Accueil / Oust à Brocéliande / OBC. La communauté de communes s’engage pour 3 ans avec IPP

Oust à Brocéliande

Publié le 2 novembre 2021

OBC. La communauté de communes s’engage pour 3 ans avec IPP

Jean-Luc Bléher (à gauche), président de l’OBC et Jean-François Guézo, président de la plateforme IPP

Cela fait quelques années que la communauté de communes de l’OBC -tout comme Ploërmel communauté- apporte un soutien financier à la plateforme Initiative Pays de Ploërmel par l’intermédiaire d’une subvention. Grâce à ces fonds, la plateforme IPP aide des créateurs et des repreneurs d’entreprises du territoire en leur attribuant des prêts d’honneur mais aussi en leur associant une marraine ou un parrain. Un coup de pouce efficace pour passer le cap souvent fatidique des 3 premières années d’existence. Les chiffres le démontrent: 96% des projets soutenus par IPP sont toujours viable au bout de cette période alors que la moyenne nationale se situe aux alentours de 72%, rappelle Jean-François Guézo, le président de la plateforme. Celui-ci a signé ce jeudi une nouvelle convention avec Jean-Luc Bléher, le président de l’OBC dans une version innovante puisqu’il s’agit pour la première fois d’une convention triennale prévoyant le versement d’une subvention de 24 000 euros par an pendant cette période. « C’est finalement un juste retour des choses puisque cet argent va contribuer à aider des projets sur le territoire. Nous ne faisons que redistribuer l’argent public aux citoyens », estime Jean-Luc Bléher

Cette formule triennale, également adoptée par Ploërmel communauté, donne de la visibilité et permet à la plateforme de mieux planifier ses actions.

« La plateforme IPP est une structure très importante pour l’économie locale. C’est un accélérateur de développement qui rassure aussi bien le porteur de projet que les banquiers. Les élus sont convaincus du bien-fondé de cette structure.. », analyse Jean-Luc Bléher rappelant que l’aide accordée par la plateforme débouche la plupart du temps sur un prêt bancaire. Le président de l’OBC a souligné la vigueur du tissu économique de l’OBC comparable à celui de sa voisine, Ploërmel communauté.

Deux territoires qui se différencient par leur organisation géographique avec une activité économique concentrée sur l’agglomération ploërmelaise d’un côté et de l’autre plusieurs pôles d’activités importants tels que Guer, La Gacilly ou Malestroit, constate Jean-François Guézo.

La plateforme IPP, c’est une quarantaine de bénévoles, deux salariées et 65 marraines et parrains qui soutiennent les porteurs de projet. Depuis le début de l’année, IPP a soutenu 15 projets répartis sur l’ensemble du territoire de l’OBC. Jean-François Guézo a indiqué que les axes de développement de l’action d’IPP porteront sur l’accompagnement des jeunes de – de 30 ans, les demandeurs d’emploi et le développement de partenariats avec les clubs d’entreprises. « mais attention, nous ne sommes pas un guichet qui distribue des aides. Nous sélectionnons les candidats », insiste Jean-François Guézo qui se réjouit de constater que 42% des porteurs de projet retenus sont des femmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires