Accueil / Oust à Brocéliande / Missiriac-Bohal. Une journée de détente pour les enfants et les aînés

Oust à Brocéliande

Publié le 15 avril 2022

Missiriac-Bohal. Une journée de détente pour les enfants et les aînés

A l’initiative de Christelle Marcy, maire de Missiriac, les 7 enfants de l’école Sport Nature et Découverte ainsi que les aînés de la Résidence des Ormes de Missiriac, ont été accueillis sur le site du Château de Villeneuve, grâce à sa complicité avec Alain De Chabannes, le propriétaire du domaine, qui est aussi le maire de Bohal…

Les enfants de Missiriac, âgés entre 6 à 10 ans : Louna, Julie, Elsa, Valentin, Eden, Alban et Aron sont arrivés ce matin du jeudi 14 avril sur le site du château de Villeneuve à Pleucadeuc. Ils étaient encadrés par Mathias, l’animateur de la commune accompagné de Michel, un bénévole…

La matinée a été consacrée à la découverte et à la préservation de la forêt, grâce à l’intervention et aux démonstrations de l’exploitant forestier de Plumelec, Xavier Grenié, expert en sylviculture et acteur des déboisements du CRPF (Centre Régional de la Propriété Forestière). Il a su capter l’attention des enfants… 

Après la pause pique-nique du midi, les enfants ont été rejoints par les aînés de la résidence des Ormes, encadrés par leurs auxiliaires de vie. Alain De Chabannes les a accueilli chaleureusement, puis leur a présenté et décrit le château avec son parc et son étang, etc…

“Le château, tel qu’on le voit aujourd’hui a été construit par mon grand-oncle et ma grande-tante Georges et Alice de Chabannes en 1923. Georges de Chabannes était le frère de mon grand-père. L’ancien château, qui se situait trop près de l’étang, a été détruit en 1920. En 1923, Mon oncle fait appel à l’architecte parisien Chatenay, qui épouse un style anglo-saxon, avec un alliage de granit, de craie et de colombages, s’inspirant des constructions (à la mode) à Dinard et à Deauville. Le parc fait 182 hectares de superficie. Il se situe sur les 2 communes de Bohal (⅓) et Pleucadeuc (2/3). L’étang fait un peu moins de 4 hectares. Il existait déjà au 18ème siècle, comme l’alignement des arbres, qui ont plus de 200 ans d’âge… »

Le maire de Bohal citera ensuite les différentes variétés d’arbres, notamment les chênes d’Amérique plantés par son grand-oncle, puis par lui-même, les hêtres, les charmes, les châtaigniers, les érables, les pins, toutes ces essences anciennes, mais aussi nouvelles en donnant l’exemple du tulipier de Californie, ce grand arbre d’ornement, ou encore les 90 espèces de buis très sensibles aux maladies…

Après ce moment instructif, une balade dans ce cadre merveilleux a été organisée autour du château. La promenade a été facilitée, par les bénévoles qui se sont rendus disponibles aux déplacements des fauteuils roulants. Pour les aînés, comme pour les enfants, la journée a été apaisante et enrichissante. 

Les échanges entre les enfants et les aînés ont été également privilégiés…

Alain de Chabannes se dit prêt à renouveler ce genre de sortie, pour faire profiter les gens de la région, de sa propriété. Il envisage aussi de fêter les 100 ans du château de Villeneuve, en 2023 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires