Accueil / Thématiques / Morbihan / Morbihan. Voici le nouveau patron des gendarmes

Morbihan

Publié le 4 août 2022

Morbihan. Voici le nouveau patron des gendarmes

Le colonel Aurélien Ardillier, nouveau commandant du Groupement de gendarmerie du Morbihan

A 42 ans, le colonel Aurélien Ardillier prend le commandement du groupement de gendarmerie du Morbihan. Il succède au colonel Pascal Estève. Le colonel Ardillier n’est pas issu d’une famille de militaire, mais il explique avoir toujours eu une attirance pour « la chose militaire » et le respect de la loi. Juriste de formation, il a d’abord été réserviste avant de passer le concours d’entrée à l’école des officiers de gendarmerie de Melun. Une sorte de prolongement naturel à ses études. « Les gendarmes sont des soldats de la loi… », résume-t-il.

Originaire du Limousin, il a commandé la compagnie de Rochefort en Charente-Maritime avant de rejoindre le service des ressources humaines à la direction générale de la gendarmerie. Cette nomination à la tête du groupement du Morbihan signe donc son retour sur le terrain. Il a désormais sous ses ordres 730 militaires en charge de la sécurité de plus de 70% de la population et de 97% du département, le reste à savoir les agglomérations de Vannes et Lorient étant confié à la police nationale.

Le groupement de gendarmerie a une activité soutenue puisqu’il totalise 30 000 interventions mais surtout son centre opérationnel enregistre 160 000 appels par an ce qui le situe dans les 20 plus importants de France.

Le colonel Ardillier se dit impressionné par la cohésion des gendarmes du Morbihan, confrontés à des conditions d’intervention difficiles. Pas plus tard que dimanche au petit matin, un automobiliste en état d’ivresse a refusé de s’arrêter à un contrôle effectué par une patrouille à Carnac. Il a percuté deux véhicules de gendarmerie avant d’être interpellé. Il a été jugé et condamné, mais cet exemple traduit bien la complexité des missions que doivent gérer au quotidien les gendarmes dont il veut améliorer les conditions de travail et notamment de logement.

« Etre au bon endroit au bon moment… », c’est l’objectif qu’il se fixe afin de renforcer le travail déjà accompli pour rapprocher la gendarmerie de la population. La lutte contre les violences intra-familiales, contre le trafic de stupéfiants, contre la délinquance routière et notamment le triptyque « vitesse, conduites addictives et téléphone au volant » qui est à l’origine de la moitié des accidents enregistrés dans le département font partie de ces priorités. Pas seulement. Le colonel se déclare déterminé à mener une action forte sur « les nouveaux territoires de délinquance » et notamment l’espace cyber, mais aussi à s’assurer de la capacité des gendarmes du Morbihan à « monter en puissance en cas de situation de crise ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires