Josselin-Guillac. La commune nouvelle au coeur des débats

Créer une commune nouvelle associant Josselin et Guillac, c’est le projet sur lequel travaillent les deux municipalités depuis plusieurs mois. Le dossier arrive dans la dernière ligne droite puisque les deux municipalités devront se prononcer le 11 octobre prochain. Ce jour-là les deux conseils municipaux se réuniront chacun de leurs côtés à la même heure our prendre leur décision.

Vendredi soir entre 70 et 😯 personnes ont participé à la réunion publique organisée à l’Ecusson Une autre réunion publique devait se tenir ce samedi matin à Guillac également pour un échange entre les deux maires de Josselin et Guillac, Joseph Séveno et Stéphane Rouault, et la population sur ce dossier.

On sent clairement, au minimum des doutes, des inquiétudes sur ce projet de fusion. L’un des premiers reproches formulés par la salle à l’encontre des élus a été un déficit d’information, avec une question récurrente: « pourquoi n’avez-vous pas organisé de référendum? ». La réponse claque : parce que la loi ne le permet pas!

En effet, aucune consultation populaire n’est prévue ni même autorisée dans le processus de création d’une commune nouvelle. « Nous pouvions soit créer la commune nouvelle et réfléchir ensuite à son organisation, soit faire l’inverse, c’est à dire étudier d’une manière approfondie le projet et ses conséquences et nous prononcer après. C’est cela que nous avons choisi de faire… », prévient Joseph Séveno, adepte des dossiers « bien ficelés ». Et de fait, un cabinet d’étude spécialisé a été chargé de passer en revue tous les aspects de cette démarche et notamment de faire une prospective sur l’avenir de ce qui pourrait être la commune nouvelle sur le plan administratif. En découle un épais dossier parfaitement étayé qui a été décortiqué, commenté, analysé pendant plus de 2 h 30.

A l’écoute de cette présentation, il est clair que les deux communes présentent des touts importants pour se lancer dès maintenant dans ce processus qui devra être bouclé  la mi-octobre afin que le préfet prenne son arrêté créant la commune nouvelle au 1er janvier 2019. A priori, selon les deux maires, la tendance générale est plutôt favorable au sein de leurs assemblées respectives, même si à Guillac un vote blanc a donné une large majorité aux… abstentions! Une réserve que le maire de Guillac attribue aux questions qui restaient alors en suspens.

Reste un point qui n’a pas été réglé et qui est important tant sur le plan juridique que psychologique : quel sera le nom de cette commune nouvelle? La question reste à trancher, même si celui de « Josselin », a été particulièrement bien défendu par Joseph Séveno. Et elle devra impérativement l’être d’ici le 11 octobre.

Revivez en quasi intégralité cette réunion publique ans la vidéo que nous diffusons dans notre Web télé en cliquant ici et dans laquelle vous entendrez les arguments des uns et des autres, tels qu’ils ont été développés vendredi soir.

mmune nouv


'Josselin-Guillac. La commune nouvelle au coeur des débats' a 1 commentaire

  1. 5 octobre 2018 @ 18 h 24 min guillon p.

    y aura t’il référendum , dans chacune des 2 communes?
    Cela n’ était pas annoncé, même en « projet d’étude » à ma connaissance aux dernières municipales.

    Guillac: commune rurale: contraintes de la ville (même gros bourg: commerces, …) :
    impositions, mais aussi législations
    sans les avantages
    (localisation: campagne, avec ou sans fusion.
    sauf la police municipale pour les tensions de voisinages?)
    * certains préfèreraient rester en commune rurale
    * d’autres fusionner avec Ploërmel, ville plus rayonnante (sans critiquer Josselin: Ploermel: ancienne sous-préfecture)
    perso: j’ aurais bien vu l’ ancien canton de Josselin, rural dans sa majorité de population, se commuer en nouvelle commune.
    Sauf que je crois bien être nettement minoritaire sur ce sujet…

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous laisser un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.