Les Infos du Pays Gallo L'actualité de Ploërmel à Questembert 2017-06-27T10:25:53Z http://www.lesinfosdupaysgallo.com/feed/atom/ WordPress infosgallo <![CDATA[Val d’Oust/St Abraham. Ecole Picasso : la colère des élues du syndicat]]> http://www.lesinfosdupaysgallo.com/?p=45703 2017-06-27T10:25:53Z 2017-06-27T10:25:53Z La visite du sous-préfet de Ploërmel-Pontivy, lundi dans la commune du Val d’Oust fait des vagues. Cette fois, ce sont les élues du syndicat intercommunal gérant l’école publique Pablo Picasso qui manifestent leur mécontentement. Ce syndicat regroupe les communes du Val d’Oust et de Saint-Abraham et les élues qui en composent le bureau se sont ... lire la suite

Cet article Val d’Oust/St Abraham. Ecole Picasso : la colère des élues du syndicat est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
La visite du sous-préfet de Ploërmel-Pontivy, lundi dans la commune du Val d’Oust fait des vagues. Cette fois, ce sont les élues du syndicat intercommunal gérant l’école publique Pablo Picasso qui manifestent leur mécontentement. Ce syndicat regroupe les communes du Val d’Oust et de Saint-Abraham et les élues qui en composent le bureau se sont réunies lundi soir pour évoquer cette visite. Elles regrettent d’en avoir été « oubliées » et expliquent leur position dans le communiqué suivant :
« L’école publique Pablo Picasso située à La Chapelle Caro est gérée par un syndicat intercommunal composé de 2 communes : Le Val d’Oust et Saint Abraham au sein duquel siègent 6 élus.
 
Ce lundi, une visite  de l’école a été organisée avec le sous-préfet. Prévenue trop tardivement, la Présidente du syndicat, adjointe du Val d’Oust n’a pas pu être présente  ayant d’autres engagements. Les 2 autres élues du Val d’Oust déléguées au syndicat étaient retenues professionnellement.
Les élues de Saint Abraham siégeant au syndicat n’ont quant à elles pas été prévenues ni associées à cette visite. Il aurait été bon que les élus du Val d’Oust qui ont organisé cette visite aient la délicatesse d’inviter au moins l’une des élues de Saint Abraham ( Madame le Maire de Saint Abraham étant vice présidente du syndicat scolaire). 
 
Les 6 élues de ce syndicat, réunies ce soir tiennent à faire part de leur fort regret que toutes les conditions n’aient pas été réunies afin que cette visite se fasse dans le cadre du syndicat.
Au lieu de cela, en plus de Michel Gueguan,  étaient présents 4 adjoints du Val d’Oust qui ne sont pas du tout  au fait des dossiers gérés par le syndicat.
 
Michel Gueguan avait été élu Président du syndicat en 2014 et avait réaffirmé sa volonté de faire avancer le projet de construction d’une nouvelle école. Il a vite baissé les bras et présenté sa démission. 
Ce sont donc les élues en place qui ont repris la main sur ce dossier et ont tenté de rattraper les manquements évidents dans le projet nouvelle école (exemple: aucune rencontre avec l’un des 2 propriétaires des terrains visés pour la construction pendant les 2 années de présidence et une seul rencontre infructueuse avec l’autre propriétaire).
 
Comme annoncé clairement lors du dernier conseil d’école, les élues du syndicat tiennent à préciser qu’au vu de la situation de blocage quant à l’acquisition des terrains,  qu’elles travaillent sur des solutions alternatives. 
 
Les élues se trouvent très surprises du regain d’intérêt de Michel Gueguan sur ce dossier, lui qui a jeté l’éponge voilà un an.
 
Depuis 2014, les élues ont assuré la gestion quotidienne de l’école avec de nombreuses difficultés d’ordre administratif et ne trouvent pas tolérables d’être écartées sur un tel dossier.
 
Josiane Goudelin, Nathalie Geffroy et Lydia Denoual ( élues du Val d’Oust)
Gaëlle Berthevas, Christine Le Breton et Alexandra Le Ninan ( élues de Saint Abraham) »

Cet article Val d’Oust/St Abraham. Ecole Picasso : la colère des élues du syndicat est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
1
infosgallo <![CDATA[Questembert-Malansac: Un train supplémentaire dès septembre]]> http://www.lesinfosdupaysgallo.com/?p=45699 2017-06-27T10:13:04Z 2017-06-27T10:13:04Z   Paul Molac et Maxime Picard, conseillers regionaux de l’Est du Morbihan, annoncent dans un communiqué aux habitants  du Pays de Questembert, et, en particulier, les usagers du TER Bretagne sur l’axe Rennes-Quimper de la mise en place d’un nouveau train qui desservira les gares de Questembert et Malansac dès le mois de septembre prochain ... lire la suite

Cet article Questembert-Malansac: Un train supplémentaire dès septembre est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
 
Paul Molac et Maxime Picard, conseillers regionaux de l’Est du Morbihan, annoncent dans un communiqué aux habitants  du Pays de Questembert, et, en particulier, les usagers du TER Bretagne sur l’axe Rennes-Quimper de la mise en place d’un nouveau train qui desservira les gares de Questembert et Malansac dès le mois de septembre prochain :

« L’arrivée imminente de la LGV (ligne grande vitesse) sur l’axe Rennes-Quimper et les travaux  entre Rennes et Redon avaient créé des inquiétudes légitimes quant à la desserte des gares TER entre Lorient et Redon.

La concertation avec les usagers ne s’est donc pas interrompue depuis septembre dernier.  Gerard Lahellec, vice-président de la région Bretagne en charge des transports, a consacré beaucoup de son  énergie à la recherche d améliorations de la grille horaire.

Nous tenons donc à signaler qu’un nouvel horaire est proposé le soir de Lorient à Questembert et Malansac, et ce dès la rentrée de septembre.

Ce train quitte la nouvelle gare de Lorient à 18h37, s’arrête à Questembert à 19h31 et à Malansac à 19h40.

Il permet aux usagers qui ne peuvent rentrer par le train de 17h de ne pas attendre le train suivant jusqu’à 20h. Ce train était la demande principale du collectif des usagers de la gare de Questembert.

Nous sommes conscients que ces solutions ne sont pas parfaites. Mais elles améliorent considérablement  la nouvelle grille horaire sur cette ligne.
Paul Molac Maxime Picard

Cet article Questembert-Malansac: Un train supplémentaire dès septembre est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Guer. Les pupilles de la Nation à l’assaut du Mont-Blanc]]> http://www.lesinfosdupaysgallo.com/?p=45673 2017-06-27T07:00:48Z 2017-06-27T06:59:56Z Il y a ceux qui tombent ou qui sont grièvement blessés en faisant leur métier de soldat. Et puis, il y a ceux qui restent, la famille, les enfants qui porteront toute leur vie leurs souffrances. C’est à ces pupilles de la Nation, qui sont parfois oubliés, que des élèves officiers de l’école inter arme ... lire la suite

Cet article Guer. Les pupilles de la Nation à l’assaut du Mont-Blanc est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
Il y a ceux qui tombent ou qui sont grièvement blessés en faisant leur métier de soldat. Et puis, il y a ceux qui restent, la famille, les enfants qui porteront toute leur vie leurs souffrances. C’est à ces pupilles de la Nation, qui sont parfois oubliés, que des élèves officiers de l’école inter arme (EMIA) de Saint-Cyr Coëtquidan ont voulu dédier une de leurs actions.

Comme toujours les élèves de Saint-Cyr appuient leurs actions sur des valeurs et les placent sous le regard de leur parrain de promotion. En l’occurrence il s’git du Colonel Michel Vallette d’Osia, un soldat d’exception formé à la rude école de la montagne, mais qui s’est aussi beaucoup consacré aux enfants via son engagement dans le scoutisme. Peu à peu un projet ambitieux et original s’est construit : emmener un groupe de pupilles der la Nation à l’assaut du Mont-Blanc en incluant dans le groupe le petit fils du parrain de la promotion, Jean Vallette d’Osia. L’escalade du Mont-Blanc est un exploit sportif qui n’est pas accessible à tout le monde. Les élèves officiers ont donc d’abord du sélectionner les pupilles ayant les capacités physiques nécessaires pour tenter cet exploit. Ils sont cinq au total à avoir franchi cette première étape essentielle. Chacun d’entre eux va mener l’aventure en binome avec un sous-lieutenant de l’EIMA qui n’aura aucune expérience de la montagne. Six autres élèves officiers montagnards chevronnés et six guides de haute-montagne et donc le petit-fils du colonel Vallette d’Osia constituent le groupe qui est parti lundi vers le massif des Alpes. L’ascension vers le Mont-Blanc est prévue jeudi et vendredi. D’ici là, les apprentis montagnards vont suivre des séances d’initiation aux techniques de Haute-Montagne et effectuer des sorties qui vont progressivement les habituer à cet univers très particulièrement où le corps humain est soumis à des contraintes inhabituelles.

C’est une expérience unique qui est offerte à ces jeunes pupilles, dont l’objectif va bien au-delà du simple exploit sportif. Car la montagne ne permet aucune erreur. Humilité, camaraderie, esprit de cordée, cohésion, générosité… Ces valeurs indissociables de la haute-montagne sont aussi celles que veulent promouvoir les élèves-officiers de l’EMIA auprès de Candice, Benjamin, Baptiste, Erwan et Arnaud, un message adressé à tous les jeunes dans une société confrontée à de nombreux défis et notamment celui de la montée du terrorisme.

Les organisateurs de ce projet baptisé « le sommet de l’espoir », ont du aussi franchir de nombreux obstacles pour le mener à bien et en premier lieu celui de rassembler les 50 000 euros nécessaires à son financement et cela grâce à l’implication de nombreux partenaires professionnels mais aussi de 46 donateurs particuliers. Bien sur le groupe ramènera des photos, des vidéos de ce périple et notamment celles de la banderole posée au sommet du Mont-Blanc.

Pour suivre l’aventure : www.emia55.fr

 

Cet article Guer. Les pupilles de la Nation à l’assaut du Mont-Blanc est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
0
angelique <![CDATA[Ploërmel. Le « Défi coup de coeur » rassemble les 6è du Sacré-Coeur]]> http://www.lesinfosdupaysgallo.com/?p=45684 2017-06-26T21:04:55Z 2017-06-26T21:04:55Z Le collège « Le Sacré Cœur » de Ploërmel organise pour la seconde année consécutive le « Défi coup de cœur ».  Cet évènement concerne uniquement les classes de 6e pendant leur année scolaire. Le but de ce projet est de faire découvrir différents auteurs et genres littéraires aux jeunes collégiens. « C’est un moyen de créer un lien entre ... lire la suite

Cet article Ploërmel. Le « Défi coup de coeur » rassemble les 6è du Sacré-Coeur est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>

Le collège « Le Sacré Cœur » de Ploërmel organise pour la seconde année consécutive le « Défi coup de cœur ».  Cet évènement concerne uniquement les classes de 6e pendant leur année scolaire. Le but de ce projet est de faire découvrir différents auteurs et genres littéraires aux jeunes collégiens. « C’est un moyen de créer un lien entre eux et les livres », explique un professeur. Cette année, les élèves devaient lire six livres. On retrouve donc par exemple : « Le creux des maths » de Christine Avel, « Le souffle de la Pierre d’Irlande » d’Eric Simard, « P.P Cul-Vert et le mystère du Loch-Ness » de Jean-Philippe Arrou-Vignod. Plus tôt dans l’année, les 6e ont eu l’occasion de rencontrer Eric Simard, auteur de « Le souffle de la Pierre d’Irlande ».

Ce lundi 26 juin, l’après-midi est banalisée afin de clôturer le défi de manière plus festive. C’est une journée que les élèves vivent pleinement dans la joie et la bonne humeur autour de plusieurs challenges par classe. Pendant deux heures, les classes sont divisées par groupe afin de remporter le plus de points. Sport, puzzle, maths, rien n’est mis de côté dans ses épreuves. Il s’agit de la classe des 6e E qui remporte ce premier défi avec 43 points. Pour la seconde période, les classes se retrouvent dans l’amphithéâtre, inauguré le vendredi 23 juin, pour la finale autour des questions dites « plus difficile » portant sur les six œuvres. La 6e F emporte ce challenge.

Cette journée permet de finir en beauté l’année en récompensant tous les participants avec des pains au chocolat, des livres et places de cinéma pour les grands gagnants.

Cet article Ploërmel. Le « Défi coup de coeur » rassemble les 6è du Sacré-Coeur est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Ploërmel. Gendarmerie : le commandant Hulot quitte la compagnie]]> http://www.lesinfosdupaysgallo.com/?p=45678 2017-06-26T18:54:48Z 2017-06-26T18:54:48Z Arrivé il y a deux ans à la tête de la compagnie de gendarmerie de Ploërmel, le commandant François Hulot quitte son poste pour rejoindre l’école de guerre après avoir réussi un concours réputé très difficile. Cette belle évolution clôt une première partie de carrière passée sur le terrain et c’est avec un peu d’émotion ... lire la suite

Cet article Ploërmel. Gendarmerie : le commandant Hulot quitte la compagnie est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>

Arrivé il y a deux ans à la tête de la compagnie de gendarmerie de Ploërmel, le commandant François Hulot quitte son poste pour rejoindre l’école de guerre après avoir réussi un concours réputé très difficile. Cette belle évolution clôt une première partie de carrière passée sur le terrain et c’est avec un peu d’émotion que François Hulot tourne la page. « Je vais devoir me confronter aux affres de l’administration générale… », sourit-il avant de retracer les temps forts de son commandement. « Le métier de gendarme est exigeant, intense, toujours plus complexe, plus périlleux… », analyse-t-il soulignant le fait que dans ce métier, la réussite c’est le fruit du travail de toute une équipe. Il a d’ailleurs rendu un hommage appuyé à son adjoint.

De nombreuses personnalités assistaient ce lundi soir à une cérémonie organisée à la salle des fêtes de Ploërmel, dont le sous-préfet Mickaël Dore, le Procureur de la République de Vannes, le commandant des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan, qui fut l’instructeur de François Hulot, des élus et le colonel Frédéric Massip, commandant du groupement de gendarmerie du Morbihan. Ce dernier a décrit les qualités du commandant de compagnie de Ploërmel, « un commandant de compagnie engagé, avec une grande rigueur d’exécution et une précision tactique redoutable…/… Vous êtes le premier de vos gendarmes », souligne le colonel Massip. Celui-ci a également mis l’accent sur la modernité dont a su faire preuve François Hulot dans interventions en développant des techniques d’avant-garde.

François Hulot sera remplacé à la tête de la compagnie de Ploërmel par le commandant Pierre de Quatrebarbes.

 

Cet article Ploërmel. Gendarmerie : le commandant Hulot quitte la compagnie est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Val d’Oust. Pour le sous-préfet « il n’y a rien d’insurmontable… »]]> http://www.lesinfosdupaysgallo.com/?p=45675 2017-06-26T20:59:44Z 2017-06-26T14:57:29Z Pour Mickaël Doré, le sous-préfet de Pontivy-Ploërmel, la visite qu’il a effectué ce lundi de la commune du Val d’Oust était une visite de routine, la simple poursuite d’une tournée de toutes les communes de son arrondissement que le devoir de réserve avait mis entre parenthèses pendant quelques semaines. Rien à voir donc avec les ... lire la suite

Cet article Val d’Oust. Pour le sous-préfet « il n’y a rien d’insurmontable… » est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>

Pour Mickaël Doré, le sous-préfet de Pontivy-Ploërmel, la visite qu’il a effectué ce lundi de la commune du Val d’Oust était une visite de routine, la simple poursuite d’une tournée de toutes les communes de son arrondissement que le devoir de réserve avait mis entre parenthèses pendant quelques semaines. Rien à voir donc avec les soubresauts que traversent la commune nouvelle depuis quelques temps. Des soubresauts que le sous-préfet n’élude pas mais qu’il relativise, d’abord en constatant la « situation particulière du Val d’Oust » : une commune nouvelle qui change d’intercommunalité au moment où celles-ci se recomposent. « Il faut inscrire ce contexte particulier dans la culture des uns et des autres. Réaliser une commune nouvelle, c’est un projet commun, il faut le construire ensemble. Il faut prendre le temps de régler point par point les moindres détails qui se présentent, discuter, dialoguer pour pouvoir trouver les moyens de réussir et j’ai senti ici la volonté des uns et des autres de travailler ensemble. Il n’y a rien qui me semble insurmontable », explique Mickaël Doré.

Les élus du Val d’Oust qui ont reçu le sous-préfet ont exprimé la volonté de tourner la page d’une période mouvementée. « Nous avons exprimé notre volonté de mettre en place une commune nouvelle et il nous appartient de la construire pour qu’elle soit prête pour la future municipalité… », indique par exemple Michel Guégan, le maire du Val d’Oust qui met en avant les conséquences positives de la création de la ville nouvelle. Des conséquences qui transparaissent dans un certain nombre de dossiers « qui n’auraient pas pu voir le jour sans cette entité », conviennent tous les élus. Et de citer le projet de voie douce, les travaux d’assainissement du Roc-Saint-André, l’achat d’un batiment pour implanter une nouvelle entreprise à Quily, des économies d’environ 10 000 euros sur le montant des assurances grâce à la mutualisation, sans compter des dotations substantielles attendues de l’Etat.

Cette visite est aussi l’occasion de mettre en avant une image plus positive de la commune nouvelle que celle qu’elle a montré ce derniers temps. Il y a aussi du positif », plaide Florence Prunet. Les élus semblent déterminés à améliorer la communication à l’égard de la population.

Nouvelle école et l’avenir de l’USSAC

Mais la visite du sous-préfet a également vu l’organisation d’une véritable séance de travail très concrète dans la matinée au cours de laquelle des dossiers importants ont été évoqués. Celui de l’école Pablo Picasso que le sous-préfet a visité. On sait que ce dossier vieux d’une dizaine d’années est aujourd’hui dans l’impasse, les propriétaires des terrains où devait s’édifier la nouvelle école refusant de les vendre. « Cette école est charmante, mais elle ne correspond plus aux besoins. Il va falloir réfléchir à trouver une solution… », admet le sous-préfet qui a promis que « l’Etat accompagnera le projet de reconstruction d’un nouvel établissement ».

Mais ce lundi matin, un autre sujet délicat a été débattu celui de l’existence du syndicat sportif qui gère les installations utilisées par l’USSAC, le club de sports qui depuis 30 ans associe les communes de la Chapelle-Caro (aujourd’hui Val d’Oust, Ploërmel communauté) et Saint-Abraham (Oust à Brocéliande communauté). Comment et dans quelles conditions peut-il poursuivre ses activités. « C’est un vrai problème d’ordre juridique et je vais immédiatement demander à mes services de travailler sur ce dossier. Je serai en mesure d’apporter une réponse dans quelques jours… » a indiqué Mickaël Doré.

 

 

Cet article Val d’Oust. Pour le sous-préfet « il n’y a rien d’insurmontable… » est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
1
infosgallo <![CDATA[Ploërmel. Ecoles : la semaine de 4,5 jours maintenue l’année prochaine]]> http://www.lesinfosdupaysgallo.com/?p=45671 2017-06-26T10:33:38Z 2017-06-26T10:33:38Z Une possibilité de retour à la semaine de 4 jours dans les écoles semblait une option que pouvaient choisir les communes en lien avec les écoles. C’est d’ailleurs la décision qui a été prise par exemple par la municipalité de Caro lors de son dernier conseil municipal. Or, cette possibilité de choix ne semble pas ... lire la suite

Cet article Ploërmel. Ecoles : la semaine de 4,5 jours maintenue l’année prochaine est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
Une possibilité de retour à la semaine de 4 jours dans les écoles semblait une option que pouvaient choisir les communes en lien avec les écoles. C’est d’ailleurs la décision qui a été prise par exemple par la municipalité de Caro lors de son dernier conseil municipal. Or, cette possibilité de choix ne semble pas aussi évidente que cela. C’est en tous cas l’analyse que la municipalité et les écoles de Ploërmel qui ont décidé de maintenir la semaine de 4,5 jours pour l’année scolaire 2017/2018, comme l’explique la mairie dans le communiqué suivant:

« Dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, les écoles publiques et privées de Ploërmel fonctionnent sur 4,5 jours depuis septembre 2014.

Suite à l’élection présidentielle, monsieur Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’Éducation Nationale, a communiqué sur la possibilité qui serait donnée aux communes de revenir à la semaine de 4 jours. Aucun décret n’étant paru à ce jour, les conditions de mise en œuvre de cette dérogation ne sont pas connues. D’autre part le ministre s’est également exprimé pour indiquer que rien de changerait à la rentrée 2017.

Dans le cadre des dispositifs existants au niveau du territoire d’une part, et dans le respect de la période d’évaluation à venir (2017-2018) d’autre part, les écoles et la mairie se sont donc positionnés en faveur d’un maintien de la semaine de 4,5 jours pour la prochaine année scolaire.

Il s’avère en effet nécessaire de ne pas prendre de décision dans la précipitation. Un bilan comprenant les avantages et inconvénients de cette réforme devra donc être réalisé. Il conviendra également d’associer l’ensemble de la communauté éducative à la réflexion relative aux rythmes scolaires (enseignants, familles, personnel des écoles, etc.).

C’est pourquoi, la semaine de 4,5 jours sera maintenue pour l’année scolaire 2017/2018. »

Cet article Ploërmel. Ecoles : la semaine de 4,5 jours maintenue l’année prochaine est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Malestroit. Le gala de la GO danse en images]]> http://www.lesinfosdupaysgallo.com/?p=45647 2017-06-25T19:57:15Z 2017-06-25T19:57:15Z Du grand art! Comme chaque année le gala de fin d’année de la GO danse a rempli la salle multifonctions de Pleucadeuc. Et comme chaque année, c’est un spectacle à couper le souffle qu’ont offert les 165 élèves à l’assistance. Un spectacle préparés tout au long de l’année sous la direction de Priscilla leur professeur ... lire la suite

Cet article Malestroit. Le gala de la GO danse en images est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
Du grand art! Comme chaque année le gala de fin d’année de la GO danse a rempli la salle multifonctions de Pleucadeuc. Et comme chaque année, c’est un spectacle à couper le souffle qu’ont offert les 165 élèves à l’assistance. Un spectacle préparés tout au long de l’année sous la direction de Priscilla leur professeur qui élabore des chorégraphies associant charme et légèreté mais qui font de la danse un outil incitant à la réflexion. Cette année, c’est le rythme qui servait de fil conducteur au spectacle. Le rythme de la musique et de la danse bien sur, mais aussi celui de la vie et du temps qui s’écoule inexorablement. Comme une invitation à méditer en voyant virevolter les élèves de la GO danse. C’est une étonnante ouverture qu’a réservé Priscilla au public en faisant descendre les danseuses et danseurs dans la salle parmi les spectateurs un peu comme si toute l’école prenait son public dans les bras…

A noter le formidable travail des membres du bureau et des bénévoles qui ont réalisé eux-mêmes depuis des mois, les 450 costumes tous imaginés par Priscilla.

