Carentoir. Confinement: les assistantes maternelles assurent toujours

Elles sont toujours là. Ce mardi matin, Audrey, Nicole, Christine, Laetitia ont poussé la porte du RAM de Carentoir accompagnées des enfants dont elles assurent la garde. Ce sont les assistantes maternelles qui travaillent sur le secteur de Carentoir, La Gacilly, Saint-Martin sur Oust. Celles que l’on appelait familièrement les nounous dans le passé sont aujourd’hui des professionnelles de la petite enfance qui bénéficient d’un statut, d’une formation de pointe. Mais elles ont toutes ancrée en elle, cette passion pour les enfants, cet instinct maternel qui ne s’apprend pas. Elles exercent leur profession dans la discrétion, mais elles jouent pourtant un rôle prépondérant dans la crise sanitaire dans laquelle le coronavirus nous a plongé.

Car, jamais elles n’ont cessé leur activité. Elles ont toujours répondu présentes, même au pire de la crise, pour garder les enfants et permettre à leurs parents de travailler et donc au pays de continuer à vivre, même si c’était au ralenti. Une fonction primordiale puisque ce sont elles qui ont permis à toutes les professions essentielles (soignants, forces de l’ordre…) de mener le combat contre le virus. Et cela a été très compliqué. Pour faire face à l’urgence leur agrément avait été porté de 4 à 6 enfants. Certaines n’ont pas hésité à réponde à ce qui était un véritable défi  puisqu’elles devaient continuer à gérer les taches de leur vie quotidienne. “On a été jusqu’à 9 à la maison”, se souvient Audrey. Dur. D’autant que la menace du virus était omniprésente. “Certains de nos proches exercent aussi des métiers à risque. Il y avait une vraie prise de conscience et on parlait entre nous de ce vécu quotidien, de ce risque permanent, de nos inquiétudes. L’important, c’était d’avoir confiance. Mais non, on n’a jamais eu peur…”, expliquent-elles. Le sens des responsabilités poussé à l’extrême.

Alors, aujourd’hui, ce 2è confinement, elles le vivent plutôt bien. Elles peuvent à nouveau venir le mardi matin passer quelques heures ensemble dans les locaux du RAM de Carentoir pour partager à des “temps collectifs”. Ce qui n’était pas possible au printemps dernier. Là, elles peuvent discuter, échanger sur leurs pratiques professionnelles, leurs doutes, leurs attentes entre elles mais aussi avec l’écoute bienveillante d’Alexandra Jannin. Animatrice et éducatrice de jeunes enfants, elle est responsable de cette structure de l’Oust à Brocéliande communauté qui existe également à Guer et Malestroit. Un outil essentiel pour ces assistantes maternelles parfois confrontées au sentiment d’isolement. C’est un lieu d’épanouissement aussi pour les enfants qui se retrouvent autour du jeu libre, d’activités diverses, un temps de sociabilisation… Le métier des assistantes maternelles modernes a évolué mais les attentes des parents aussi, notamment sur le plan éducatif. Alexandra Janin apporte sa compétence et son soutien pour faciliter l’échange entre les assistantes maternelles et les parents… “Malgré la crise sanitaire, l’accueil des parents se poursuit. Des permanences téléphoniques et physiques sont assurées sur rendez-vous à Carentoir, mais aussi à Guer et à Malestroit. On donne les informations sur les différents modes d’accueil existants sur le territoire, on fournit une liste d’assistantes maternelles et on assure aussi l’accompagnement lié à l’emploi en ce qui concerne les démarches administratives, contrats de travail. Mais nous assurons également un accompagnement et une écoute permanente pendant toute la durée de l’accueil”, précise Alexandra Janin.

Protocoles sanitaires, nombre limité de personnes, port du masque, lavage des mains pour tous, petits et grands, limitation des jeux… Les assistantes maternelles ont su s’adapter à des contraintes d’une situation inédite évoluant parfois au jour le jour. Elles reconnaissent toutes avoir vécu des conditions “pas évidentes”, comme par exemple l’application des gestes barrières et la distanciation sociale. Plus question de faire entrer les parents à la maison, évidemment les bises sont interdites, “un crève-coeur” reconnaissent certaines. Par contre, elles avouent de temps en temps céder à la tentation d’un câlin avec leurs protégés “c’est indispensable, car les enfants en ont besoin”, expliquent ces professionnelles confirmées qui affichent entre 11 et 40 ans d’expérience. D’ailleurs pour Nicole, l’heure de la retraite approche, presque à regrets. Car, toutes sont unanimes: pour rien au monde elles ne voudraient pratiquer un autre métier. Et pourtant, avec ses départs en retraites qui s’accumulent, les changements d’activités, cette profession traverse une crise des vocations. Un constat national qui se confirme au niveau du territoire avec une raréfaction des candidatures.

Ce mardi matin, elles attendaient avec une pointe d’inquiétude l’intervention du chef de l’Etat. Elles appréhendent toutes les mois qui viennent redoutant par-dessus tout l’éventualité d’un nouveau confinement aussi strict qu’au printemps dont elles pressentent qu’il serait bien difficile à vivre…

Pratique:

-216 assistantes maternelles sont en activité sur l’ensemble du territoire de l’Oust à Brocéliande Communauté (OBC) dont 48 sur le secteur de la permanence de Carentoir (Carentoir-Quelneuc; La Gacilly-Glénac-La Chapelle Gaceline; Saint-Martin sur Oust et Tréal).

-En 2020, 21 assistantes maternelles et 56 enfants différents ont participé aux temps collectifs de façon régulière ou ponctuelle à Carentoir, La Gacilly (la Chapelle Gaceline) et Cournon.

-Alexandra Janin, éducatrice de jeunes enfants assure un accueil par téléphone ou sur rendez-vous à la permanence de Carentoir:

Contacts:

Pôle enfance de Carentoir, 16 rue de Bel Air,

du lundi au vendredi de 8 h 30 à 12 h 45 et de 13 h 45 à 17 heures

Tel: 02.99.08.07.06.

Mail: ram.carentoir@oust-broceliande.bzh

Appli OBC mobile et site internet: www.oust-broceliande.bzh

 


'Carentoir. Confinement: les assistantes maternelles assurent toujours' n'a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.