Accueil / Questembert Communauté / Questembert. La MFR propose un diplôme «  aménagements paysagers »

Questembert Communauté

Publié le 28 mars 2018

Questembert. La MFR propose un diplôme «  aménagements paysagers »

Lundi après-midi, les responsables de la Maison Familiale de Questembert, Louisiane Kervella, la présidente, Pierrick Le Bris, le directeur et les formateurs ont réuni autour d’une table les acteurs économiques des métiers liés au paysage (formateurs, chefs d’entreprises, responsables de collectivités etc.) les élus, dont Joël Labbé, le sénateur afin de créer un comité de pilotage sur le thème « Quel avenir pour notre métier ».

Un meilleur accompagnement dans le métier « Aménagements Paysagers »

Morgan Bideau et Éric Allain, salariés à la MFR, ont présenté un plan de formation pour un brevet professionnel du métier d’aménagement du paysage. La demande de la MFR s’appuie sur la démarche d’élaboration des cartes de formation du conseil régional. Cette nouvelle formation a pour objectif de construire une filière paysage en lien avec les réalités économiques de notre territoire et de proposer un parcours de formation qualifiant, de la 4eme au niveau BAC. Cette proposition permettrait de mieux organiser l’offre de formation territoriale en tenant compte des capacités de mobilité des personnes souvent réduites compte-tenu de leur âge. L’un des objectifs est ainsi de permettre à davantage de jeunes d’atteindre le niveau BAC par la voie de la formation professionnelle.  « Ce sera un  Brevet Professionnel, par apprentissage, qui  s’obtient en 4 ans, c’est-à-dire deux années après le CAP, deux années supplémentaires pour apprendre un métier qui devient plus polyvalent. Aujourd’hui, un ouvrier dans l’aménagement du paysage a besoin de connaissance en maçonnerie, menuiserie et plus récemment en domotique (robotisation de la tonte) », explique Morgan Bideau, directeur adjoint de la MFR.

Sécuriser et élever le niveau de qualification

Le fait de proposer une poursuite d’étude sur le centre de Questembert, permettrait de répondre à l’objectif de développer une réponse de formation au service de parcours fluide. La formation en « Brevet Professionnel » permettrait de sécuriser les parcours et surtout d’élever te niveau de qualification des apprenants. Cette formation pourra renforcer et favoriser les passerelles entre tes différents publics accueillis et l’ensemble des acteurs concernés (État, pôle emploi, missions locales, Cap emploi et les branches professionnelles). « L’enjeu est de prévenir et de remédier aux situations de décrochage et de conforter la sécurisation des parcours. Le fait de poursuivre leur formation dans notre établissement contribue à mieux accompagner chaque jeune et proposer un suivi plus personnalisé sur 4 ans ,  affirme Pierrick Le Bris. L’une des priorités au quotidien est d’agir en faveur de la promotion de l’égalité entre les femmes et tes hommes. Pour la filière paysage, les défis sont nombreux puisque 89% des salariés des entreprises du paysage sont des hommes.

Tags :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires