Malestroit. Piscine : pourquoi ça va être long…

La piscine intercommunale de Malestroit dont la construction a été lancée par l’ex-CCVOL pourrait ne pas ouvrir avant plusieurs mois. La nouvelle entité de l’Oust à Brocéliande communauté se retrouve en effet avec à régler un problème dont elle se se serait surement bien passé. On sait donc depuis quelques semaines que le chantier a pris du retard en raison de désordres techniques concernant le carrelage. Il s’agit de problèmes assez graves notamment parce qu’ils concernent le carrelage du fond du bassin lui-même. Donc, évidemment pas question de mettre en service la piscine ni même de poursuivre le reste du chantier. Si ces désordres avaient concerné un espace extérieur, la zone aurait pu être isolée en attendant le règlement du problème. Mais là, tout est bloqué.

Reste à savoir qui est responsable de ces problèmes. Une procédure a été engagée par la communauté de communes mais il va falloir attendre le résultat des expertises judiciaires qui détermineront l’origine du problème et les responsabilités avant que les choses se débloquent. Expertises et peut-être contre-expertises judiciaires, décisions, remise en état des défauts, démarrage du chantier… pas besoin d’aller plus loin pour comprendre que l’affaire va s’éterniser.

Les écoles qui devaient profiter de créneaux horaires se trouvent bien affectées par ce problème. Le président de l’Oust à Brocéliande Communauté, Jean-Luc Bléher a d’ailleurs écrit aux directrices et directeurs d’écoles. Et la toute nouvelle communauté de communes se retrouve bien face à un véritable casse-tête qui, même s’il ne figure pas à l’ordre du jour de la réunion qui doit avoir lieu ce jeudi soir à Bohal, pourrait être évoqué.

Cet incident pourrait avoir une autre conséquence sur le fonctionnement des piscines de l’Oust à Brocéliande communauté. En effet, la délégation de service public qui octroyait la gestion des piscines de Sérent et Malestroit à une société extérieure spécialisée va être reportée et le conseil doit ce soir voter les tarifs de la piscine de Sérent pour cet été. Alain Marchal, le maire de Sérent, qui était opposé au système de Délégation de Service Public ne cache pas qu’il est peut-être temps de remettre le dossier à plat.

La nouvelle grande interco va se retrouver avec 4 piscines : celles de Sérent et La Gacilly (découvertes), celles de Guer et plus tard Malestroit (couvertes). « C’est peut-être le moment de se poser la question de savoir s’il n’est pas opportun de mettre en place une gestion directe de ces piscines au niveau de l’interocmmunalité… », nous-a-t-il indiqué.


'Malestroit. Piscine : pourquoi ça va être long…' a 5 commentaires

  1. 30 mars 2017 @ 20 h 44 min Brez

    Il est surtout l’heure de mettre dehors c nuls à la tête de la communauté de communes . les 4 voir 5 premiers en commençant par pleucadeuc, serent, caro …….

    Répondre Signaler un abus

    • 31 mars 2017 @ 8 h 30 min romuald

      Il est surtout temps pour certains de réfléchir … quand un particulier fait construire une maison avec un dossier bien détaillé et qu’un défaut de construction intervient lors du chantier, c’est la faute du particulier ou du maitre d’œuvre/entreprises de construction ?
      Heureusement que le défaut est constaté avant la mise en service, cela aurait été bien plus couteux …
      Sinon, pour ne plus avoir affaire à des « nuls », je vous propose de vous présenter aux prochaines élections : nous pourrons constater rapidement vos compétences en la matière et les « balancer » sur la place publique sans ménagement …
      Les élus ne sont pas des experts, juste des citoyens engagés pour servir l’intérêt général … sauf une petite minorité trop bruyante …

      Répondre Signaler un abus

  2. 31 mars 2017 @ 8 h 14 min BEY

    Brez ,il ne faut pas lancer des accusations quand on ne sait pas , en général cela s’appelle de la diffamation « gratuite » renseignez vous de manière objective , personnellement je connait les causes et les effets et je peut dire que c’est justement grâce à la très grande notion de responsabilité d’un responsable que le problème a été révélé , il aurait pu être tut et se révéler dans 1 ou 2 ans comme défaut et coûter bien plus cher .

    Répondre Signaler un abus

  3. 31 mars 2017 @ 11 h 09 min Transparence

    N’étant ni ingénieur ,ni maçon sans doute comme brezh et la plupart des élus je me garde de juger les aspects techniques.Par contre dés le début une communication claire sur les procédures engagées aurait éviter à beaucoup de penser que l’on cherchait à escamoter cette difficulté(même Areva et EDF n’ont pas réussi à masquer leurs erreurs!).L’information est un signe de respect vis à vis des contribuables et non un aveu de faiblesse.

    Répondre Signaler un abus

  4. 31 mars 2017 @ 21 h 10 min ARTHUR

    Apres moi je dit chaque entrepreneur fais des erreur dans leurs chantier, mais après sa se répare rapidement ! J’espère que la Piscine sera ouverte pour cet été ! parce que je veux bien en profité l’occasion ! il faut prendre son mal en patience

    Répondre Signaler un abus


Voulez-vous laisser un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

9ea599eae99d11b97310a90ac34aabf1UUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU