Val d’Oust. Confinement: des repas à emporter pour les routiers

Ils ont fait partie de ces héros de l’ombre qui ont permis à l’économie de continuer à “tourner” pendant le premier confinement du mois de mars. Sans sourciller, ils étaient au volant de leurs camions pour assurer les livraisons alors que les restaurants était fermés, effectuant leur métier parfois sans pouvoir prendre de douche ni de repas, jusqu’à ce qu’enfin, des mesures soient prises. Et pourtant que ferions nous sans eux ? Trop souvent victimes de délaissement et de manque de considération, ils ont appris à vivre leur quotidien différemment avec l’épidémie de Covid et le premier confinement. Heureusement, les restaurants routiers leurs sont venus en aide, en innovant avec “le plateau repas” à emporter et aujourd’hui, nos chauffeurs sont rodés et sont prêts à affronter le second confinement sans contraintes et sans inquiétudes.

Nous sommes allés à leur rencontre avec Marie-Claire qui tient le restaurant “Les Routiers” au Val d’Oust (Chapelle-gare). Robert est chauffeur régional et national. Ce breton est domicilié à Saint-Barthélémy, près de Baud. Il vient de prendre son repas que Marie-Claire a cuisiné, dans son camion. “Je passe commande au restaurant, puis je reviens chercher mon plateau. Je déjeune seul dans ma cabine, mais je mange chaud. C’est essentiel, d’autant que le froid approche. Je peux me doucher également…”

Christophe, lui, est domicilié à Metz en Moselle et travaille pour une entreprise de transports luxembourgeois. Chauffeur international depuis 15 ans, il exerce partout en France et en Europe. “Le contact humain se fait rare pendant le confinement. En dehors des lieux de livraisons, je rencontre peu de monde. 60 % des restaurants au total en France sont cependant ouverts et nous proposent le repas à emporter. Hélas, nous n’échangeons plus entre collègues, puisque nous ne rentrons dans l’établissement, que pour passer notre commande, covid oblige ! Les mesures sanitaires sont, en général, bien appliquées dans notre pays. Les assiettes et accessoires sont en carton jetable à usage unique.” Il explique, qu’en Hollande, le port du masque n’est pas obligatoire, que seuls les malades le portent, et qu’il doit redoubler de vigilance…
Christophe ajoute avoir constaté beaucoup plus de circulation sur les routes dans notre pays : “Les gens travaillent plus que lors du premier confinement, où nous les routiers étions, alors, seuls sur les routes…”

Quant à Marie-Claire, elle se dévoue au restaurant et dans sa cuisine de 6 h 30 à 21 h 30 :”Tous mes plats sont “fait-maison”. Chaque jour, le repas est complet et copieux, avec plusieurs choix proposés. L’accueil des chauffeurs commence à 11 h 30 pour le service du midi et à 19 h pour celui du soir.” Un service de douches et WC est également disponible pour les routiers.


'Val d’Oust. Confinement: des repas à emporter pour les routiers' a 1 commentaire

  1. 26 novembre 2020 @ 22 h 24 min Gilles

    Bravo à cette restauratrice que je connais bien. Marie claire est une excellente cuisinière, encore bravo.

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.