Malestroit. Cancer: un partenariat solide pour le confort des patients

 

A quoi sert précisément l’argent récolté dans les multiples animations organisées au profit de la lutte contre le cancer? C’est une question récurrente et à laquelle s’attache à répondre aussi souvent que possible les responsables des associations qui oeuvrent dans ce domaine et la Ligue contre le cancer. Le partenariat établi entre cette institution et la clinique des Augustines de Malestroit depuis 20006 est un exemple très concret de l’importance de cette mobilisation citoyenne et de ce qu’elle apporte aux malades.

Mardi après-midi le docteur Josso président du comité du Morbihan de la Ligue contre le cancer accompagné de Sylviane Guidoux, la directrice du comité départemental ont été reçus dans le service de soins palliatifs de la clinique des Augustines (*) dirigé par le docteur Alain Hirschauer pour découvrir les nouveaux équipements qui équipent ce service grâce au dynamisme du partenariat avec la Ligue. Matelas à air dynamique, fauteuils de chambre de confort, pompes d’injection anti-douleur, Blader scan, chariot et colonne snoezelen… C’est un véritable arsenal au service du confort des patients qui équipe désormais la clinique malestroyenne. « Il ne faut pas perdre de vue que c’est d’abord une personne que l’on traite et pas seulement un malade », insiste le docteur Josso, rejoint sur ce constat par le docteur Hirschauer et Soeur Roxane, responsable de l’unité de service des soins palliatifs. Car à la clinique des Augustines la dimension humaine des relations entre le personnel soignant et les patients est élevée au rang de priorité absolue. Une convergence de vue qui débouche sur un constat de qualité des soins. « La clinique des Augustines est une référence dans le Morbihan. C’est ce qui ressort des retours qui nous parviennent de la part des familles », témoigne Sylviane Guidoux.

La Ligue contre le cancer finance à hauteur de 60% l’achat de ce matériel de pointe mais met aussi à la disposition du service une psychologue à qui intervient 2 heures par mois dans des groupes de parole pour le personnel soignant ou bien encore une socio-esthéticienne qui à partir de ce mois de février sera aux côtés des patients 3 heures par semaine. Une aide qui va aussi vers le soutien aux familles, par l’aménagement de petits salon permettant une « pause ». Depuis 2006, ce sont ainsi 73 810 euros de subventions qui ont été versées par le comité du Morbihan de la Ligue contre le cancer au service de soins palliatifs de la clinique des Augustines.

Mardi, les responsables de la Ligue ont pu notamment découvrir le chariot « snoezelen » (ndlr: mot né de la contraction de deux mots hollandais signifiant sentir et somnoler) qui peut être déplacé dans les chambres des patients.Cette technique n’est pas nouvelle. Apparue dans les années 90 et mise en oeuvre notamment dans les EHPAD, elle trouve tout son sens dans l’accompagnement des patients atteints d’un cancer. Lumière tamisée, musique douce, ciel étoilé, fibre optique, colonnes à bulles… ce chariot est équipé de divers « outils » qui stimulent les cinq sens et qui créent une atmosphère apaisante qui permet de réduire le stress et les tensions auxquelles les patients sont confrontés et donc d’améliorer leurs conditions de vie (voir vidéo ci-dessous). A noter aussi l’achat de Blader scan, un scanner de poche qui permet le contrôle de la vessie sans technique intrusive, ce qui représente une amélioration considérable du confort des patients.

(*)L’Unité de soins palliatifs de la Clinique compte aujourd’hui 10 lits (2 supplémentaires depuis le 1er janvier 2019). Elle travaille en réseau avec de nombreux partenaires hospitaliers ou du domicile. Elle est destinée aux patients de tout le territoire de santé N°4 (de Vannes, de la bande côtière à Ploërmel et le Nord-Est du département, soit à peu près 450 000 personnes) qui présentent les plus grandes difficultés lors de la phase palliative de leur maladie.


'Malestroit. Cancer: un partenariat solide pour le confort des patients' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.