stationnement,
-des graines de fleurs,
-un bon pour une carte Ty Plus qui vous offrira des avantages dans les commerces de l’UDEQ participants,
-un abonnement à la médiathèque municipale,
-un tarif réduit pour deux personnes pour un spectacle de l’Asphodèle,
-une entrée à la piscine intercommunale,
-une carte de 5 entrées à tarif réduit à l’Iris Cinéma,
-une entrée pour les courses hippiques,

– un mémo tri de la communauté de communes,
– le guide associatif.

 

Dans l'assistance de nombreux nouveaux habitants
Dans l’assistance de nombreux nouveaux habitants
Nathan Leygnac a donné un aperçu de son talent de jeune pianiste. Il a travaillé sous la houlette de Bérangère, professeur du SIDEM.
Nathan Leygnac a donné un aperçu de son talent de jeune pianiste. Il a travaillé sous la houlette de Bérangère, professeur du SIDEM.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires