Accueil / Ploërmel Communauté / Ploërmel. Région : la droite dénonce « la mauvaise surprise de la rentrée »

Ploërmel Communauté

Publié le 25 août 2016

Ploërmel. Région : la droite dénonce « la mauvaise surprise de la rentrée »

DSC_0024

Ploërmel accueille depuis mercredi les élus régionaux rassemblés sous l’étiquette de la « droite et du centre », un groupe présidé par Marc Le Fur, député et conseiller régional de Bretagne. Une réunion destinée à balayer un certain nombre de sujets de préoccupation pour ces élus, mais uniquement dans le cadre de la Région Bretagne. Nous allons décliner en vidéos quelques-uns de ces thèmes. Le premier concerne une « mauvaise nouvelle » que vont découvrir dans quelques jours les familles bretonnes. Selon Marc Le Fur un certain nombre de manuels scolaires ne seront plus financés par la Région et seront donc à la charge des familles. Les explications de Marc Le Fur :

3 commentaires "Ploërmel. Région : la droite dénonce « la mauvaise surprise de la rentrée »"

  1. Mr Le Fur,
    Pour info, nous ne venons pas de le découvrir… Heureusement, j’ai acquis les livres de ma fille en juillet pour la rentrée, auquel cas, elle n’en aurait pas. Astuce : les livres peuvent être acquis d’occasion chez des libraires sur le net en très bon état et revendu avec une décote de 30 %, l’année suivante( des bourses aux livres existent). Ces 30 % de décote ne représentent pas le coût d’une location dans un établissent. Honnêtement je m’attendait à pire comme mauvaise nouvelle…

  2. Les manuels scolaires dans le public n’ont jamais été gratuits ! Certaines familles selon leurs situations avaient une aide. Les parents achètent les manuels, les revends pour en acheter d’autres. Par contre la Région offrait des chèques livres d’un montant de 60 euros à tous les élèves (public et privé). C’est ces chèques livres qui ont été supprimés. Cela permettait d’acheter les livres de littérature pour la première.
    Par contre la Région a proposé de donner une subvention aux lycées pour qu’elles s’occupent de l’achat de ces manuels scolaires pour les plus démunis. Les chefs d’établissements ont refusé car ils n’ont pas le personnel pour gérer cela. Les associations de parents d’élèves étaient au courant en fin d’année. Certaines ont accepté la subvention (très peu) mais en contrepartie les parents doivent s’acquitter d’une cotisation plus élevé que d’habitude.
    Enfin dans certains lycées privés c’est le lycée qui achètent les livres et qui les louent à l’année aux parents. (entre 80 et 100 euros). Cela équivaut à une perte sèche pour les parents car les manuels ne leurs appartiennent pas et donc ne peuvent pas les revendre pour acheter les suivants, ce qui diminuent le coût (environ 30 euros pour l’année).
    Aujourd’hui il faudrait peut-être davantage se pencher vers des solutions numériques. Ce débat sur le livre papier semble dépassé. De plus, pour mon cas personnel, beaucoup de manuels sont souvent très peu utilisés au cours de l’année.

  3. Si le président de région peut compter sur ses services, Mr Le Fur et ses collègues ne peuvent pas en dire autant de leurs collaborateurs (ils en ont plusieurs payés par la région pour les aider dans leur travail, c’est la loi). Ils ne maîtrisent pas du tout leur sujet …
    Chaque lycéen était doté de 60 euros en chèques livres dès le mois de juin pour des achats de livres neufs achetés en magasin jusqu’en novembre. Dans mon cas, je les ai presque toujours achetés d’occasion et revendus avec une légère décote ( pour ceux qui avaient servi, moins de la moitié). J’ai surtout utilisé les chèque-livres pour des achats d’œuvres en français notamment. Ne vaudrait-il mieux pas doter les lycées d’une subvention pour acheter les œuvres à lire qui pourraient resservir d’une année sur l’autre ? Et aussi se poser la question des manuels qui servent peu et sont souvent moins riches et attractifs qu’un travail effectué sur ordinateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires