Accueil / Thématiques / Morbihan / Morbihan. Grippe aviaire: 15 000 volailles abattues après la découverte d’un 1er cas

Morbihan

Publié le 16 mars 2022

Morbihan. Grippe aviaire: 15 000 volailles abattues après la découverte d’un 1er cas

La préfecture du Morbihan communique:

« Un premier cas d’Influenza Aviaire hautement pathogène vient d’être confirmé ce mardi 15 mas 2022 dans un élevage de canards de chair sur la commune d’Ambon, dans le Morbihan.

Pour éviter tout risque de diffusion du virus à d’autres élevages, des zones réglementées de protection (ZP) et de surveillance (ZS) sont mises en place dans un rayon de 3 et 10 km (voir carte de zonage).

Les communes concernées dans le rayon de 3 km sont: Ambon, Billiers, Damgan, Muzillac

Les communes concernées par la zone de 10 km, outre les 4 communes citées précédemment sont: Arzal, Berric, Camoël, La Trinité-Surzur, Lauzach, Le Guerno, Le Tour du Parc, Marzan, Noyal-Muzillac, Pénestin, Sulniac, Surzur, Theix-Noyalo.

Dans ces périmètres, tous les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs sont soumis à des prescriptions spécifiques. En particulier, les mouvements de volailles et autres oiseaux captifs sont interdits, sauf dérogations accordées par la direction départementale de la protection des populations (DDPP).

Par ailleurs, dans le cadre des mesures de lutte contre la propagation du virus, une opération de dépeuplement des 15 000 volailles présentes sur l’élevage concerné par le cas d’influenza aviaire a été menée.

Les services de l’Etat, et notamment la DDPP, sont mobilisés aux côtés de l’éleveur qui sera indemnisé des pertes subies.

D’une manière générale, et afin de limiter la diffusion du virus qui pet avoir d’importantes conséquences économiques, il est rappelé à l’ensemble des professionnels de la filière volaille et aux partiucliers détenteurs de volailles de respecter strictement les mesures de biosécurité (notamment la mise à l’abri) sur l’ensemble du département et de rester axtrêmement vigilants (toute mortalité anormale doit être signalée sans délai à la DDPP ou à un vétérinaire).

La surveillance de la mortalité de l’avifaune sauvage est également renforcée et la découverte d’oiseaux sauvages morts doit faire l’objet d’une déclaration auprès du réseau de surveillance SAGIR au 02.97.47.02.83.

Pour rappel, la consommation de viande, foie gras et oeufs, et plus généralement de tout produit alimentaire à base de volailles, ne présente pas de risque pour l’homme. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires