Accueil / Ploërmel Communauté / Pays de Ploërmel. Et si on travaillait près de chez soi?

Ploërmel Communauté

Publié le 20 janvier 2018

Pays de Ploërmel. Et si on travaillait près de chez soi?

C’est une notion que l’on entend de plus en plus quand on est au contact de la population: la proximité est devenue une valeur forte dans de nombreux  domaines et cette tendance semble se renforcer. Elle s’est même invitée ce samedi matin au salon des métiers et de la formation organisé par Brézéo, le club des entrepreneurs du Pays de Ploërmel avec la maison de l’emploi. C’est en tous cas ce qui ressort de plusieurs témoignages des partenaires de ce salon qui accueillaient les visiteurs de tous âges, visiblement à la quête d’une proximité soudain élevée au rang de Graal.

« L’an dernier, nous avions eu beaucoup de monde, mais c’était plutôt un public venu en visiteur, en curieux. Cette année, clairement, les gens sont intéressés par les offres, on sent vraiment qu’ils viennent chercher quelque chose d’une façon très concrète. C’est un sentiment que partagent la plupart des exposants », analysait en fin de matinée, Eric Lerognon, ancien président de Brézéo qui a mis sur pieds ce salon. « On dirait que les gens redécouvrent qu’il y a de vrais emplois à saisir, près de chez eux et c’est ça qu’ils viennent chercher », confirme un exposant. Le phénomène est tel qu’il constitue un obstacle au recrutement des militaires. « C’est une vraie difficulté. Les jeunes ne veulent plus s’éloigner de chez eux, alors que par définition, la mobilité est intimement liée au métier de militaire… », constate un des recruteurs de l’Armée présent sur le site.

C’est une tendance qui dépasse sans doute largement les limites du Pays de Ploërmel, mais qui est certainement plus sensible sur ce territoire qui se trouve dans une situation proche du plein emploi. « Aujourd’hui, il y a du travail, le taux de chômage est bas sur le secteur et les gens savent qu’ils ont le choix », nous expliquait récemment la responsable d’une agence d’Intérim de Ploërmel (lire notre reportage en cliquant ici). Et quitte à choisir, autant chercher un emploi le plus proche possible de son domicile. Le tissu économique local est semble-t-il en mesure de répondre à ce souhait.

Une situation de quasi plein emploi qui n’est pas sans poser des difficultés aux entreprises en recherche de salariés. Une situation qu’ont évoqué en ouverture du salon Patrick Le Diffon, maire de Ploërmel, président du pays de Ploërmel, Paul Molac, député et Marie-Hélène Herry, présidente de la Mission Locale. Accueillis par Eric Lerognon, ils ont aussi souligné une certaine inadéquation entre le profil des demandeurs d’emplois et les postes disponibles. Faire découvrir des métiers méconnus, mieux orienter les jeunes en fonction de leurs compétences réelles, de leurs aptitudes… Voici quelques pistes évoquées par les élus. Sur le salon, outre le contact direct avec des recruteurs, les visiteurs pouvaient aussi participer à des ateliers pratiques : créer ou reprendre une entreprise, bien rédiger un CV…

1 commentaire "Pays de Ploërmel. Et si on travaillait près de chez soi?"

  1. Bonne initiative du club des entrepreneurs du Pays de Ploërmel et de la maison de l’emploi d’organiser une nouvelle édition des salon des métiers et de la formation.
    Les élus locaux sont présents et soutiennent l’initiative, comme en témoigne l’article ci-dessus.
    Stands attractifs du réseau d’enseignement privé local (La Mennais, La Touche), avec une bonne vitrine pour le « Bachel’or conseil et développement » (Bac + 3).
    Par contre, absence totale de l’enseignement public (ni le Lycée Ampère, ni le lycée de Brocéliande par exemple).
    Je n’ai pas eu sur place de réponse à mon questionnement sur cette absence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires