Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Malestroit / DEPARTEMENTALES. Moréac : la gauche vire en tête au premier tour

Publié le 22 mars 2015

DEPARTEMENTALES. Moréac : la gauche vire en tête au premier tour

L'équipe de Vivre au coeur du Morbihan au complet
Le binôme Florence Prunet et Guénael Robin
Le binôme Gaëlle Berthevas, Etienne Caignard
Le binôme Gaëlle Berthevas, Etienne Caignard

Sur le canton de Moréac (qui comprend désormais celui de Malestroit) le binôme de gauche composé du conseiller général sortant et maire de Saint-Jean de Brévelay, Guénaël Robin, associé à Florence Prunet du Roc-Saint-André arrive en tête du premier tour, sans doute grâce au binôme de Michel Guégan et sa fille Rozenn Lazeyras. En effet, ces derniers réalisent un score loin d’être ridicule si l’on considère que ce binôme ne représentait pratiquement que l’ancien canton de Malestroit.

Mais évidemment ce résultat est à mettre en perspective avec les tensions qui existent au sein de la communauté de communes. Le fait que Christian Guillemot, emblématique maire-adjoint de Malestroit ait pris en charge la communication de ce binôme n’est pas anodin. Si cette candidature de dernière heure avait pour objectif de « torpiller » le binôme Gaëlle Berthevas/Etienne Caignard… c’est réussi. De toute évidence, la présence du binôme familial de Michel Guégan a sans doute permis à la gauche d’arriver en tête de ce premier tour. Une gauche qui réalise un très bon score sans doute porté à la fois par la présence du sortant, mais aussi par le choix judicieux des « remplaçants » dont Alain Marchal, le maire de Sérent, 2è commune la plus importante du canton après Moréac. Ce binôme profite de toute évidence d’une représentation équilibrée sur les deux plus importants pôles démographiques de ce canton démesuré.

Alors, là encore, si on totalise d’une façon primaire les voix de la droite classique et de la gauche on arrive à un total équivalent. Oui, mais… Quelles consignes de vote donnera le binôme Guégan père et fille? Comment ses électeurs voteront au 2è tour? Il paraît illusoire de parier sur un report intégral de ces voix.

Et puis, il y a le Front National qui est en embuscade. Comme cela a été le cas dans d’autres cantons, le FN rate de peu le droit de se maintenir au 2è tour : il totalise 11,56% des inscrits, alors qu’il lui en aurait fallu 12,5%. Mais ses électeurs feront la différence au 2è tour.

Mais quel que soit le résultat final, dimanche prochain, il y a du règlement de comptes dans l’air dans l’ex-canton de Malestroit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires