Accueil / Thématiques / Education / Questembert. Les écoliers de Notre-Dame ont tiré leurs microfusées

Publié le 26 mai 2014

Questembert. Les écoliers de Notre-Dame ont tiré leurs microfusées

Le tir des microfusées par les écoliers de l'école Notre-Dame
Le tir des microfusées par les écoliers de l’école Notre-Dame

Des vocations de spationautes sont peut-être en train de naître à l’école Notre-Dame. Depuis le début de l’année scolaire, les élèves de CM2 étudient en sciences les fusées, et plus largement l’espace. Fonctionnement d’Ariane 5, conquête de l’espace, circuit électrique permettant la mise à feu des fusées… Le programme était riche et pas seulement théorique.

En effet, les écoliers ont chacun construit leur propre fusée. Bien sur, elles ne mesurent que quelques dizaines de centimètres de hauteur, mais elles ont beaucoup de similitudes avec les « vraies » fusées. Par exemple, ces microfusées sont propulsées par des moteurs à poudre, allumés électriquement. Et le carburant qui les propulse – du propergol- est le même que celui qui se trouve dans les boosters d’Ariane 5…

La manipulation de ces produits demande beaucoup de précautions. Henri Judic, un enseignant de CM2 a reçu pour cela une formation spéciale et est habilité par le CNES (Centre national d’études spatiales). C’est lui qui a assuré l’encadrement de l’activité  au sein de l’école. Et ce lundi matin, c’était l’apothéose avec le lancement des 53 fusées réalisées au cours de l’année, depuis le stade municipal, mis à la disposition par la municipalité. Les élèves par petits groupes de trois ont tourné chacun leur tour le bouton qui déclenchait la mise à feu sous les applaudissements de leurs camarades. Pour l’occasion Henri Judic était accompagné de Maryline Pelard, sa collègue enseignante de CM2 et son époux, Michel. Outre une aide à l’accompagnement du groupe, ce dernier a apporté une aide précieuse à la préparation des lignes de mise à feu.

Tour à tour, les petites fusées se sont élevées entre 80 et 100 mètres du sol avant de redescendre doucement au sol, freinées par un parachute. Et puis chaque classe a également lancé une fusée plus puissante qui, elle, a pu atteindre 150 mètres d’altitude…

VIDEO. Les écoliers racontent comment ils ont fabriqué leurs fusées 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires