Accueil / Faits divers / Intempéries : l’étonnante pluviométrie du Morbihan

Publié le 15 janvier 2014

Intempéries : l’étonnante pluviométrie du Morbihan

Inondations à Malestroit
Inondations à Malestroit (photo J.G)

La Bretagne a été durement touchée par les intempéries et les fortes pluies qui sont tombées ces dernières semaines. La ville de Malestroit et plus généralement les communes de la vallée de l’Oust ont subi d’importantes inondations, qui ont valu une couverture médiatique nationale…

Rien à voir pourtant avec les précédentes crues d’envergure de 2001, mais sans doute que ces douze années passées sans débordements ont fait oublier les caprices de l’oust et du canal qui venaient régulièrement envahir les maisons des riverains.

Alors que désormais les rivières du Morbihan retrouvent leur calme, revenons sur les caprices météorologiques que nous avons subis ces derniers mois et les caractéristiques très spécifiques de la pluviométrie sur le Morbihan.

J. G.

Et d’abord, remontons un peu le temps pour nous propulser à l’hiver 2011-2012, avec un mois de janvier d’une douceur exceptionnelle, puisqu’on se promenait en manches courtes à la mi-janvier. Une quinzaine de jours plus tard, l’hiver montrait enfin ses dents et commençait une période de temps froid et très secs. Début avril, les experts pronostiquaient une sécheresse quasiment historiquement.

Des prévisions qui s’effondraient à la mi-avril, lorsque la pluie faisait sa réapparition… et pour longtemps!

Un an plus tard, Alain, un passionné de météo qui relève scrupuleusement tous les matins, la quantité d’eau recueillie dans son pluviomètre, à Caro, entre Ploermel et Malestroit (pour en savoir plus, cliquez ici) faisait un bilan étonnant. Le cumul de pluies recueilli sur ces douze mois, frôlait les 1100 millimètres! A mettre en relation avec la moyenne de ce secteur qui se tue autour de 700 à 750 mm par an…

La pluie, le froid se sont poursuivies jusqu’en juin avec même un épisode de grêle brutal qui a surpris les habitants du secteur et causé d’importants dégâts sur un axe Malestroit-Augan. « Je ne me souviens pas d’avoir déjà vu ça ici… », nous confiaient peu après des agriculteurs mais aussi des habitants du secteur.

Imprévisible, alors que les experts imaginaient une année 2013 « sans été », un temps chaud et sec s’est installé durablement, surtout d’ailleurs sur le Morbihan.

Et nous arrivons au mois de novembre avec le retour fracassant de la pluie et de cumuls parfois impressionnants qui débouchent finalement sur une première tempête Dirk, du 23 au 25 décembre, suivi de précipitations abondantes qui ont débouché, avec la conjugaison de fortes marées sur les inondations qui ont notamment frappé Malestroit.

Alors a-t-il plu plus sur le Morbihan qu’ailleurs en France, ces temps derniers?. Pas vraiment. Il faut relativiser tout ça. D’abord le bilan climatologique publié par météo France pour 2013, indique que l’ensemble du pays a connu une pluviométrie excédentaire de 10%, avec des pics de 30% dans le sud de la Champagne, la Côte d’Azur ainsi que sur les Pyrénées centrales. Selon Alain, il serait tombé sur Caro environ 800 mm de pluie en 2013. Finalement, on n’est pas si loin de la moyenne nationale…

Pourquoi préciser d’une façon aussi insistante sur la commune? Parce que la grande particularité du Morbihan c’est de connaître des variations très importantes de pluviométrie qui vont du simple au double d’un point à l’autre du département, comme le montre l’Atlas de l’environnement du Morbihan.

Et puis, il y a aussi cette réalité que mettent en évidence les études pluviométriques de long terme : les précipitations enregistrées dans le Morbihan sont comparables à celles du Var, mais elles se concentrent sur une période deux fois plus courtes…

Voici une carte très intéressante qui vous permettra de mieux comprendre la pluviométrie du Morbihan. Nous y avons ajouté deux communes.

Normales de précipitations (moyennes 1971-2000) - en mm - dans le Morbihan (source : ODEM/conseil général du Morbihan)
Normales de précipitations (moyennes 1971-2000) – en mm – dans le Morbihan (source : ODEM/conseil général du Morbihan)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires