Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Caro / Caro. Une partie de la commune sans électricité pendant 4 heures

Publié le 16 octobre 2014

Caro. Une partie de la commune sans électricité pendant 4 heures

Des fils, mais pas d'électricité
Des fils, mais pas d’électricité

Un peu partout et notamment sur le territoire de la communauté de communes du Val d’Oust (CCVOL), les élus n’ont à la bouche que l’arrivée du Très haut débit. Et ben, on vous le dit avant de réclamer le très haut débit, il faudrait déjà avoir l’électricité. Car ce jeudi après-midi, une fois de plus, la commune de Caro a subi une très importante coupure de courant. Dans certains villages, il a fallu attendre plus de 4 heures avant de retrouver l’électricité -c’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous n’avons pas pu alimenter le site plus tôt. Alors, certes, on peut comprendre que lorsqu’il y a des évènements climatiques exceptionnels, des communes, des quartiers restent privés de courant pendant des heures, voire des jours, mais comment comprendre qu’une panne d’une telle durée se produise alors qu’il n’y a aucune explication rationnelle et surtout pas météorologique. D’autant que c’est la deuxième fois en quinze jours que l’incident se produit.

Une explication, il y en a une, évidemment et on aimerait bien la connaître. Le problème, c’est qu’aujourd’hui le particulier n’a plus aucun interlocuteur pour lui répondre. Enfin si, il y en a un : un répondeur téléphonique qui lui demande de composer le code postal de sa commune et qui lui répond « il y a d’importantes coupures de courant dans votre commune, nos équipes sont au travail pour rétablir le courant dans les meilleurs délais ». Et le temps passe, et la nuit tombe et le courant ne revient toujours pas. Les équipes au travail, on les a rencontrées. « Vous savez monsieur, ce qui est difficile, c’est de trouver la panne… », s’entend-t-on répondre. Et la panne, il a fallu 4 heures pour la réparer, alors que des personnes âgées se trouvaient privées d’assistance électrique. On se demande comment, à notre époque, il n’existe pas de moyens techniques qui permettent de détecter rapidement au moins la section où se trouve le problème, ce qui réduirait considérablement la durée des recherches…

D’autant plus qu’à Caro, il y a trois ans, une bonne partie des poteaux EDF ont été changés, les lignes désuètes ont été remplacées par des câbles performants. Ca a du coûter cher… « Ah, monsieur, ça c’est du câble blindé, plus jamais vous n’aurez de micro-coupures ni de panne, sauf catastrophe… », expliquaient, à qui voulait l’entendre, les techniciens qui procédaient aux travaux.

Ils avaient sans doute oublié que pour ça, il fallait que le courant arrive jusqu’aux câbles blindés. Deux pannes majeures en deux semaines, une multitude de micro-coupures. A Caro, l’hiver va être long.

J. G.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires