Accueil / Faits divers / Morbihan. Alcool au volant : 2500 contrôles positifs en zone gendarmerie

Publié le 11 octobre 2014

Morbihan. Alcool au volant : 2500 contrôles positifs en zone gendarmerie

Le préfet et le colonel Ropars commandant le groupement de gendarmerie du Morbihan
Le préfet et le colonel Ropars commandant le groupement de gendarmerie du Morbihan

C’est un des chiffres qui marquent les esprits après la conférence de presse donnée par le préfet ce vendredi matin au sujet de la sécurité routière. Si globalement, il y a beaucoup moins de blessés et d’accidents, par contre on note une forte augmentation du nombre de tués sur les routes du Morbihan. Un phénomène que s’expliquent difficilement aussi bien les autorités. En poussant plus loin l’analyse des chiffres on voit que l’alcool et les stupéfiants représentent chacun 33 %  de l’ensemble des accidents mortels et que les deux additionnés sont à l’origine de 53% des tués…

C’est aussi dans les détails, que se trouve une autre particularité du Morbihan : 8 piétons ont trouvé la mort depuis le 1er janvier. « Je n’ai jamais vu autant de piétons victimes d’accidents de la route… », reconnait le préfet. C’est d’ailleurs la catégorie qui progresse le plus depuis les deux dernières années. L’autre phénomène émergent est l’implication des poids lourds dans ces statistiques dont ils étaient quasiment absents jusqu’alors puisque trois routiers ont trouvé la mort cette année (1 en juillet et 2 en septembre).

Face à ce phénomène, les forces de l’ordre ne restent pas inactives, bien au contraire. Ainsi, les gendarmes ont procédé à 2535 contrôles d’alcoolémie positifs depuis le début de l’année. Rien qu’entre le 1er juillet et le 30 septembre, 904 infractions dues à l’alcool ont été enregistrées par les gendarmes, 37 aux stupéfiants et 2197 pour des infractions à la vitesse. Et les sanctions tombent : du 1er janvier au 30 septembre les gendarmes ont procédé à 1117 suspensions de permis pour des alcoolémies, 78 pour des excès de vitesse et 61 pour l’usage de stupéfiants.

« Nous ciblons nos interventions en fonction de la cartographie des infractions que nous avons établie. Ainsi nous renforçons le contrôle des poids lourds. Au cours d’une de ces opérations portant sur 22 poids-lourds, nous avons relevé une infraction à l’usage des stupéfiants », souligne le colonel Erwan Ropars, commandant du groupement de gendarmerie du Morbihan. Problèmes de comportement de tous les usagers, problème de cohabitation des usagers, une forme de violence qui monte, une perte de vigilance… constituent selon lui, les principales explications à la situation. Et il ne le cache pas « la meilleure prévention, c’est encore la répression ».

C’est ainsi que dès la semaine prochaine des opérations de grande envergure vont se multiplier sur le département portant sur la vitesse, les stupéfiants, l’alcool…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires