Accueil / coronavirus / Lizio. Pour sauver le tourisme, la mairie crée un centre d’autotests

coronavirus

Publié le 14 août 2021

Lizio. Pour sauver le tourisme, la mairie crée un centre d’autotests

Illustration

Avec la mise en place du pass sanitaire, l’économie touristique locale souffre. « Olivier et sophie Dupont de l’insectarium me disent avoir perdu entre 150 et 200 clients entre lundi, date de la mise en place du pass sanitaire et jeudi 12 août, l’écomusée s’est vu également refuser beaucoup de visiteurs et n’avoir aucun moyen d’obtenir un test PCR », témoigne Gwen Guillerme, maire de Lizio.

Bien décidé à tout mettre en oeuvre pour sauvegarder cette activité essentielle pour sa commune, elle a décidé de mettre en place « le plus tôt possible » mais sans doute dans le courant de la semaine prochaine, un centre autotests antigènique à Lizio. « Il s’agit de stopper l’hémorragie des visiteurs devant faire demi-tour car il n’y a aucune possibilité de test PCR dans les environs et surtout dans le délai très court qui est nécessaire », poursuit Gwen Guillerme. Elle a donc effectué les démarches nécessaires auprès de la préfecture et de l’ARS. « Le seul problème à surmonter au-delà du dossier à monter, s’est de trouver un professionnel du milieu médical qui accepte de superviser les opérations. C’est désormais chose faite. Après de nombreux appels et même un message diffusé sur panneau pocket nous avons au minimum à cette heure, deux professionnels du monde médical qui se sont proposés. Hourra! », s’enthousiasme le maire de Lizio.

« Cela n’a pas été simple, mais nos acteurs touristiques méritent toute notre attention en ces moments déjà compliqués. Nous nous devions de trouver une solution afin que leurs fins de journées ne se résument pas au nombre de personnes qu’ils ont dû refuser et voir repartir mécontents », ajoute-t-elle.

Ce centre servira évidemment aux liziotais-es qui auront besoin d’un passe sanitaire pour une quelconque activité.

« Nous préciserons les heures de permanences, les modalités ainsi que le lieu (sûrement au point I ou en mairie) dès que nous connaîtrons l’organisation plus précise. Ces informations seront communiquées sur les réseaux, fb et panneau pocket, en mairie, au point I, via les musées et commerces, l’OBC et le téléphone portable de la mairie », précise Gwen Guillerme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires