Accueil / Oust à Brocéliande / Pays de Malestroit / Malestroit / Inondations. Ce soir l’Oust atteint déjà 2,83m à Malestroit

Publié le 6 février 2014

Inondations. Ce soir l’Oust atteint déjà 2,83m à Malestroit

Les bourrasques de vent seront fortes cette nuit et pourraient provoquer des chutes d’arbres fragilisés par des sols gorgés d’eau. Mais l’attention se focalise sur les risques d’inondations qui s’avèrent très importants compte tenu des fortes quantités de pluie qui vont s’abattre sur le Morbihan, ces prochaines heures.

A Malestroit, l’Oust atteignait déjà 2, 83 m ce jeudi à 18 h 30 et devrait dépasser la cote du 2 janvier dernier demain soir. Cliquez-ici pour voir notre diaporama.

A MLalestroit, le niveau de l'Oust ne cesse de monter
A MLalestroit, le niveau de l’Oust ne cesse de monter

Précipitations

La zone pluvieuse associée à l’épisode météorologique a déjà donné environ 35 mm de pluie depuis la fin de nuit dernière sur le Morbihan. Environ 40 mm sont attendus sur le nord-ouest du Morbihan, sur 24h.

Demain vendredi, une lame d’eau généralement comprise entre  20 et 30 millimètres est attendue sur le département.

Vents violents cette nuit

Pour l’instant le vent de sud s’accompagne de quelques rafales de 60 à 80 km/h.  Mais le vent d’Ouest Nord-Ouest qui commencera à souffler en fin de journée va gagner en puissance durant la première partie de nuit et concernera le Morbihan. Ce bref renforcement du vent s’accompagne de  rafales de 90 à 110 km/h, jusqu’à 120 voire 130 km/h sur les côtes exposées.

Situation des cours d’eau

Les sols gorgés d’eau par les pluies récurrentes enregistrées sur les bassins du Morbihan depuis les dernières semaines, et la pluviométrie enregistrée depuis, provoquent l’élévation progressive des cours d’eau.

L’Oust et le Blavet devraient connaître des niveaux élevés, dès ce soir pour le Blavet à Pontivy et demain pour l’Oust à Josselin et Malestroit.

Les services de l’Etat du Morbihan surveillent attentivement ces secteurs en lien étroit avec les communes et les services compétents. La  gestion du creux du barrage de Guerlédan est suivie en lien avec EDF, le service des voies navigables du Conseil régional et le service de prévision des crues de la DREAL Bretagne, en tenant compte tant des précipitations annoncées que de l’élévation des eaux plus en aval.

Les services d’intervention du SDIS et les équipes techniques municipales sont à pied d’oeuvre pour mettre en place les  mesures de prévention et informer les habitants et commerçants potentiellement concernés par les inondations.

En prévision d’éventuels débordements du Blavet, un  barrage anti-inondation, issu des moyens nationaux, est en cours de déploiement sur Pontivy, rue de la Fontaine, par les équipes spécialisées des formations militaires de la sécurité civile (FORMISC) et de l’établissement de soutien logistique et opérationnel (ESOL) dépêchées sur place.

Les cotes maximales prévues sont :

Sur l’Oust :

-A la station de Josselin : 2.10m +/- 20 cm vendredi après midi (pour mémoire : cote de 1,53 le 2 janvier 2014)

-A la station de Malestroit : 3,50m +/- 20 cm vendredi soir (pour mémoire : cote de 3,35 le 2 janvier 2014)

Sur le Blavet :

-A la station de Pontivy, 1,10 m +/- 15 cm en début de nuit d’aujourd’hui (pour mémoire : cote de 0,91 atteinte le 24 décembre 2013)

-A la station de Languidic, 1,80m +/- 15 cm en première partie de matinée de vendredi

-A la station d’Inzinzac Lochrist, 1,75m +/- 15 cm en première partie de matinée de vendredi.

Au vu de ces éléments ,  la préfecture demande aux riverains du Blavet, et particulièrement ceux situés entre le barrage de Guerlédan et Pontivy, ainsi que ceux de la vallée de l’Oust, d’être très vigilants à la montée des eaux, de protéger leurs biens s’ils sont menacés, et d’appliquer les consignes de prudence relatives au risque d’inondation figurant ci-dessous.

Vagues-submersion

Dans un contexte de littoral fragilisé, le déferlement de très fortes vagues associé à des niveaux marins encore élevés entraîne depuis mardi un phénomène “vagues-submersion” qui nécessite une attention toute particulière.

Une surélévation du niveau de la mer (surcote) va être générée par cette dépression ainsi que de fortes vagues, renforcées par le vent. Les forts déferlements associés risquent d’engendrer, notamment aux heures de pleine mer et pendant les heures suivantes, ou lorsque le vent souffle au plus fort, des submersions sur les parties exposées ou vulnérables du littoral du département .

La vigilance sera toute particulière sur la période à risque du jeudi 6 à 20h au vendredi 7 février à 5h.

Heure de la pleine mer ce soir : 21h30 pour Lorient – Coef 55

Interventions

Aucune intervention majeure n’est à signaler par le service départemental d’incendie et de secours durant la nuit dernière.

Dans la soirée du mercredi 5 février, des boulettes d’hydrocarbure ont été découvertes sur la côte d’Erdeven, sur la plage du Donnant à Belle-Île et sur plusieurs plages de communes du Morbihan.

Leur origine n’est pas connue à l’heure actuelle. Les services de l’Etat sont mobilisés.

Il est formellement interdit au public de fréquenter ces zones.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires