Malestroit. De plus en plus de campings-cars : qu’en pensez-vous?

Malestroit, capitale du camping-car… Ca c’est une réalité indiscutable qui réjouit la municipalité et notamment Bruno Gicquello, le maire, mais aussi les commerçants. Les témoignages affluent de toutes parts dans le monde des campings-caristes pour décrire la Perle de l’Oust comme le paradis de l’accueil réservé aux pratiquants de ce type de loisirs en plein essor. De bouche-à-oreille, le bon plan se communique comme une trainée de poudre : à Malestroit dans un cadre superbe, il y a beaucoup de place pour stationner et… tout est gratuit!

Des conditions d’accueil qui sont de plus en plus rares et le flot de campings-cars vers Malestroit ne cesse de gonfler. Et il faut faire de la place. C’est ainsi que le site d’accueil créé sur la digue est saturé. Il avait été créé pour dégager de la place sur un petit parking voisin qui devait être réservé aux voitures, afin de désengorger le parking de la place Queinnec. Or, la barre qui avait été placée à l’entrée pour limiter la hauteur des véhicules pouvant y accéder a été déposée et désormais ce parking est également occupé par des campings-cars.

On le sait, le sujet fait polémique. Beaucoup d’élus ou de professionnels de l’hébergement situés aux alentours de Malestroit dénonce cette gratuité qu’il juge déloyale. Les commerçants malestroyens sont apparemment satisfait des retombées économiques. Le maire de Malestroit défend sa stratégie justement au motif qu’elle valorise les conséquences économiques positives pour la ville de ce tourisme moderne.

Mais depuis quelques temps, des voix s’élèvent aussi dans la population pour observer que cette présence à un coût pour la ville qui est donc supporté par les contribuables. Pour résumer, certains pensent qu’une participation financière même minime des campings-caristes à leur hébergement pourrait être juste, compte-tenu de leur nombre de plus en plus important.

C’est donc la question que nous vous posons cette semaine.

Dites-nous ce que vous en pensez de la présence des campings-cars à Malestroit. N’hésitez pas à vous exprimer, ce questionnaire est totalement anonyme.

Par ailleurs un dispositif informatique interdit les votes multiples.

 

 


'Malestroit. De plus en plus de campings-cars : qu’en pensez-vous?' a 33 commentaires

  1. 5 juin 2017 @ 13 h 31 min jean

    Bonjour; les camping car a Malestroit c’est super pour toute la région et le tourisme sur Malestroit. Le commerce a tout à y gagner que ce soit le commerce de proximité boulangerie boucherie et la supérette mais également tous les autres commerces. Camping cariste je suis Ok pour une participation et au lieu de mettre un accès avec barrière automatique (cout élevé et souvent en panne) il faut faire comme dans certaines villes une personne passe tous les matins a 8 h et visite tous les CC en encaissant une participation de 5€ par exemple et ce n’est pas exagéré. Pourquoi ne pas embaucher un jeune du 1 er mai au 30 aout par exemple et ce serait un job d’été et je pense que plusieurs personnes seraient intéressés. Certes vous trouverez toujours un CC qui partira a7 heures pour ne pas payer mais c’est vraiment minime. Si 100 CC à Malestroit par jour ce sera au minimum 500 € par jour de quoi financer le job. A Malestroit on a déjà les vendredis du canal gratis (combien ça coutent???)responsabilisons les gens et ne les habituons pas au tout gratuit car un moment il y a bien quelqu’un qui paye.

    Répondre Signaler un abus

    • 5 juin 2017 @ 18 h 50 min Lefevbre

      Oui avec petite participation de 5e avec électricité

      Répondre Signaler un abus

    • 5 juin 2017 @ 22 h 30 min Les grognons

      Si la commune fait payer beaucoup et quand je dis beaucoup je suis gentil ne viendront pas , aller leurs demander s’ils viendront et je pense pas que les commerçants seront d’accord avec vous, c vraiment triste d’être aussi borné….

      Répondre Signaler un abus

    • 6 juin 2017 @ 6 h 15 min marin

      ce commentaire est tres pertinent. il faut s’en inspirer pour la suite a donner.
      je suis camping cariste et je soutiens le fait de participer financierement et modestement

      Répondre Signaler un abus

    • 6 juin 2017 @ 19 h 53 min Douget R

      Payer 5 € uniquement pour poser les roues de mon fourgon, sans l’électricité, pas question. Connaissant la topographie des lieux à Malestroit, terrain inondable, je sais très bien que jamais il n’y aura jamais des bornes électriques, donc si la municipalité veut fermer les parkings sous la pression de certains, très bien, j’irai ailleurs, depuis 15 ans que je pratique le camping car, bien des endroits ont fermé ou sont devenus payants, ce n’est pas un problème je n’y vais plus. Quand les voitures paieront je paierai. Les commerçants sont ravis de nous voir et nous reconnaissent au premier coup d’œil, d’ailleurs quand nous allons à Malestroit nous faisons nos courses en arrivant, et au jour le jour. Je l’ai dit et répété à qui veut comprendre. Je n’ai pas plus de 1000 euros par an à dépenser uniquement pour me garer, nous payons suffisamment pour rouler. Pour l’eau je veux bien mettre de l’argent, à condition que tout fonctionne, pas par exemple comme à Brantôme en avril dernier une feuille collée sur la trappe de vidange signalait des tuyaux bouchés donc impossibilité de vidanger; « Allez voir ailleurs » J’avais pourtant payé le parking avec la possibilité de vidanger. Dans la commune où j’habite la borne qui n’a que 5 ans est hors service très souvent et les réparations coûtent bien plus cher que ne rapporte cette borne. Je suis pour le maintien de la situation à Malestroit, parce que les camping cars sont trop souvent pris pour des nantis alors que ceux qui nous critiquent roulent parfois avec des voitures dont le prix dépasse celui d’un camping car d’occasion, et que tout le monde y gagne.

      Répondre Signaler un abus

    • 7 juin 2017 @ 6 h 56 min Jouineau

      Une petite participation participation de 3 euros si électricité et eau serait la bonne solution afin de participer aux charges de la commune : entretien du paking poubelles etc ….

      Répondre Signaler un abus

  2. 5 juin 2017 @ 14 h 38 min Vos impôts

    Petite cité de caractère ou aire pour les campings caristes sans conséquence sur le commerce à voir le nombre de boutiques vides,il faudra choisir.Rochefort en terre ou Palavas les flots
    Merci aux contribuables malestroyens de financer cette pollution qui nous épargne les défilés en tong ,pack de bières au bras ,déchets à tout va dans nos bourgs, en attendant une zone naturiste pour attirer encore plus de monde.
    Aucun doute le G O en chef osera faire appel à la communauté de communes pour financer cette activité!

    Répondre Signaler un abus

  3. 5 juin 2017 @ 14 h 45 min Un camping cariste

    la visite des camping-car à Malestroit et une très bonne chose pour l’économie locale , il suffit de demander aux commerçants pour voir leur satisfaction

    Répondre Signaler un abus

  4. 5 juin 2017 @ 14 h 56 min Un camping cariste

    la visite des camping-car à Malestroit et une très bonne chose pour l’économie locale , il suffit de demander aux commerçants pour voir leur satisfaction, les camping-caristes en général ne rechigne pas de payer une petite participation pour les frais engagés,

    Répondre Signaler un abus

  5. 5 juin 2017 @ 17 h 00 min raoul

    on doit régler au moins la taxe de séjour et une petite participation pour l’eau,son retraitement,les poubelles,l’entretien du site,la municipalité crée des parkings camping car et la place et les rues de la villes sont dans un état déplorables !!!

    Répondre Signaler un abus

  6. 5 juin 2017 @ 17 h 16 min dupe yannick

    L aménagement de la zone pour les camping cars est une bonne chose il faut continuer avec un point d eau comme a la daufresne.il faudra aussi penser a une participation afin de compenser les frais d entretien entre 2 et 5 euros serait raisonnable

    Répondre Signaler un abus

  7. 5 juin 2017 @ 20 h 05 min mj

    Pour ma part, il faut ABSOLUMENT FAIRE PAYER LES PROPRIETAIRES DES CAMPING-CARS au moins 5 euros. Juste pour vous dire, les lecteurs du site et les autres, j’habite à Malansac et bien l’année dernière à Rochefort en Terre lorsque Mr Stéphane BERN est venu, c’était la cohue pour trouver du stationnement, ils sont venus s’installer à Malansac pour une nuit ou plus, c’est GRATUIT aussi, alors les camping-caristes se servaient GRACIEUSEMENT en eau, déposait leurs poubelles etc…Notre Maire et les Adjoints, les conseillers, ils en parlent…MAIS IL FAUT REAGIR AVANT LA SAISON 2017-2018…..EN CONCLUSION LE CONTRIBUABLE VA PAYER POUR LES AUTRES………………….Dans quelques mois, on fera la conclusion!!!!!!!

    Répondre Signaler un abus

  8. 5 juin 2017 @ 20 h 22 min bonneteau

    2 à 5 euros !Effectivement cela va couvrir les frais de contrôle et les coûts réels.Pour communiquer mieux vaut faire appel aux campings caristes qui restent une semaine au plus que de dialoguer avec les habitants qui subissent l’incurie municipale et attendent toujours le grand projet,créateur d’emploi!

    Répondre Signaler un abus

  9. 6 juin 2017 @ 6 h 51 min Dany Passemard

    Bonjour pour ma par ça ouvre une porte au petit commerce de proximité non négligeable après les c car peuvent aussi stationné sur parking grande surface gratuit et leurs course en grande surface pour ma par c cariste ce que j économise avec mon camping car quand je me lâche je fait travaille les restau MAIS ATTENTION À FORCE DE TAXER L IMPOT TUE L IMPOT la gratuite parking si elle fait vivre les petits commerce ces bien le maire à tout compris pour sauver ce qui nous reste de chère commerce de proximité et le rapport humain. Sauver et partager ce qui nous reste de chère à nos yeux car ça ne dure pas toute l année et ce n’ ai que une voiture un peut plus grosse et ne soyer pas envieux du retraiter qui voyage en cc car 10de retraite ça passe vite amitiés à tous le monde

    Répondre Signaler un abus

  10. 6 juin 2017 @ 7 h 04 min Tessier

    Je suis d’accord pour une participation. Ne serait ce que pour l’eau et l’entretien. Une somme de 5 € est tout à fait correcte. Partout oû nous allons il faut payer au minimum l’eau..

    Répondre Signaler un abus

  11. 6 juin 2017 @ 8 h 26 min Jean Pierre BOULET

    Bonjour
    Camping cariste, je ne trouverais pas choquant de payer pour les services rendus (eau notamment) La plupart des aires facture entre deux et 3 euros 100 litres ce qui permet de couvrir en partie les frais de maintenance et d’installation.Je suis plus réservé sur l’utilité des branchements électriques qui n’ont que peu d’intérêt en plein été…Mais il faut surtout faire en sorte que ces aires restent des endroits de passage (48 à 72 h maximum en période de forte affluence) …afin d’éviter les phénomènes de ventouses (gens qui restent plusieurs semaines, voire même véhicules occupés uniquement du vendredi soir au dimanche) Je suis venu à Malestroit, c’est un endroit charmant, où on se sent bien accueilli …Merci à la ville…

    Répondre Signaler un abus

  12. 6 juin 2017 @ 8 h 50 min DUFEUILLE

    C’EST MIEUX ET MÊME TRÈS BIEN DE TROUVER UNE AIRE SÉCURISÉE AVEC L’EAU AINSI QUE LES VIDANGES AVEC UNE PETITE PARTICIPATION DE 5 euro ET CELA EMPÊCHE LE STATIONNEMENT VENTOUSE DE CERTAINES PERSONNES

    Répondre Signaler un abus

  13. 6 juin 2017 @ 9 h 42 min BEY

    la gratuité est la porte ouverte à l’irresponsabilité, il ne s’agit pas de créer un impôts mais juste un geste dans le pot commun !

    Répondre Signaler un abus

  14. 6 juin 2017 @ 11 h 28 min Marc CHAUVIN

    De payer ce qu’un camping-caristes consomme oui !
    Eau et électricité .
    Par contre en tant que camping cariste je ne souhaite pas payer plus qu’un automobiliste .
    Il faut aussi éviter les camping-caristes qui restent trop longtemps sur place , car il ne faut pas confondre parking et camping …. donc manger et dormir dans son véhicule c’est normal , mais hors de question de s’étaler sur la voie publique avec des tables de pique-nique ou des chaises longues etc…
    Il ne faut pas oublier que les camping-caristes sont des consommateurs .
    Par contre si les terrains de camping offraient un service adapté pour les camping-car à un prix abordable
    Nous irions probablement plus souvent
    Et pour terminer les municipalités ont tout intérêt de nous recevoir et les camping-caristes ont tout intérêt à ne pas abuser .

    Répondre Signaler un abus

    • 12 septembre 2017 @ 1 h 19 min dadou 35

      Messieurs, il faut bien réfléchir avant de trop crier sur les camping-caristes , faite les payer je vois en gros bien sur mais n’oublier pas que beaucoup de petit village qui non plus de boucherie plus de boulangerie aurait peut être bien aimé voire défiler des camping caristes, je voyage sur toute la France durant 360 jours par an et je vois combien de village mort, vous s’avez nous aussi notre véhicule peut nous pousser plus loin si ce n’est plus là ce sera ailleurs et alors que direz vous a vos commerçant qui perdrons la manne que représente les campings-caristes car tous ne sont pas des gens sales et irresponsables comme j’ai pu le lire dans les commentaires mais ils y aura aussi toujours des gens pour pour crier haro sur nous , dans ma commune nous avons une borne ,celle ci a été détruit par les gens du voyage Monsieur le Maire à préférer la mettre en libre service pour ne pas la fermer et les commerçant autour on applaudit des deux mains et nous on ne crie pas sur les gens qui viennent y dormir au contraire , dans l’autre en bordure de mer nous venons de fermer une aire et avons ouverte deux autres gratuites à quelques kms plus loin et tout le monde est ravie boulanger, supérette

      Répondre Signaler un abus

  15. 6 juin 2017 @ 15 h 48 min Choupette30

    Je suis d accord pour une participation 5 euros c pas trop je pense le site est magnifique pour les poubelles taxe de sejour et l eau
    J ai vécu plus de 15 ans à Malestroit et je sais que cette petite ville fait tout pour le tourisme
    Je pense y passer avant la fin juin

    Répondre Signaler un abus

  16. 6 juin 2017 @ 16 h 41 min NELSON

    Un geste participatif de nos amis camping caristes ne les feront pas fuir à mon avis. De plus ils ne sont pas contre.
    L’entretien des sites c’est bien mais nos quartiers sont délaissés trottoirs envahis de mauvaises herbes on veut bien faire des efforts nous citoyens mais pas tout pour les mêmes, nous aussi ont a des besoins.

    Répondre Signaler un abus

  17. 6 juin 2017 @ 17 h 09 min Michel Champeau

    Bonjour
    Camping cararise je suis partisan de payer des frais de stationnement sur un parking réserve aux campings car .
    Limiter le temps de stationnement à 2 à 3 jours si le nombre de cc est trop important!
    Et enfin pour répondre à la question seul les habitants du village peuvent déterminer si ils veulent ou pas de notre présence

    Répondre Signaler un abus

  18. 7 juin 2017 @ 13 h 33 min Maël Storit

    Malestroit possède un indéniable potentiel touristique que la municipalité se doit d’en tirer profit au mieux pour le bénéfice de ses habitants et de ses acteurs économiques, les retombées positives tant au niveau économique, finances de la commune et de l’animation de la cité étant nombreuses.

    Ceci dit, il est également indispensable que la municipalité veille à un équilibre des retombées auprès de ceux qui y habitent et participent au budget communal, et à ce que les bénéfices de cette exploitation ne se concentre pas dans les mains d’une minorité.
    Elle doit également veiller à ne pas trop la pousser pour éviter qu’elle finisse par dégrader la qualité de vie (conditions de circulation et de stationnement, pollution,….) et se fasse au détriment d’une partie des habitants (en privilégiant les aménagements sur la zone touristique,…)

    Augmenter la capacité d’accueil des camping-caristes participe positivement à cette opportunité.
    Appliquer la gratuité comme support de promotion est une bonne stratégie, à la condition qu’elle soit limitée dans le temps et ne soit pas prolongée dès lors que l’objectif est atteint, ce qui est le cas aujourd’hui.

    Une participation de 5 euros par jour et par camping-car qui semble largement acceptée, voire plus avec une offre de services étendue générerait des recettes directes non négligeables, de l’ordre de 100 000 Euros ? par an, mais aussi des recettes indirectes par l’augmentation des taxes professionnelles liées à l’augmentation du chiffre d’affaires et des marges bénéficiaires induites.

    On ne peut évoquer cette question sans aborder celle du projet de privatisation du camping municipal.

    Le moins qu’on puisse dire est que l’exécutif est très flou sur le sujet comme sur beaucoup d’autres (Dette déjà très élevée de la ville qui continue de s’accroître, Nurserie Numérique dont le bilan global est suffisamment et durablement insuffisant, pour tenter d’en transférer les charges à la nouvelle CC, conditions et impacts du transfert de 200 mètres du magasin Lidl, agrandi et rénové en 2014, annoncé de manière mystérieuse pendant plus d’un an, comme un événement qui allait bouleverser la vie économique de la ville, …), ce qui ne peut que susciter la méfiance.

    D’autant que le contexte de cette éventuelle vente du camping présente des fortes incertitudes ou imprécisions (en zone inondable, projet improbable d’élargissement du canal (amputant une partie du terrain), conséquences sur le club de Canoë-Kayak, ….) qui risquent de placer la commune dans une nouvelle situation litigieuse, perspective qui doit réjouir le(s) cabinet(s) d’avocats, travaillant pour la municipalité, experts du Droit que le Maire mentionne dans ses interventions comme une caution ou une arme dissuasive suivant ses interlocuteurs (les élus de l’ex-CCVOL doivent en sourire en pensant au Musée de la Résistance à St-Marcel). Le montant cumulé de leurs prestations depuis Mars 2014, est bien entendu non communiqué.

    Aux images qui valent mille mots et aux chiffres exacts et sincères, le Maire préfère des discours et des formules qui relèvent plus de l’enfumage et de la désinformation que de l’information claire et respectueuse à l’égard de ses concitoyens.

    Si un investisseur privé s’intéresse à ce camping, c’est que les perspectives sont (très) intéressantes pour lui, en bénéficiant dans de bonnes conditions et de façon opportuniste de l’environnement et des équipements financés sur fonds publics (piscine communautaire,…).

    Il y a environ une quarantaine d’années, sous l’impulsion de son maire, Pleucadeuc a fait appel à l’épargne de ses habitants pour créer des emplois, devenant un modèle d’avant-garde du Développement économique local par le financement local basé sur la participation citoyenne.

    Ce modèle doit être étudié en tant que solution alternative pour le camping et d’autres activités, notamment dans le domaine des solutions et services aux seniors où les besoins sont très élevés à Malestroit (les plus de 60 ans représentent près de 42% de la population!)

    Répondre Signaler un abus

  19. 7 juin 2017 @ 20 h 37 min Philippe Planchenault

    D’accord pour payer les services à prix raisonnable. Par contre parking = voiture, mais limiter la durée pour éviter les « ventouses ». Avons consommé : courses, pain, marché, coiffeur, restaurant, bar, jeux. A la municipalité de faire les comptes…

    Répondre Signaler un abus

  20. 8 juin 2017 @ 13 h 13 min NATH

    Ils devraient payer au moins 5 € par jour pour les services rendus par la collectivité.
    En effet, lorsqu’on est propriétaire d’un tel véhicule, on a les moyens de participer un minimum…

    Répondre Signaler un abus

  21. 13 août 2017 @ 15 h 52 min JPB

    Bonjour. Camping-caristes depuis plus de 50 ans, nous n’allons jamais sur les campings. Nous choisissons des endroits à stationnement libre et gratuit. Nous effectuons tous nos achats dans les commerces locaux. Nous invitons notre famille et amis et allons dans les restaurants de proximité. A Malestroit nous les connaissons tous. Hier nous étions, avec notre famille au « grain de sel ».
    Si le stationnement devenait payant, pour nous ce serait terminé pour Malestroit. Ce ne serait même pas une baguette de pain.
    Bien sur nous désirons payer les services, eau à son juste prix. Electricité séparée si nécessaire et au tarif EDF.
    Cordialement
    JPB

    Répondre Signaler un abus

  22. 18 octobre 2017 @ 10 h 31 min Claude Guillet

    Je suis d’accord pour participer à financer l’eau et poubelle

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous laisser un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.