Municipales. Rochefort-en-Terre: O. Dumas-Lacour: « on ne change rien »

La liste d’Olivier Dumas-Lacour

Les électeurs de Rochefort-en-Terre vont devoir être perspicaces pour faire leur choix, dimanche, au moment de glisser leur bulletin dans l’urne. Car il va leur falloir faire le tri entre 46 candidats en lice. Rochefort-en-Terre est une commune de moins de 1000 habitants où l’on ne vote donc pas pour des listes complètes officielles. Cependant les candidats sont la plupart du temps regroupés derrière un chef de file et sur une liste constituée du nombre de candidats équivalent au nombre de postes à pourvoir. Mais une seule personne peut se présenter en son nom propre, ce que l’on appelle les « candidats papillons ». Les électeurs peuvent constituer leur liste idéale en faisant leur marché parmi l’ensemble des candidats: c’est le panachage. Les candidats qui obtiennent plus de la moitié des suffrages sont élus au 1er tour. Les autres sont élus au 2è tour en fonction du nombre de voix obtenus. A Rochefort-en-Terre, il n’y a eu aucun élu au premier tour et ce sont donc les 15 candidats obtenant le plus de voix qui seront élus dimanche.

Au premier tour, les choses étaient à peu près claires: un papillon et trois listes identifiées de 15 personnes. Une conduite par Olivier Dumas-Lacour, une autre par Thierry Limon Duparcmeur et une 3è menée par Stéphane Combeau. Pour le 2è tour, on prend les mêmes et on recommence. La liste des candidats arrêtée par la préfecture comporte donc 46 noms. Sauf que… pendant la longue période qui a séparé les deux tours, des rapprochements se sont opérés qui ont débouché sur la fusion des listes de Thierry Limon Duparcmeur et Stéphane Combeau. Ce dernier a pris la tête de cette nouvelle liste constituée de 8 noms de la sienne et de 7 de l’autre.

Les 15 autres candidats de ces deux listes se trouvent donc mis à l’écart de ce nouveau groupe mais figurent toujours sur la liste officielle des candidats arrêtée par la préfecture. Olivier Dumas-Lacour dont douze colistiers sont arrivés en tête au 1er tour, sent bien la « manip ». Il dénonce une union contre nature entre des listes qui se sont vertement opposées avant le 1er tour et qui pactisent pour tenter de lui barrer la route de la mairie. « C’est un attelage curieux de circonstances, c’est un  peu le mariage de la carpe et du lapin », raille-t-il. Il est conscient que cette union peut troubler les cartes à son désavantage, mais flaire aussi le bon coup qu’il a à jouer. Car il se dit que les électeurs pourraient bien être tentés de sanctionner ce qu’il appelle « un tripatouillage électoral », mais aussi de mettre un terme à la vie politique chaotique dont souffre le village depuis des années. Et pour ça il se présente comme un recours apaisant, fort de son bon score du 1er tour. « La liste fusionnée n’est pas un gage de stabilité. Les rochefortais en ont assez des déchirements. Nous on leur offre un véritable horizon stable. On veut rétablir le lien social, mettre en place des délégués de quartiers pour que les gens se parlent, boivent un verre ensemble. On propose aux électeurs de tourner la page, de passer à autre chose… » explique Olivier Dumas Lacour.

Et pour prendre le contrepied de ses adversaires, en fin stratège, il abat une seule carte qui tient en quatre mots: « on ne change rien ». La même équipe qu’au premier tour, la même photo, le même programme pour être parfaitement lisible pour des électeurs qui risque d’être désemparé par la redistribution des cartes entre ses adversaires. « Nous on veut se positionner au-dessus de ces tripatouillages. On repart à 15 avec le même programme, on ne s’éparpille pas. Pendant que les autres menaient leurs tractations, moi j’ai continué mon travail d’élu (ndlr: il est conseiller sortant). J’étais tous les jours à la mairie pour faire avancer les dossiers en cours. On a fabriqué des masques pour l’EHPAD, réouvert l’école. Je regrette que mes adversaires n’aient pas laissé de côté leurs divergences par rapport au maire pour faire une sorte de concorde municipale et voter les mesures urgentes liées au COVID-19 », lance Olivier Dumas-Lacour.

Et pour que les rochefortais(e)s comprennent bien le message ce dernier a distribué un courrier soignant cette image besogneuse au-dessus de la tourmente, préoccupé avant tout par l’intérêt général (voir ci-dessous).

Le dépouillement s’annonce palpitant dimanche soir à Rochefort-en-Terre…

Voir la liste officielle des candidats en cliquant ici


'Municipales. Rochefort-en-Terre: O. Dumas-Lacour: « on ne change rien »' a 5 commentaires

  1. 25 juin 2020 @ 12 h 49 min Rochefortais

    Je suis abasourdi par tant d’irréalisme. Tentons de rétablir la vérité.
    Posons-nous les bonne questions.

    Personnellement comme un grand nombre d’habitant, je n’ai senti aucune opposition aux deux listes et c’est pour cela que je me suis demandais pourquoi la liste Rochefort 2020 et pourquoi une autre liste Rochefort En Terre Nous Rassemble. Les programmes sont similaires, les mentalités identiques, et tous habitent à Rochefort En Terre. C’est une liste jeune par l’age mais expérimentée. Quoi de plus normal qu’une fusion?
    Pour habiter au quotidien à Rochefort En Terre, je peux vous dire que le problème c’est bien cette équipe composé de l’ancien Maire et de son soutien Monsieur Dumas Lacour.
    Ne pensant qu’à eux, faisant fit des lois et des conseillers.
    Pour rependre le titre O. Dumas-Lacour:  » on ne change rien « . On a bien compris que ce sera les mêmes problèmes au conseil avec conflit d’intérêt avec sa liste, etc. Les Rochefortais veulent du changement. Pas d’un pantin qui s’accroche au cordon qui le retient à la mairie actuelle. Pas de non dit. Il suffit de réécouter les conseils municipaux pour s’apercevoir de la rétention d’information voulue. (devis manquant, etc)
    Souvenons-nous que Monsieur DUMAS LACOUR a été et est toujours le soutien de l’ancien Maire. A part cela, il n’est pas une liste du maire sortant……..
    Voulons-nous encore de cette image?
    Parlons aussi des tripatouillages de la liste DUMAS-LACOUR où certaines personne qui n’habitent pas notre village ont pu voter parce que le maire, n’a pas signé l’arrêté légal pris par les autorités les interdisant de voter.
    N’oublions pas la communication diffamatoire de cette liste du premier tour de cette liste le « EUX/NOUS » indigne de candidat à une élection municipale. Etait-ce pour proner l’apaisement?
    Ce n’est pas les 3 semaines de présence cumulées sur le dernier mandat, passé à la mairie par Monsieur DUMAS LACOUR, dont 2 en périodes d’élection , qui effaceront le fait, que sa présence n’ait jamais eu d’intérêt positif pour Rochefort en Terre dans son ensemble. Ni apporter ne serait-ce que la moindre proposition pour les habitants. Si ce n’est que de dire « oui » à toutes les demandes du Maire sortant. Être tous les jours à la mairie juste à l’annonce su second tour en se présentant aux élections, n’est-ce pas du clientélisme? De l’opportunisme électoral?
    Quand à la réouverture de l’école, quelle humilité… rendons à César ce qui appartient à César, acte de présence ne donne fort heureusement pas la paternité d’une action. C’est grâce aux parents-d’élèves, à l’éducation nationale dont le travail de nos chères institutrices et à la préfecture qu’un tel dispositif ait pu être mis en place. N’oublions pas qu’au départ, à force de demande des parent d’élèves, le temps pressant, Monsieur le maire a répondu via la communication de l’école : « Monsieur le Maire a constaté au regard de ce protocole l’impossibilité de le mettre en œuvre en fonction des moyens matériels et humains dont il dispose. C’est ce qui a motivé sa décision, ne souhaitant pas parallèlement engager sa responsabilité matérielle et juridique. »
    Et le refus catégorique de Monsieur DUMAS-LACOUR (et le mutisme du maire sortant) d’apporter des masques aux enfants de l’école Sylvain PRADEAU?

    Ne soyons pas dupe, voyons où nous a mener les 3 mandats successifs du Maire sortant : Village préféré des français, Merveilleux village de Noël sans que personne n’en sache quoique se soit, puis obscurantisme de gestion, mais plus de place pour la vie des Rochefortais.
    Masquer la vérité par de beaux discours, ne fait pas moins de ceux-ci un grand mensonge.
    Dimanche, jour des élections, rendons aux Rochefortais le chemins de la mairie. Votons l’unification : 2020, Rochefort En Terre Nous Rassemble.

    Répondre Signaler un abus

  2. 25 juin 2020 @ 13 h 10 min Vincent

    Je me demande où est l’apaisement quand on tape toujours sur les candidats d’à coté sans rien proposé de constructif.
    Encore du clientélisme.
    Loin d’être convaincu par cette liste.

    Répondre Signaler un abus

  3. 25 juin 2020 @ 15 h 38 min Bravo

    « raille-t-il » et il veut  » mettre un terme à la vie politique chaotique dont souffre le village depuis des années » et « il se présente comme un recours apaisant ».
    En préférant railler ou lieu de rallier? Mépriser au lieu de fédérer et rassembler?
    Tout est dit… aux urnes citoyens

    Répondre Signaler un abus

  4. 25 juin 2020 @ 17 h 15 min J étal

    Dumas -Lacour n’habite même pas le village et Munoz essaye de vendre pour partir aussi. Ils veulent juste continuer à prendre des décisions qui aide leur affaires et à continuer leur politique de mépris pour le reste des habitants
    On a besoins de magasins autres que leur attrape touristes… et il a prouvé qu’il est incapable d attirer culture et qualité

    Répondre Signaler un abus

  5. 26 juin 2020 @ 11 h 28 min V

    Ne changeons rien !! Voilà qui est dit. Dans la continuité de ce qui a déjà été fait avec mn humeau.comme monsieur Dumas lacour le dit si bien les Rochefortais veulent du changement et ce ne sera pas avec cette liste. Les 2 listes ont eu l’intelligence de fusionner .!!respect

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.