Carburant. Blocage des dépôts: la fédération des travaux publics désapprouve

François Coville, président de la FRTP

François Coville, président de la Fédération régionale des travaux publics prend ses distances avec le mouvement de blocage des dépôts pétroliers dans le communiqué suivant:

« Au regard des blocages des dépôts pétroliers bretons et en tant que Président régional, je souhaite apporter les clarifications suivantes :
-la FRTP (**) n’est pas à l’origine des blocages
-la FRTP n’approuve pas les blocages et cette méthode de revendication, prenant en otage notre région, qui pénalise aussi nos entreprises de Travaux Publics.
C’est le fait d’une autre organisation patronale : la CNATP.
Je souhaite rappeler que ce sujet de la suppression du GNR ne date pas de jeudi dernier. C’est un combat que nous menons depuis fin 2018, avec l’interpellation des parlementaires et des pouvoirs publics (RDV, courriers).
La FRTP a toujours privilégié le dialogue pour revendiquer.
Aujourd’hui après un an d’âpres discussions, la situation est loin d’être satisfaisante pour nos entreprises, mais des avancées ont été obtenues par notre Fédération Nationale (FNTP) et actées dans un courrier co-signé par Bruno LE MAIRE et Gérald DARMANIN le 26 septembre dernier (*).

La CNATP n’a apparemment pas souhaité s’inscrire dans cette phase de discussions et de négociations.
Notre Fédération sera vigilante sur la mise en œuvre de ces avancées.
François COVILLE, Président de la FRTP Bretagne » »

(*)1. Un délai de prévenance important pour aider nos entreprises à se préparer en décalant la première étape de la suppression du GNR au 1er juillet 2020
2. L’étalement de la suppression du GNR jusqu’au 1er janvier 2022, à la place d’une suppression du jour au lendemain
3. La révision des INDEX INSEE
4. La mesure d’ordre public pour répercuter la hausse du GNR dans tous les contrats publics et privés sans formule de révision de prix
5. L’augmentation des avances de trésorerie à 20% dans les collectivités où le budget de fonctionnement est supérieur à 60 millions d’euros
6. La baisse des retenues de garantie
7. L’élargissement du FCTVA à toutes les dépenses d’entretien de réseaux pour augmenter le budget des collectivités locales
8. Un dispositif de suramortissement pour l’acquisition de véhicules plus écologiques
9. Le renforcement des contrôles sur les entreprises de Travaux Agricoles et les paysagistes
10. La création d’une coloration TP spécifique à partir du 1er janvier 2022 (en cours)

(**)La Fédération Régionale des Travaux Publics de Bretagne représente 530 entreprises de Travaux Publics (PME, ETI, agences de groupes), soit 12 000 salariés en région.


'Carburant. Blocage des dépôts: la fédération des travaux publics désapprouve' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.