Accueil / Oust à Brocéliande / Sérent/Malestroit/Saint-Marcel. Les jeunes élus chez les pompiers

Oust à Brocéliande

Publié le 1 avril 2017

Sérent/Malestroit/Saint-Marcel. Les jeunes élus chez les pompiers

Ce samedi matin une trentaine d’élus étaient accueillis au centre de secours de Malestroit. Mais il s’agissait de très jeunes élus, en l’occurrence les membres des conseils municipaux des enfants (CME) de Malestroit-Sérent et Saint-Marcel. Pleucadeuc aurait également du être présent, mais faute d’encadrants a du renoncer à se joindre au groupe.

Tout a commencé en juin 2016, lorsque le CME de Sérent a reçu le lieutenant David Pellerin, chef du centre de secours de Malestroit. Il étaiy venu parler de son métier, fait essayer le casque, présenter les véhicules des pompiers et faire un exposé sur les risques domestiques. A l’issue de son intervention, David Pellerin avait invité les jeunes élus à venir visiter le centre de secours. Depuis, des échanges ont eu lieu entre les équipes encadrantes des communes environnantes ayant un conseil des enfants et le projet d’une visite commune a fait son chemin.

Et ce samedi matin, les jeunes ont découvert l’univers des pompiers. Petit moment émouvant en début de séance avec un dessin offert aux pompiers par un enfant qui a bénéficié de leur intervention. Après avoir appris que les 44 sapeurs-pompiers de Malestroit réalisent chaque année un millier d’interventions, les enfants ont fait connaissance avec le capitaine Prudence. Derrière ce titre se cache des conseils pour éviter les accidents domestiques sources de nombreuses blessures, parfois graves et qui pourrait être évité en suivant des conseils pratiques simples : ne pas laisser dépasser la queue de la casserole, mettre les couteaux pointes en bas dans le lave-vaisselle… Un accessoire qui semble être particulièrement bien compris et mis en oeuvre, c’est le détecteur de fumée. Visiblement, tous les enfants ont attesté en avoir un à la maison…

Les enfants ont voulu en savoir plus sur le métier de pompier. Mais à la question de savoir qui voulait être pompier, seules 3 mains se sont levées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires