Accueil / Questembert Communauté / Questembert / Questembert. Gilles Vincent, reçoit le prix littéraire Cezam Morbihan

Publié le 20 novembre 2014

Questembert. Gilles Vincent, reçoit le prix littéraire Cezam Morbihan

Gilles Vincent lauréat du prix cezam Morbihan
Gilles Vincent lauréat du prix cezam Morbihan

Gilles Vincent est né à Issy-les-Moulineaux le 11 septembre 1958. À 20 ans, il abandonne ses études pour une carrière de commercial. Puis il rejoint le sud, Marseille tout d’abord puis les environs de Pau où il vit depuis quelques années, tout entier consacré à «l’aventure des mots» : ateliers, classes, conférences et romans. Il a désigné lauréat du prix littéraire Cezam Morbihan, ce jeudi soir, pour son roman, « Beso de la Muerte »

La raréfaction des bibliothèques d’entreprise et le souhait de multiplier les points d’accès à la lecture a débouché sur la création de ce réseau Cezam. Cezam Morbihan, a mis en place ce prix littéraire en partenariat avec les médiathèques municipales de Lorient, Questembert, Saint-Avé et Vannes. Il s’agit d’un véritable prix des lecteurs puisque ses jurés sont des lecteurs anonymes, d’une part des salariés de tous horizons socio-professionnels qui n’ont pour seul point commun que le fait de bénéficier d’un comité d’entreprise ou équivalent, d’autre part des abonnés des médiathèques partenaires.

Le roman:

« Un soir qu’il rentre chez lui, plus imbibé que d’habitude, Thomas Roussel, commissaire à la PJ de Pau, ne sait pas que sa vie va lui péter à la gueule. Claire, sa jeune compagne, au final d’une soirée apocalyptique, lui balance ses quatre vérités, rassemble ses affaires et claque la porte. Départ sans retour. Dépression, alcool, nuits blanches et bitures à répétition. Jusqu’à ce qu’il rencontre Délia qui le sort de la mouise…. Quatre ans plus tard, jour du mariage, Thomas Roussel danse au milieu des flonflons… Le téléphone sonne. C’est Claire, qui appelle de Marseille, qui dit qu’on va la tuer, qui le supplie de venir la chercher, de la sortir de là… Le lendemain, des cheminots marseillais découvrent le cadavre calciné d’une jeune femme. Roussel prend sa bagnole et fonce, tandis qu’à Marseille, la commissaire Aïcha Sadia prend l’affaire en main. »

Éditions Jigal, 248 pages, 18 €

 

Du même auteur : Djébel, éditions Timée, 2008, Jigal 2013 Sad Sunday, éditions Timée, 2009.

Prix Marseillais du polar, 2010 Peine Maximum, éditions Timée, 2011

Les essuie-glaces fatigués rendent les routes incertaines, 2011,(nouvelles) Parjures, Jigal 2012

Flamencos, éditions Gascogne, 2013

La soirée en images :

Les livres en compétition
Les livres en compétition
Hervé Morice président de Cezam Morbihan
Hervé Morice président de Cezam Morbihan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires