Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Malestroit / Malestroit. Ouverture des réservations : le Pont du Rock lève le voile!

Publié le 30 janvier 2016

Malestroit. Ouverture des réservations : le Pont du Rock lève le voile!

Bandeau Communique

Le 26ème festival « Au Pont du Rock » aura lieu les 29 et 30 Juillet 2016 à Malestroit. Fort de son succès de l’an passé avec plus de 20 000 entrées payantes, le plus ancien festival rock indépendant et associatif de l’été en Bretagne s’inscrit définitivement comme un évènement majeur dans le paysage culturel régional. De la vague rock alterno des 80’s à aujourd’hui, Au Pont du Rock a toujours su faire de sa capacité à dénicher les pépites de demain, une force. Personne n’a oublié Miossec, Louise Attaque, Moriarty, Yodelice, Selah Sue, Jeanne Added ou encore Skip the Use et Shakaponk qui sont venus user les planches du festival alors qu’ils n’étaient qu’à l’aube de leur carrière ! Cette 26ème édition ne dérogera pas à la règle, à savoir un savoureux mélange fait de découvertes comme d’artistes reconnus.

La billetterie est ouverte et fonctionne déjà très très bien.

350 forfaits 2 jours sont en vente au tarif promo de 45 € (hors frais de loc) directement sur le site de l’association www.aupontdurock.com page billetterie !

 

Bigflo & Oli ce sont 2 frères de 22 et 18 ans, 2 jeunes rappeurs toulousains avec des textes qui veulent dire 0ef95987526970d668cbb7995fe36b10_Lquelque chose et qui racontent des histoires, presque une anomalie au milieu d’un hip-hop français tenté par la punchline systématique et la fascination de l’illicite. Leur leitmotiv, ne jamais être dans la tendance et préférer en créer une nouvelle.

Et des histoires, leur dernier album “La Cour Des Grands” n’en manque pas. 16 titres qui donnent un bon aperçu de la palette de sentiments et de sujets déployée par le duo fraternel.

Une chose est sûr, Ces talentueux petits ont déjà tout des grands, sauf l’arrogance.

Rover c’est une silhouette à la carrure colossale et aérienne. Une voix d’ange qui résonne, son calme est une 576492c356d8e0278dfa7b752bad5bc8_Ltempête accueillie avec la joie de celui qui n’ignore pas que l’aventure ne peut se passer de la peur. Il ressemble à sa musique : démesuré, mystérieux, généreux, fidèle, pas dupe.

Son dernier album “Let it glow”, il l’a réalisé lui-même, enregistré dans un studio breton, Kerwax, avec des amplis aux lampes capricieuses, des instruments qui sonnent différemment selon la météo, l’heure de la journée… Analogique.

Un disque non pas de son époque mais pour son époque. Rover allume une torche qu’il tend ensuite vers les cieux. C’est Bowie, Lennon et tous ceux qu’on voudra bien retrouver.


Mass Hysteria est lancé, plus aucun doute là-dessus, et rien ne pourra arrêter la locomotive qui, sans faiblir, f7f8c4727a011019fe43a7eaa92bf9a5_Ldéfonce autant nos platines ou baladeurs mp3 que les planches. L’énergie déployée par le groupe, devenu un vrai phénomène de scène, après vingt ans de carrière force le respect.

Avec leur nouvel album “matière noire”, le groupe ne déroge pas à la règle, Il a cette volonté de fédérer et soulever les foules, il frappe bien et frappe fort. Impact immédiat et ravageur garanti.


J.C. Satàn sont de Bordeaux, ils sont cinq, cinq comme autant d’appendices d’un poing rageur projeté à toute c82e68ecc91a6115905b52a4dab0ec5b_Lvitesse dans la face des tièdes, qui assomme les foules et les tient dans sa paume, furieux, spontané, sans complexe.

Leur quatrième album est un carambolage, un maelström de métal en fusion et de mélodies jolies, de brutalité et de candeur, de culture pop et de frayeurs médiévales.

Le groupe écume les salles de concert, maîtrisant l’art de transformer leur album en machine à pulvériser les crânes, par la grâce d’un jeu de scène qui confine à la performance, et l’hystérie d’un public qui ne les lâche plus.


Mickey 3d comme nombre d’artistes de sa génération, Mickaël Furnon a pris du recul sur sa carrière, et dd34e32172fe0202ef287e574244e1d2_Lsurtout sur son travail d’écriture.

Après six ans passés loin des lumières au cœur d’une France dont on ne parle jamais, à la campagne, là où le cynisme n’a pas encore tout dévoré, il nous revient avec un nouvel album joliment intitulé “Sebolavy”.

Un disque aux failles spatio-temporelles formidables, aux couleurs pop, rock, électro, sauvagement familier où l’homme regarde dans le rétroviseur sans jamais oublier que c’est la route, devant, qui compte plus que tout le reste. Vous l’aurez compris, mickey3d est de retour !

 

 

1 commentaire "Malestroit. Ouverture des réservations : le Pont du Rock lève le voile!"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires