Accueil / Questembert Communauté / Questembert. La création du comité des fêtes n’a pas mobilisé

Questembert Communauté

Publié le 1 décembre 2016

Questembert. La création du comité des fêtes n’a pas mobilisé

La réunion pour l’assemblée générale constitutive d’un comité des fêtes n’a pas enthousiasmé les questembertois. Peu de présidents ou présidentes d’associations, culturelles ou sportives se sont déplacés pour l’événement. C’est donc dans une ambiance feutrée, dans une salle Alan Meur, rénovée, mais loin d’être remplie -moins de 50 personnes-, que Sylvie Grieu a ouvert la séance par cette question: « Pourquoi un comité des fêtes à Questembert ? » et de répondre : «  L’intérêt de ce comité des fêtes n’a pas pour but de décharger la mairie de toutes animations. […] L’intérêt c’est aussi de rassembler tous les bénévoles de se fédérer pour, ensemble, proposer d’autres animations. […] Comme il s’agit d’une association, la mairie subventionnera ce comité. » Quelques questions sur le devenir de ce comité ont été posées, et bien sûr une personne a regretté la disparition des Festivalles Halles, Mais Patrick Dubois, adjoint chargé des associations a vite répondu : « Nous ne sommes pas là pour parler d’une décision récemment prise mais pour créer un comité des fêtes. » Il faudra pourtant que Pascal Heude, l’adjoint à la culture, présent à la réunion, s’explique sur cette décision devant l’insistance de certaines personne en fin de réunion.
Peu de candidats au conseil d’administration

Le conseil d’administration sera composé de 10 membres qui éliront un bureau, plus deux élus de la mairie ( Sylvie Grieu et Patrick Dubois ) prévoyaient les statuts, hélas seulement huit volontaires se sont manifestés. Les statuts en projet sont les mêmes que ceux d’autres comités des fêtes de même importance que Questembert. Des membres consultatifs auront des places à ce comité : 1 membre de l’office du tourisme, 1 membre de l’UDE, 1 membre de l’UDEQ, 1 membre de l’OMS et un représentant du conseil municipal des jeunes.

comite-des-fetes2 comite-des-fetes1 comite-des-fetes

 

9 commentaires "Questembert. La création du comité des fêtes n’a pas mobilisé"

  1. Et aucune association culturelle n’a pu y entrer. Normal : l’Office Municipal de la Culture et des Loisirs a été dissous.
    Question : un comité des fêtes à Questembert sera-t-il viable en l’absence de représentants de la vie culturelle ???
    La municipalité s’acharne contre la culture : une preuve supplémentaire !

    1. Vous n’avez decidement rien compris et une fois de plus vous mélangez tout.personne n’est exclu du comité des fêtes et hier quand on a proposé aux peu d’associations presentes de faire partie de ce comité des fetes ,il y eu peu de partant pour une nouvelle aventure.ce fut deja le cas pour sauver l’omcl.j’etais presente aux réunions pour un nouvel Omcl et personne n’a voulu continuer.alors au lieu de tout le temps ressasser le passé regardez devant et proposez des choses au lieu de vous ridiculiser lors des reunions.
      Vous n’avez pas le monopole de la culture.
      Arretez de prendre les autres pour des incultes bof

      1. Attention, on peut regretter et critiquer l’arrêt des festiv’Halles sans pour autant se sentir  »forcer » de s’investir. Chacun sa liberté. Votre réaction est hors sujet.
        Se sont les élus qui choississent de s’investir et si ils stoppent un événement qui rencontrait un vrai succès (on attend toujours des données précises sur la soi-disant désaffection du piblic)… à eux d’assumer et de tirer les conclusions face à un manque de candidats à ce fameux « comité des fêtes »…

        1. J’ajoute que dans de nombreuses petites communes (comme ici Questembert), il n’a pas illogique que la culture soit portée par la municipalité car avec une petite population, il est difficile de trouver une équipe de bénévoles motivée.
          Visiblement, les questembertois n’ont jamais trouvé à redire sur le coût des Festiv’Halles payées pourtant avec leurs sous… A méditer

      2. Je n’ai pas le monopole de la culture et vous n’avez pas la maîtrise de l’écriture : après un point, on laisse un espace et on commence par une majuscule !
        Parmi les membres consultatifs je vois bien la présence de l’OTSI, l’UDEQ et l’OMS. Pas de représentants de l’ex-OMCL.
        Et pour votre information : je ne suis pas allé à votre réunion. Je ne me sens donc pas ridicule !
        Je veux bien regarder devant : je ne vois rien venir, c’est ce qui me rend triste pour notre commune.
        Et puisque vous me demandez de proposer quelque chose : sondez la population pour avoir son opinion sur les Festives Halles. J’accepterai le verdict.

  2. La participation et l’engament de la population ne se décrètent pas : ça se cultive, s’entretient, se bichonne !
    C’est même un indicateur intéressant sur la capacité d’une municipalité à fédérer les forces vives du territoire.
    Certes dans un contexte de plus en plus consumériste, les engagements bénévoles sont parfois plus rares…et d’autant plus précieux.
    120 bénévoles aux Festives Halles : un chiffre intéressant qui montre qu’ils ‘y retrouvaient, dans le respect des personnes et de ce qu’elles sont.
    Mais les Festives Halles, c’est terminé, le rideau est tombé!
    L’Office municipal de la Culture et des Loisirs? Fini !
    Le Comité des Fêtes : au point mort !
    La mobilisation citoyenne, c’est comme les LEGO : il est plus facile de casser que de construire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires