Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Caro / Caro. Repas des seniors : les projets de la commune

Publié le 26 octobre 2015

Caro. Repas des seniors : les projets de la commune

DSC_0003

Le traditionnel repas des seniors de  Caro, s’est déroulé dimanche à la salle polyvalente de la commune. En ouverture de ce grand rendez-vous annuel qui a rassemblé 101 personnes, le maire, Noël Colineaux a fait observer une minute de silence à la mémoire des 43 victimes du drame de Puisseguin. Il a également rendu hommage aux anciens de la commune disparus cette année, et notamment Eugène Dubois, le doyen. Les deux doyens de Caro, Renée Goudy, 93 ans et Jean Hédan, 92 ans ont été honorés

Le maire a profité de cette grande réunion de famille pour faire le point sur les différents projets de la commune dont plusieurs vont se concrétiser dans les prochains jours.

Travaux de l’église. Tout le monde a pu voir que les arbustes et les sapins qui entouraient l’église avaient été arrachés. Deux raisons à cela : ces végétaux apportaient de l’humidité dans l’église et d’autre part, ce nettoyage va permettre l’édification dans les prochains jours des échaffaudages, prémices des travaux de restauration de l’édifice. « C’est un dossier qui a pris beaucoup de temps, mais il est urgent d’intervenir… », explique le maire. Le retard du chantier est notamment du à la présence de la Croix du Boucher, qui est classée et a donc suscité l’intervention de différents services administratifs. L’urgence, c’est la réfection de la toiture nord dont l’ensemble des abat-son doivent être changés à l’exception de deux d’entre eux qui sont en aluminium. Les trois planchers vont également être refaits, mais l’accès aux étages sera toujours interdit. Plus tard, les travaux de réfection de la toiture sud seront engagés, mais ils sont mois urgents. De toute façon, l’ensemble de la réfection de l’église représente un coût de 3 à 400 000 euros. « La commune n’a pas les moyens de tout faire en même temps… », ajoute le maire.

Chapelle Saint-Yves. Toujours dans le domaine du patrimoine cultuel, la chapelle Saint-Yves a également besoin d’être restaurée et, comme l’église, se trouve dans un périmètre classé. Des travaux de sécurisation de la charpente doivent débuter à la mi-novembre.

Entrée de la commune. Les travaux de sécurisation du VC 1, la voie qui relie le bourg à la route entre Ploërmel et La Gacilly vont également démarrer cette semaine. Des travaux préliminaires d’enfouissement des réseaux ont déjà eu lieu. L’objectif de ce chantier est de freiner la vitesse des véhicules dans les deux sens de circulation. Des aménagements d’autant plus nécessaires, souligne le maire, que des maisons ont été construites dont les familles ont des enfants.

Le hameau des Tamaris. C’est le nom officiel du projet connu sous le nom de Hameau du Pontet. Un vieux dossier qui sort de terre avec des travaux de bornage qui viennent d’avoir lieu qui vont être suivis des opérations de terrassement. Le maire a émis le voeux que ces terrains soient vendus le plus vite possible et en a fait la promotion. « Le prix de vente des terrains est fixé à 27 euros le m2 TTC alors que dans la plupart des communes environnantes, il s’agit de prix Hors Taxes. Il n’y aura pas de surprise pour les acquéreurs de nos terrains… », explique le maire.

Enfermée dans le cimetière

C’est une désagréable mésaventure qui est survenue à une personne qui s’était rendue au cimetière sur la tombe d’un proche. En effet, une entreprise de monuments funéraires qui effectuait des travaux a refermé à clés les portes du cimetière après son départ. Seulement voila, il restait quelqu’un à l’intérieur qui est resté enfermé. Ce n’est pas le maire qui l’a libéré, comme nous l’avions indiqué dans un premier temps. Cette personne a été prise en charge par l’employé municipal, alors qu’elle venait de réussir à sortir du cimetière. Dimanche, le maire a rappelé que le cimetière était fermé le soir. Depuis le 19 octobre et jusqu’au 10 novembre, pour éviter les vols de fleurs ou les dégradations, le cimetière est fermé de 18 heures à 9 heures.

Par ailleurs, le maire a rappelé l’existence d’un règlement intérieur de cet espace de recueillement qui interdit notamment la présence des animaux. Un rappel au civisme alors que des déjections animales sont parfois observées sur les tombes.

DSC_0005 DSC_0006 DSC_0007 DSC_0009 DSC_0010 DSC_0011

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires