Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Malestroit / Inondations. A Malestroit, la pression de l’eau menace le Pont Neuf

Publié le 8 février 2014

Inondations. A Malestroit, la pression de l’eau menace le Pont Neuf

Ce samedi matin, la ville de Malestroi offrait le spectacle d’une ville en état de siège. Partout des véhicules des services de secours, de gendarmerie quadrillait la ville. Un va-et-vient incessant des services techniques municipaux et de ceux du conseil général amenait des palettes entières de parpaings à différents points de la ville.

Ce matin, le Pont Neuf sur lequel passe la rue principale de Malestroit et qui permet de relier les deux rives de l’Ouest et du canal de Nantes à Brest était coupé à la circulation.

Vers 11 h 30, une soudaine effervescence agité les forces de l’ordre qui ordonne aux passants d’évacuer le pont. “On craint pour les structures du pont…”, souffle un gendarme à un passant interloqué. De fait, il ne reste plus que quelques dizaines de centimètres d’espace sous les arches de ce pont, soumis à la pression des eaux en furie.

Et le pire est à venir. Car ce matin, le niveau de la rivière avait légèrement baissé (3,78 m au lieu de 3,83 cette nuit). Pourtant le service de prévision des crues annonce que, compte-tenu des fortes pluies attendues cet après-midi, ce niveau pourrait atteindre 4,10 m avec une marge d’erreur de + ou – 15 cm, soit bien au-dessus des plus grandes crues, notamment celle de 2001 qui s’était établie à 4,03 m.

De nombreux habitants se pressent pour assister à ce spectacle dantesque, certains déjà inondés tentent tant bien que mal d’évacuer l’eau de leur maison avec les moyens du bord.

Des pompiers en équipement de plongée partent explorer les quartiers sous les eaux pour évaluer la situation.

DIAPORAMA. Malestroit se prépare au pire

&nbsp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires