Montertelot. Le nouveau projet de la professeure de peinture

Louise Pasquier est professeur de dessin et de peinture. Son atelier est situé au centre bourg de Montertelot, lieu de patrimoine bâti et naturel idéal pour une artiste peintre, grâce à toutes ses richesses : le canal, l’écluse, l’église, la fontaine, le four et les maisons en pierres de pays… .
Après avoir passé plusieurs années à développer l’aspect pédagogique de son travail, Louise Pasquier se lance dans un nouveau projet. “Je souhaite créer et rendre ma création accessible à tous. Dans un premier temps, mes toiles seront en vente sur mon site web, à des tarifs abordables”, explique l’artiste qui décore son atelier avec ses œuvres, essentiel à son bien-être, mais ne souhaite plus voir des centaines d’entre elles dormir dans des cartons.
Louise proposera également à sa clientèle des peintures personnalisées, pour conserver des traces de leurs plus belles émotions et de leurs plus beaux souvenirs, des portraits personnalisés, des peintures à partir de photographies de souvenir de vacances, de symboles et d’esthétique comme le bouquet de la mariée, etc…
Louise Pasquier fréquente l’école des Arts Appliqués pendant 4 années. Elle apprend les techniques de base de la peinture, et c’est la peinture décorative qui retient son attention. Elle crée très rapidement son auto-entreprise et se lance de suite dans l’aventure, en qualité de peintre décorative. Elle travaille beaucoup grâce au bouche-à-oreille et décroche de petits chantiers, avant de se voir confier la décoration entière d’une maison. “Je me rend vite compte, que cet univers n’est pas vraiment le mien, en tous les cas, pas pour toute une vie ! Et puis les déplacements sont nombreux…” nous dit-elle.
Louise se tourne alors vers l’enseignement, et donne d’abord des cours à domicile, organise des stages. Elle a vite besoin d’un espace à elle et cherche un local. Il y a 3 ans, elle crée “l’Atelier de Louise” et s’installe à Montertelot. Expliquer les techniques, apprendre aux autres devient vite un enseignement passion. Cela ne l’empêche pas en 2019 de rejoindre le Collectif Artistique à l’Ouest, une association de 18 artistes et bénévoles qui, aux techniques et styles différents, sont
complémentaires. Louise expose ses créations à la Chapelle Bleue en septembre 2020. Rejoindre le collectif signe son passage au statut d’artiste, bien qu’elle réalise encore difficilement le chemin parcouru…
Louise Pasquier accorde toujours une grande importance au plaisir et au bien-être que procure la peinture, plus qu’au résultat lui-même. Elle est attirée par les
richesses des matières en peinture : minérales, granulées, veloutées… L’amour de la matière est certainement liée à sa formation initiale de décoratrice. L’enduit à la chaux, par exemple, permet des techniques pas seulement utilisées sur des murs.
Le mat, le brillant, le lisse ou le relief donnent des aspects différents et écologiques. Et puis, il y a la peinture chinoise qui inspire beaucoup le geste et l’énergie de
Louise Pasquier. Elle nourrit ses réalisations et suggère des choses très pures. “La peinture chinoise a un côté magique, un mouvement harmonieux, qui arrive
rapidement, quelle que soit la technique retenue : aquarelle ou gouache !”. L’artiste a choisi justement de travailler principalement avec la gouache, une peinture à la composition naturelle et dont l’aspect écologique demeure important pour elle : “La gouache est à contrario sous-estimée. Elle est pourtant pleine de richesses et pas uniquement réservée aux enfants.”
Louise reste avant tout une pédagogue qui, à travers ses peintures, cherche à transmettre à autrui l’envie de pratiquer le dessin et la peinture, par le biais du “Daily painting” : peindre ou dessiner quotidiennement tout ce qui nous entoure, comme les objets ou les paysages. C’est un moyen d’intégrer la peinture ou le dessin comme un art de vivre…
Elle est présente sur les réseaux sociaux : “J’ai mis en place le live journalier du lundi matin sur Instagram, pour peindre ensemble !”. Des réseaux sociaux sur lesquels Louise était déjà présente avant le confinement avec des démonstrations et des vidéos. “L’art est essentiel à la société. Il apporte du bien-être dans sa pratique. Beaucoup de personnes se sont initiées au dessin et à la peinture en 2020, pendant les périodes de confinement…”, analyse Louise.

INFOS PRATIQUES :
l’Atelier de Louise – 3, rue de l’Oust à Montertelot.
www.atelierdelouise.fr
Actuellement : cours individuel possible – Cours collectif non autorisé (cause covid)
En vente : les œuvres de petits formats peuvent être expédiées – les œuvres de grands format disponibles sur place uniquement.
Chaque mois : un stage :
Prochain stage : Initiation à l’aquarelle (gestion de l’eau, réalisation de carte de vœux ou autre projet personnel) les samedi 23 et dimanche 24 janvier, de 9 h 30 à
16 h 60. Cinq élèves maximum et sur réservation.
Pour d’amples renseignements, notamment sur les tarifs : tél au 06 28 94 74 30
Instagram : Rendez-vous live : à 11 h, chaque lundi.


'Montertelot. Le nouveau projet de la professeure de peinture' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.