Questembert. La commune a célébré l’Armistice de 1918

Sous les Halles de Questembert ce dimanche matin, la commune a rendu hommage aux morts pour la France à l’occasion du 101e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale. Les enfants des écoles étaient présents en nombre à l’occasion de cette cérémonie et ils ont tour à tour pris la parole : Agathe et Noa, pour le collège Jean-Loup Chrétien, ont fait revivre la journée du 11 novembre 1918 par des documents d’archives, Clara et Héloïse, du collège Saint-Joseph ont eux rendu hommage aux disparus plus récents, morts pour la France, Arnaud Beltrame, à Carcassone, Ronan Pointeau, et le médecin Marc Laycuras au Mali, Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello au Burkina Faso. Marie-Annick Martin, maire de Questembert a ensuite lu le message de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des armées, dont voici quelques extraits :

« Un an après la fin des combats de la Grande guerre, le 11 novembre 1919 fut le premier de la paix retrouvé. […] Les traités sont signés, l’allégresse de la Victoire s’est déployée dans une ampleur incomparable le 14 juillet 1919, l’état de siège vient d’être levé, la vie sociale et politique reprend ses droits, la démobilisation poursuit sa lente progression. Les poilus retrouvent leurs foyers, leurs familles et leurs communes. […] Partout le pays est traversé par la sourde évidence que rien ne sera plus jamais comme avant, que le retour à l’avant-guerre est impossible. C’était il y a 100 ans. Une nouvelle page s’ouvrait. Celle du souvenir, de la mémoire et de l’hommage. »

La cérémonie s’est ensuite poursuivie au monument aux morts où les enfants des écoles ont entonné la Marseillaise après les dépôts de gerbes.


'Questembert. La commune a célébré l’Armistice de 1918' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.