Accueil / Ploërmel Communauté / Pays de Ploërmel / Ploërmel / Ploërmel. Arnaque : des commerçants victimes de faux démarcheurs

Publié le 10 décembre 2015

Ploërmel. Arnaque : des commerçants victimes de faux démarcheurs

La ville de Ploërmel nous adresse le communiqué suivant :

« La ville de Ploërmel tient à mettre en garde les commerçants, artisans et toute autre personne physique ou morale pouvant être amenée à communiquer sur des supports de communication. En effet, comme cela s’est déjà produit par le passé, de nouvelles arnaques ont été repérées et signalées aux services municipaux. Aussi, la ville de Ploërmel rappelle qu’elle ne travaille actuellement sur aucun guide financé par de la publicité. Seuls vont être réédités dans les prochaines semaines, les plans de la ville. Pour ce faire, le prestataire retenu sera muni d’une lettre d’accréditation, et une nouvelle communication dans la presse notamment, sera effectuée. »

Voici le témoignage d’une commerçante relaté par la ville dans son communiqué: « Courant novembre, plusieurs coups de téléphone faisant la promotion d’un « guide de la ville » et proposant des encarts publicitaires dans ce guide. Au bout du fil, ils m’ont annoncé une offre gratuite suite au dépôt de bilan d’un confrère artisan qui aurait préalablement réglé un encart à hauteur de 3 000 €. Ils m’ont donc proposé l’encart gratuit, mais je devais régler les frais postaux qui s’élevaient à 390€. Ne traitant pas ce genre de contrat par téléphone, je leur ai alors demandé de m’envoyer les éléments par courrier ou par mail, mais n’ai jamais rien reçu… Le mardi 1er décembre, un homme se faisant passer pour un certain Lieutenant Tric de la Police Nationale et Judiciaire me téléphone pour m’expliquer qu’une plainte pour escroquerie avait été déposée contre moi, et qu’il me fallait contacter au plus vite, la direction de ce guide, du nom de madame et monsieur JACQUES en donnant un numéro de portable

Illustration
Illustration

. Ce « Lieutenant » a ensuite poursuivi avec des menaces car d’après lui, si je ne régularise pas la situation, je risque une condamnation. Pour preuve, il dit avoir les enregistrements dans lesquels j’ai donné mon accord pour l’achat d’une espace publicitaire dans ce guide. Ce qui est totalement faux ! Mardi 8 décembre, j’ai de nouveau reçu un appel auquel j’ai coupé court en disant à mon interlocuteur que je savais qu’il était l’auteur d’une arnaque et que je ne souhaitais pas qu’il me rappelle. La personne a de suite raccroché ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires