Malestroit. Pont du Rock. Kevin, au coeur de la modernisation du festival

Le festival du Pont du rock évolue sans cesse. Cette année, il connait une double révolution, invisible ou presque pour le grand public. La gestion des bénévoles jusqu’alors effectuée « manuellement », d’une façon un peu empirique bascule dans le numérique. Dès l’an prochain, cette modernisation apportera un peu plus de confort aux organisateurs du festival. Mais, les bénévoles sont des centaines à consacrer un peu de leur temps au Pont du Rock. C’est à dire autant de coordonnées à entrer dans un fichier informatique. Autant dire que la première année, c’est un travail de titan, minutieux et fastidieux à accomplir. Et toujours dans le cadre de sa modernisation, le festival adopte cette année le bracelet « cashless ». Un système déjà en place dans d’autres festivals, mais pas au Pont du Rock. C’est en résumé, l’émergence du bracelet « intelligent ». Ce petit bracelet, tout le monde l’aura autour du poignet pour cette édition 2019, du festivalier aux invités en passant par les bénévoles. Il déterminera les zones pour lesquelles son porteur est accrédité mais servira aussi de porte-monnaie électronique pour payer par exemple ses consommations. Sur le site, des bornes permettront de le recharger tout simplement…

On voit bien que ces deux innovations vont dans le sens d’une optimisation de la gestion du festival. Mais encore fallait-il réaliser tout le travail préparatoire, de mise en place. L’association Aux arts etc… a lancé au début de l’année une annonce pour renforcer son équipe grâce à une mission de service civique. Outre les bénévoles et la mise en place du cashless, le candidat retenu avait aussi pour mission d’assurer l »interface entre les équipes des artistes et le festival pour régler toutes les démarches administratives. Bref, un poste plutôt costaud…

L’annonce a retenu l’attention de Kevin Touchet, un jeune passionné de musiques actuelles qui poursuit des études de production de spectacle à Angers. Un entretien téléphonique plus tard, il était retenu pour ce poste et prenait ses fonctions le 16 mars. Il fera partie de l’équipe jusqu’au mois de novembre et vivra aussi « l’après festival », c’est à dire le bilan de la mise en place de ces innovations et la préparation du festival 2020…

« J’ai déjà travaillé dans le cadre d’un stage pour un autre festival. Donc, j’avais déjà une petite expérience notamment en ce qui concerne le cashless, par contre la gestion des bénévoles c’est quelque chose de complètement nouveau pour moi. C’est l’intérêt de ce poste, car il me permet de consolider mon expérience et de l’élargir. Ca correspond parfaitement à l’objectif que je visais pour préparer l’avenir ».  Cet avenir, Kevin le voit évidemment dans le monde de la musique et de la production, mais avec une vision suffisamment large pour être prêt à saisir toutes les opportunités.

Souriant, il affiche sa sérénité à la veille de l’ouverture du festival 2019. Au programme de ce vendredi, juste après notre entretien, l’attribution de quelques centaines de bracelets et la mise en place des bornes bancaires. Et tout ça, avec un grand sourire, malgré des traits un peu tirés. La « zen détermination » en quelque sorte. Du côté du Pont du Rock, visiblement, on apprécie bien le concept!


'Malestroit. Pont du Rock. Kevin, au coeur de la modernisation du festival' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.