Coeur de Bretagne

Portes Ouvertes Crédit Agricole Muzillac

Morbihan. Conseil départemental : François Goulard joue les Pères-noël

Ce jeudi après-midi, François Goulard, le président du conseil départemental a endossé les habits du Père-noël, à l’occasion de la cérémonie des voeux aux employés. Dans son intervention, face aux agents du départements, il leur a annoncé qu’ils allaient percevoir une prime. Une annonce qui a provoqué un murmure dans l’assistance. Car le secret avait été bien gardé. On ne connait pas encore le montant de cette prime, mais le président a annoncé qu’elle serait identique pour tous les employés. Une façon, a-t-il expliqué, de les remercier du travail qu’ils fournissent au service de la collectivité et de leur capacité d’adaptation. Car, en annonçant cette prime exceptionnelle, François Goulard joue sur du velours : le Morbihan est l’un des départements les mieux gérés de France et cela s’améliore d’année en année. Une sorte de pied de nez à ses collègues d’autres départements empêtrés dans d’inextricables difficultés.

Et François Goulard ne rate pas une occasion de mettre en évidence la spécificité morbihannaise. La réforme de la loi Notre: il n’était pas d’accord avec tout, mais il l’a fait appliquer immédiatement et sans états d’âme, le département a concentré ses efforts sur les missions qui lui avaient été définies. Les efforts de productivité, le passage au tout numérique, les dépenses rognées partout où elles peuvent l’être… La remise en question est permanente et indispensable selon François Goulard. « C’est quelque chose qui ne s’arrête jamais… », explique-t-il dans son intervention. Un appel à la modernité qui prend une forme concrète, comme le montre par exemple, la nomination d’une femme au poste de DRH et de deux autres à des postes clés. « Elles n’ont pas été nommées parce qu’elles sont des femmes, mais parce qu’elles ont les compétences requises… », insiste le président du conseil départemental.

François Goulard est un pragmatique éclairé, courtois mais incisif. Les voeux? « Ils n’ont du sens que dans les communes quand un maire s’adresse à ses concitoyens, formant ainsi une sorte de communauté ». Du coup, il a décidé de mettre un terme aux voeux protocolaires organisés habituellement conjointement avec le Préfet. « On voit toujours les mêmes responsables, les mêmes chefs de service…Ces voeux là n’ont pas de sens… », tranche-t-il. Il n’en est pas de même pour les voeux au personnel Départemental qui reconstituent cette communauté de proximité qu’il dessine comme un modèle.

Réécoutez le discours de François Goulard en vidéo :


'Morbihan. Conseil départemental : François Goulard joue les Pères-noël' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Voulez-vous laisser un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.