Malestroit. Manif devant la trésorerie: « une blague de potaches »

Les élus des communes environnantes n’avaient pas le droit de venir manifester à Malestroit devant la Trésorerie en portant leur écharpe tricolore. C’est ce qu’ont affirmé ce mardi soir, le maire de Malestroit et les membres de l’exécutif lors du conseil municipal.

Interpellé par l’opposition sur son absence à cette manifestation, Bruno Gicquello a vivement « taclé » ses collègues élus qui sont venus défendre le maintien de la Trésorerie à Malestroit. Pour Christian Guillemot, cette manifestation n’est qu’une « blague de potaches ».

Le débat est pourtant parti d’un projet de motion de soutien que doit voter ce soir la municipalité.

Suivez ce débat qui s’emballe entre majorité et opposition dans notre vidéo du conseil que nous retransmettons en directe en cliquant ici


'Malestroit. Manif devant la trésorerie: « une blague de potaches »' a 2 commentaires

  1. 9 octobre 2019 @ 13 h 50 min pierrep

    un blague de potache monsieur guillemot vous avez une belle façon de traiter vos collègues élues et c est vrai défendre des employés du fisc est utopique pour vous mon seigneur

    Répondre Signaler un abus

  2. 9 octobre 2019 @ 18 h 33 min Citoyen laïc

    « Les élus des communes environnantes n’avaient pas le droit de venir manifester » (sic). auraient rapporté M. le maire et son conseil exécutif. Décidément, cette valeur de « Droit et droits » échappe à notre édile et ses affidés. Le droit de manifester est reconnu constitutionnellement par l’article 10 de la Déclaration des Droits de l’Homme de 1789. En revanche, co-organiser et financer même partiellement un pardon religieux en leur qualité d’élus républicains déroge au droit le plus élémentaire par sa forme juridique et légale (Loi de 1905). Dura Lex Sed Lex !

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.