Bohal. Voici les 20 000 nouveaux habitant.e.s de la commune

L’augmentation de la démographie… C’est une donnée que suivent de près les élus. Bohal bat donc tous les records avec 20 000 habitant.e.s de plus! Pas besoin de construire une cité gigantesque pour les accueillir, deux boites en bois suffisent. Deux ruches qui depuis quelques jours accueillent deux essaims d’abeilles. Cet été, lorsqu’elles seront pleines, les ruches hébergeront 60 000 abeilles.

Le conseil municipal de Bohal a décidé en janvier dernier de créer un rucher communal. Une initiative qui colle bien avec le tout nouveau statut de Bohal qui a obtenu deux fleurs. C’est une employée communale par ailleurs apicultrice qui supervise l’opération. Les abeilles ont été accueillies dans leur nouvel univers il y a une dizaine de jours. Mercredi quelques habitants sont venus écouter les explications de l’apicultrice et les conseils de soins. Ils sont déjà passé à la pratique en cirant quelques cadres avant d’aller rendre visite aux besogneuses abeilles.

Puis ils ont repeint des anciennes ruches qui une fois rénovées constitueront les nouveaux logis des abeilles. Cette initiative est destinée à intéresser les habitants à leur environnement et à les inciter à s’occuper des ruches. Le fait d’accueillir des abeilles est un geste important pour la préservation de l’environnement. Les abeilles font partie des insectes pollinisateurs sans lesquels nous n’aurions ni fruits, ni légumes. Ce sont des maillons essentiels de la vie. Elles sont pourtant fragiles et confrontées à une très forte mortalité. La faute aux pesticides mais aussi à la prolifération des frelons asiatiques qui déciment les abeilles pour se nourrir des protéines que contiennent leur abdomen.

A Bohal, des ateliers pourraient être mis en place pour attirer les habitants et les enfants afin qu’ils s’approprient ce rucher et s’en occupent.


'Bohal. Voici les 20 000 nouveaux habitant.e.s de la commune' n a pas de commentaires

Soyez le premier à commenter cet article !

Voulez-vous laisser un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.