Missiriac. Toute la commune se mobilise pour garder sa 4è fleur

C’était un des temps forts de l’année 2017. Pendant des mois, Jean-Yves Laly, le maire de l’époque de Missiriac a multiplié les initiatives au sein de sa commune pour décrocher une 4è fleur. Et cela sous l’objectif d’une équipe de la chaîne France 5. La visite du jury national des villes et villages fleuris sous la houlette de Martine Lesage sa présidente avait été mémorable (lire en cliquant ici) avec à la clé la récompense suprême.

Mais une 4è fleur, ça se mérite. Car tous les 3 ans, le jury fait le tour des candidats et des lauréats et vérifie que la commune est toujours digne d’arborer les 4 fleurs à son blason… Et nous sommes en 2020, année de ce passage en revue. Depuis trois ans, des choses ont changé à Missiriac. Jean-Yves Laly a passé la main et c’est Christelle Marcy élue au conseil à ses côtés qui a pris la relève. Elle avait prévenu pendant sa campagne que son intention était d’inscrire son action dans les pas de son prédécesseur.

Ce rendez-vous avec le jury des villes et villages fleuris démontre qu’elle sait poursuivre l’action engagée tout en affirmant sa personnalité. Christelle Marcy a élaboré une véritable stratégie très soignée pour atteindre ce qui est désormais un objectif prioritaire. Elle sait qu’aujourd’hui, il ne suffit plus de semer des fleurs dans toute la commune pour séduire le jury, mais de vraiment démontrer que le fleurissement est non seulement une philosophie mais aussi un art de vivre au quotidien partagé par tous les habitants. Et si Jean-Yves Laly n’est jamais bien loin, cette nouvelle édition de la 4è fleur à Missiriac a franchement une part de féminité…

Ce n’est pas un hasard si l’exposition consacrée aux 70 ans d’Entremont qui sera inaugurée ce samedi 3 juillet s’étale tout au long d’un parcours qui passe le long de l’éco-parc aux moutons, frôle les petits logement collectifs auprès desquels des composteurs viennent d’être installés. Ici et là sur les clôtures on peut admirer les photos réalisées par le club photo local toutes dédiées aux… vaches. Et le sentier débouche sur une immense prairie fleurie entièrement semée de plantes mellifères, afin de nourrir les 20 000 abeilles du rucher communal. Et si le jury n’en a pas encore plein les yeux, il pourra toujours s’attarder sur l’espace spécialement aménagé pour les personnes à mobilité réduite dont les plantes stimulent les 5 sens avant de s’arrêter devant le poulailler implanté au beau milieu de la commune dont les habitants peuvent nourrir les occupantes avec leurs déchets ménagers…

Et -ça ne s’invente pas- ce circuit associant subtilement découverte du patrimoine industriel, déambulation verte, environnementale et solidaire est baptisé “la Terre-Happy des sens”. C’est à tester dès à présent à Missiriac.


'Missiriac. Toute la commune se mobilise pour garder sa 4è fleur' a 1 commentaire

  1. 28 juin 2020 @ 17 h 35 min Christian

    Bravo pour toutes ces initiatives ! Merci à toutes et tous pour ce parcours qu’il ne faudra pas tarder à découvrir. Quelle belle idée que ce jardin des cinq sens. La participation de la population n’est pas en reste et les enfants aussi. Bravo, cela donne envie…
    Coup de chapeau aussi à l’entreprise Entremont implantée sur la commune depuis tant d’années.
    Félicitations à madame le Maire et son équipe nouvellement élue, de continuer le travail effectué par ses prédécesseurs.
    Quelle belle leçon !

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.