 

Cet article Malestroit. Le gala de la GO danse en images est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Ruffiac. Le premier festival de théâtre de rue des enfants]]> http://www.lesinfosdupaysgallo.com/?p=45640 2017-06-25T10:37:39Z 2017-06-25T10:37:39Z Vous cherchez une idée de sortie pour ce dimanche après-midi? Alors rendez-vous à Ruffiac. Car aujourd’hui, s’y déroule le premier festival de théâtre de rue organisé par les enfants. Les kids de Ruffiac, c’est le nom de la troupe qui se produit déjà en première partie des pièces que jouent tous les hivers leurs aînés. ... lire la suite

Cet article Ruffiac. Le premier festival de théâtre de rue des enfants est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
Vous cherchez une idée de sortie pour ce dimanche après-midi? Alors rendez-vous à Ruffiac. Car aujourd’hui, s’y déroule le premier festival de théâtre de rue organisé par les enfants. Les kids de Ruffiac, c’est le nom de la troupe qui se produit déjà en première partie des pièces que jouent tous les hivers leurs aînés. L’idée a donc germé cet hiver de lancer ce projet de théâtre de rue. Plusieurs troupes des alentours ont été contactées mais la plupart prises par ailleurs n’ont pas pu répondre à cette invitation. Mais ce n’est que partie remise car l’idée devrait faire son chemin et prendre son rythme de croisière l’année prochaine. Depuis 11 heures ce matin, trois groupes se produisent dans Ruffiac émanant soit des Kids soit de la classe de CM2 de l’école Saint-Louis.

« Le principe de ce festival, c’est de faire du théâtre de rue mais avec des décors minimalistes afin de mettre l’accent sur la voix, la mise en scène, l’expression corporelle », détaille Nathalie Chamaillard. Près de l’église, devant la mairie, dans le jardin des senteurs… Les troupes se succèderont jusqu’aux alentours de 17 heures dans des lieux emblématiques de la commune. « L’objectif de cette initiative est aussi de mettre en valeur le patrimoine du bourg », poursuit Nathalie Chamaillard.

Ce midi, tout le monde s’est retrouvé pour partager un pique-nique en commun, parce que la convivialité fait aussi partie du programme. D’ailleurs des stands permettent de se restaurer ou de se désaltérer. Bref, un bon plan pour une sortie dominicale en famille.

Cet article Ruffiac. Le premier festival de théâtre de rue des enfants est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
0
infosgallo <![CDATA[Val d’Oust. La visite du sous-préfet fait grincer des dents]]> http://www.lesinfosdupaysgallo.com/?p=45637 2017-06-25T07:22:16Z 2017-06-25T07:22:16Z Décidément, l’ambiance est électrique dans la commune nouvelle du Val d’Oust. Après la démission du maire du Roc Saint-André, Thierry Huiban, un  conseil municipal explosif, la visite du sous-préfet de Ploërmel-Pontivy, Mickael Doré ce lundi paraissait l’occasion au moins d’une parenthèse. Mais décidément, le mal a l’air très profond au Val d’Oust et les plaies ... lire la suite

Cet article Val d’Oust. La visite du sous-préfet fait grincer des dents est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
Décidément, l’ambiance est électrique dans la commune nouvelle du Val d’Oust. Après la démission du maire du Roc Saint-André, Thierry Huiban, un  conseil municipal explosif, la visite du sous-préfet de Ploërmel-Pontivy, Mickael Doré ce lundi paraissait l’occasion au moins d’une parenthèse. Mais décidément, le mal a l’air très profond au Val d’Oust et les plaies auront visiblement du mal à se refermer si l’on en juge par cette réaction que nous transmet une élue du Val d’Oust : « MERCI de nous faire savoir que le sous-préfet passera au Val d’Oust ce lundi! En tant que conseillère, je n’en étais pas informée et encore moins invitée! Je pense qu’il serait bon de préciser dans votre article que seuls les adjoints sont conviés à la réunion du 26 juin prochain! Vous pouvez vous rapprocher des autres « petits conseillers » qui vous le confirmeront. Vous noterez que la tension n’est pas prêt de redescendre dans la fameuse commune du Val d’Oust!  »

Lors de la dernière réunion du conseil municipal du Val d’Oust (archives)

Cet article Val d’Oust. La visite du sous-préfet fait grincer des dents est apparu en premier sur Les Infos du Pays Gallo.

]]>
1