Malestroit. Retour à la case départ pour le projet Lidl

Comme nous l’indiquions dans un précédent article, les grandes surfaces ne se font pas de cadeau en ce qui concerne leurs projets d’extension. A Sérent le projet de création d’un Drive par Intermarché avait fait l’objet d’un recours qui a été rejeté, mais a retardé le dossier de plusieurs mois.

Il était donc peu probable que le projet du déplacement de Lidl à Malestroit se fasse sans opposition. Le maire de Malestroit, Bruno Gicquello, a confirmé, mercredi soir lors d’une réunion de quartier que deux recours ont été déposés contre ce projet par des enseignes concurrentes. Il n’a pas cité leurs noms.

C’est donc un retour à la case départ pour ce dossier qui a fait couler beaucoup d’encre. La commission départementale d’aménagement commercial du Morbihan avait donné un avis favorable au projet présenté par Lidl, lors de sa réunion du 6 avril dernier. Désormais, celui-ci va être examiné par la commission nationale d’aménagement commercial (CNAC), instance suprême de décision en ce qui concerne les implantations commerciales. Présidée par un conseiller-maître honoraire désigné par le président de la cour des comptes elle est composée de représentants ministériels, de hauts-fonctionnaires et d’élus de tous bords. Elle examine les recours dans un délai de 4 mois selon ces critères très précis « à l’aune de la liberté du commerce, d’un aménagement du territoire de qualité, de la préservation de l’environnement et de la protection des consommateurs ».

S’il n’est pas retoqué par la CNAC le dossier malestroyen de Lidl va être retardé de plusieurs mois.

 


'Malestroit. Retour à la case départ pour le projet Lidl' a 12 commentaires

  1. 8 juin 2017 @ 20 h 52 min ECOEUREE

    Bonsoir les Internautes,

    Les Malestroyens, vous avez un Maire qui vous fait tourner la tête dans tout les sens du terme…C’est la souris verte………..
    Pour ma part, vous avez un Maire qui a démoli votre Cité de Caractères…l’histoire ou les histoires (elle ou elles) ne sont pas finies
    LA CATASTROPHE…Attention! Peut-être que c’est le Créateur des LAPINS CRETINS qui va racheter…cette affaire est à suivre!!!
    Heureusement que je suis assise ….car je tomberais avec TOUTES C’EST MAL FACONS ELLE EST OU LA HONNETE….

    Répondre Signaler un abus

  2. 8 juin 2017 @ 21 h 01 min Fanfaron

    Comment, on essaye de saborder mon grand projet!Pourtant la com c’est mon job et les effets d’annonces devraient suffire pour réaliser .
    Le silence de la carpe est il plus efficace que les gambades des lapins,je commence à me poser la question.

    Répondre Signaler un abus

  3. 9 juin 2017 @ 9 h 14 min Jalousie

    C marrant on a l’impression que l’opposition est derrière tout ça, cette équipe qui n’a rien fait pendant 8 ANS de mandat et les jaloux à la mairie de Serent et son maire , tous c gens qui ne veulent pas que Malestroit change de visage, mais à Malestroit nous espérons bien que l’équipe actuelle va réussir malgré tous les mauvaises personnes mettant des bâtons dans les roues.

    Répondre Signaler un abus

    • 10 juin 2017 @ 21 h 14 min Anonyme

      Lisez l’article et vous verrez que ce sont des choses qui ce passent à chaque ouverture ou agrandissement, ce sont des recours de la part d’autres enseignes…. Si tout le monde pouvait donner son avis, ça ce serait !

      Répondre Signaler un abus

  4. 9 juin 2017 @ 20 h 50 min espoir perdu

    Chacun sait la difficulté de réaliser ses projets y compris pour un bourg.Que le maire de Malestroit cesse ses effets d’annonce qui n’impressionnent plus personne sauf la feuille d’impôts(26000 € pour le musée) travaille sans éclat à rétablir les finances ,travaille en bonne intelligence avec ses collègues de la communauté qui sans bruit développent leur bourg ce serait un soulagement.

    Répondre Signaler un abus

  5. 13 juin 2017 @ 12 h 56 min Bernus

    Il aurait ete plus judicieux de mettre un des magasins du cote Est ( route de Guer ou de Ruffiac ) , il y a une forte clientele de ce cote et cela eviterait de les faire traverser la ville deux fois…cela s’apelle avoir une vision de l’avenir …

    Répondre Signaler un abus

    • 13 juin 2017 @ 13 h 08 min LALY

      Cher Bernus, nous l’avions, cette enseigne. Enseigne d’ envergure nationale (une des plus connues et des plus Bretonnes!), c’était bien son souhait de s’installer sur la zone de la Garmanière, zone, que dégageait le contournement de Malestroit, mais hélas d’autres gens en ont décidé autrement.

      Répondre Signaler un abus

    • 12 août 2017 @ 16 h 55 min tartiflette

      ça c’est tout à fait exact, aucune surface de ce côté du bourg Pourquoi ?

      Répondre Signaler un abus

  6. 13 juin 2017 @ 20 h 22 min tintin

    bonjour, que va apporter ce grand chamboulement commercial a Malestroit ? rien malheureusement,ce ne va pas créer d’emploie
    voir plutôt en détruire, au mieux du déplacement car Messieurs et Mesdames la population n’évolue pas du au manque de logement
    et d’ entreprise créative d’emploie qui pourrais être industriel ou semi industriel ou une enseigne de bricolage . je pense que les habitants de Malestroit on largement le choix pour faire leurs courses alimentaire . alors pourquoi démultiplié l’offre alimentaire?
    le ratio habitant/m2 alimentaire plus important que Ploermel

    Répondre Signaler un abus

    • 15 juin 2017 @ 14 h 33 min georges

      bonjour,

      Habitant à Malestroit, je ne suis pas pour le changement de place du LIDL, oh pas pour moi, je peux aller à pieds faire mes courses,
      Je connais des personnes qui peuvent marcher mais pas très loin et le LIDL est bien placé me disent elles.

      En plus le marché n’est pas loin pour elles. Alors réfléchissez

      Répondre Signaler un abus


Voulez-vous laisser un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.