Malestroit. Dans son nouvel univers, Christelle revit

Radieuse et tout sourires. Christelle revit. Cette jeune commerçante peut enfin recevoir ses clients dans son magasin, entièrement refait à neuf. Mais cet évènement, c’est aussi l’histoire d’une passion, comme un rêve qui tout à coup deviendrait réalité. Christelle, c’est une commerçante dans l’âme qui aime son métier et ses clients. « Ma boutique, c’est un peu comme mon 3è enfant », explique-t-elle. Un enfant dont elle construit pas à pas la vie. Depuis 13 ans, elle louait le local de la rue du Général de Gaulle à Malestroit dans lequel elle a développé Sucré Sel, pour en faire le rendez-vous des amateurs d’idées cadeaux insolites. C’est un peu le bon plan qu’on se glisse de bouche à oreille : si vous êtes en mal d’inspiration pour faire plaisir un proche et surtout le surprendre, c’est là qu’il faut aller!

Seulement voila, le magasin était devenu trop exigu pour que Christelle puisse développer son activité comme elle l’entendait. « Il me fallait plus d’espace pour aussi bien moi que mes clients soyons plus à l’aise, mais aussi pour mieux mettre en valeur mes produits… », résume Christelle.

Alors, quand l’opportunité s’est présentée elle n’a pas hésité une seconde. Elle a racheté le bâtiment commercial dans lequel elle exerçait son activité ainsi qu’une maison contigue. Un lourd investissement, mais avec la perspective de trouver enfin l’espace nécessaire au plein épanouissement de ses projets. Un chantier presque titanesque mais porté par une énergie irrésistible. La jeune commerçante a imaginé elle-même le plan de réorganisation des locaux qui tenait à un maître mot : casser les murs!

Les travaux confiés à des artisans locaux se sont avérés beaucoup plus délicat que prévu et comme c’est souvent le cas quand on touche à l’habitat ancien, pas mal de mauvaises surprises. Le mur de séparation s’est avéré bien délicat à abattre. Mais lorsque les pierres sont tombées, un nouvel horizon s’est présenté : 30 m2 d’espace supplémentaires à aménager! Que du bonheur. Tout le monde y a mis du sien. « Je n’aurai jamais pu faire tout ça sans l’aide et la compréhension de mon mari de mes enfants, de mes parents de ma soeur de mes amis… », raconte-t-elle avec un clin d’oeil particulier à l’adresse de Valentine une jeune stagiaire qui s’est totalement investie dans le projet et qui a ajouté sa passion à celle de Christelle.

Un mois et demi plus tard, le magasin totalement refait a enfin réouvert ses portes. « Ca a été un moment terrible que d’attendre la fin des travaux.Moi, j’aime mon métier, j’aime mes clients. Quand je me lève le matin pour aller au boulot,  j’ai la patate. Oui, j’aime venir travailler… » souffle Christelle. Et visiblement, le magasin manquait aussi à ses clients qui sont venus massivement découvrir ce nouvel univers dès le premier jour. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, ils ont plébiscité le nouvel aménagement.


'Malestroit. Dans son nouvel univers, Christelle revit' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Voulez-vous laisser un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.