Questembert. Croix Rouge : la réaction de l’ancien président

Yvon Evano, ancien président de la Croix-Rouge de Questembert nous adresse sa réaction au sujet des problèmes rencontrés par la Croix Rouge évoqués dans la presse concernant les problèmes rencontrés par l’association dont il fut le président.

« Ce problème de sécurité dans ce bâtiment n’est pas nouveau. Seulement il est devenu progressivement rédhibitoire au fil de la sortie de nouvelles normes.

En son temps, j’avais alerté par écrit la municipalité, sur nos difficultés de fonctionnement et les risques encourus. Sensibilité également Monsieur le Maire sur le rôle et la place que tient la Croix Rouge dans le milieu social en l’invitant à nos assemblées générales.

Les promesses, d’agrandissement et de conformité ont été réalisées. Des portes coupe feu, installées sous le contrôle  des services techniques.

Conscient que l’urgent n’est pas une solution d’avenir,  j’ai également invité la municipalité à venir visiter le bâtiment des Associations de Ploërmel, qui accueille sous son toit, en autre, la Croix Rouge.

Je peux témoigner au passage qu’avec un tel outil de travail, la Croix Rouge de Ploërmel, hormis Vannes est de loin la plus dynamique et la plus performante du Morbihan.

A l’issue de cette visite, un projet a germé entre les mains de l’architecte de la ville et de son responsable travaux. Puis …plus rien

L’esprit même d’une Commune n’est-il pas de donner, autant que possible, à toutes associations nationales, qu’elles soient, sportives, culturelles, sanitaires ou sociales, les moyens matériels d’entretenir ce lien de solidarité aussi nécessaire qu’indispensable, surtout en période ou la pauvreté ne cesse de croître ?

Pourrait-on dire aux dirigeants d’une équipe de foot : Votre terrain n’est plus aux normes, débrouillez vous, aller jouer ailleurs !!!

Contrairement a des idées qui pourraient être répandues par ignorance. La Croix Rouge Française, ne distribue pas le résultat financier des vêtements triés et vendus à des personnes dans le besoin, à tord et à travers. Cela lui permet de distribuer des tickets alimentaires, à raison d’une seule fois par mois, à des personnes nécessiteuses, reconnues sur présentation d’une attestation rédigée par une assistante sociale.

Si bien que toutes municipalité devraient être heureuse d’avoir des personnes qui travaillent bénévolement, avec comme seul raison d’être d’atténuer la misère des gens, et en même temps de soulager dans une certaine mesure, la trésorerie du CCAS alimentée avec l’impôt de tous. »


' Questembert. Croix Rouge : la réaction de l’ancien président' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.